Complot contre l’Amérique : Une uchronie de Philip Roth

Ce roman est quelque peu perturbant puisqu’il s’agit d’une uchronie. C’est-à-dire que l’auteur a réécrit l’Histoire en modifiant le passé. Et si aux élections présidentielles américaines de 1940 ce n’est pas Roosevelt mais un pro nazi qui avait été mis au pouvoir ? Quel aurait été le sort des juifs américains ?

Complot contre l’Amérique de Philip Roth : Résumé

Lorsque le célèbre aviateur Charles Lindberg battit le président Roosevelt aux élections présidentielles de 1940, la peur s’empara des Juifs américains. Non seulement Lindberg avait, dans son discours radiophonique à la nation, reproché aux Juifs de pousser l’Amérique à entreprendre une guerre inutile avec l’Allemagne nazie, mais, en devenant trente-troisième président des Etats-Unis, il s’empressa de signer un pacte de non-agression avec Hitler. Alors la terreur pénétra dans les foyers juifs, notamment dans celui de la famille Roth.

Ce contexte sert de décor historique au Complot contre l’Amérique, un roman où Philip Roth, qui avait sept ans à l’époque, raconte ce que vécut et ressentit sa famille ─ et des millions de familles semblables dans tout le pays ─ lors des lourdes années où s’exerça la présidence de Lindberg, quand les citoyens américains qui étaient aussi des Juifs avaient de bonnes raisons de craindre le pire. Ce faisant, il nous offre un nouveau chef-d’oeuvre.

Complot contre l’Amérique de Philip Roth : Mon avis

Une uchronie

Et si en 1940 Roosevelt avait perdu les élections présidentielles américaines et avait été battu par Lindberg connu avant tout en tant que célèbre aviateur, proche des milieux nationalistes et sympathisant d’Hitler ? Quel aurait été le sort de l’Amérique et notamment des juifs américains si Roosevelt avait été vaincu par ce candidat pacifiste refusant l’entrée en guerre des Etats-Unis aux côtés de ses alliés ?

Une élection catastrophique pour les familles juives ?

C’est à travers la famille du petit Philip Roth, alors âgé de 7 ans, que nous allons suivre les conséquences déplorables de ces élections. Dans la famille Roth il y a Hermann, le père, qui s’oppose radicalement à Lindberg et qui écoute tous les dimanches Walter Winchell à la radio, ce journaliste juif qui est l’un des seul du pays à oser critiquer l’actuel président. Puis il y a Alvin, le cousin de Philip, qui partage les idées du père et refuse de reprendre ses études, préférant s’engager dans l’armée canadienne pour aller combattre en Europe. En France, il est grièvement blessé lors d’une bataille et perd sa jambe, il reviendra donc dans la famille Roth avec un moignon. Il y a la mère, plus discrète et effacée, maternelle et qui se veut rassurante tout en étant bouleversée par le climat anxiogène. Et puis il y a Sandy, l’ainé, le frère de Philip qui va se ranger aux côtés de Lindberg et de sa tante Evelyn qui s’est rapprochée du rabbin Bengelsdorf qui appuie la politique de Lindberg, après avoir fait un stage dans le Kentucky avec le programme des Gens Comme Les Autres.

La vie de Philip dans le quartier juif de Newark dans le New Jersey se voit bouleversée.

Mon avis ?

Il est rare que je ne parvienne pas à dire si j’ai aimé ou non un roman, et c’est pourtant le cas avec celui-ci. C’était la première fois que je lisais Roth et j’aimerais en lire d’autres pour me faire un avis sur cet écrivain. J’ai trouvé très intéressant le fait que l’auteur invente une alternative à l’Histoire officielle et qu’il imagine les conséquences qui en auraient découlées.

Néanmoins trois choses m’ont gênées et donc un peu gâché la lecture :

1/ La fin : j’ai trouvé un peu simpliste le fait que Lindberg disparaisse. Comme si Phillip Roth ne savait pas comment finir son roman et qu’il lui offrait cette fin afin de pouvoir finir sur l’Histoire officielle, c’est-à-dire l’entrée en guerre des Etats-Unis et la fin de la seconde Guerre Mondiale.

2/ La lenteur et la rupture de ton : On se dit que l’intrigue va décoller, qu’il va se passer quelque chose d’incroyable mais non… C’est le quotidien des Roth, plutôt pauvre en rebondissements, que nous suivons. Mais encore, ceci n’est pas grave puisque les personnages sont attachants et que leur quotidien nous permet d’avoir une bonne vision de l’angoisse profonde qu’ils auraient vécue. C’est surtout le changement brutal de ton à de trop nombreuses reprises qui m’a gênée : on passe du jeune narrateur à la narration d’événements journalistiques et on a alors plus l’impression d’écouter la radio ou de lire le journal qu’un roman. On se perd dans des visions géopolitiques et macropoliques/économiques alors que l’on est censé suivre le quotidien d’un enfant.

3/ Le mélange entre les personnages historiques qui ont réellement existé et ceux qui ont été inventés pour ce roman a parfois été difficile à suivre pour moi (parce que du coup j’allais faire plein de recherches). A la fin, Philip Roth propose une annexe avec une petite biographie de tous les personnages ayant réellement existé. Mais malgré cela, ce ne fut pas aisé pour moi.

Conclusion ?

Je suis mitigée sur mon ressenti. Je trouve ce roman à la fois épatant et passionnant et en même temps j’ai la sensation qu’il manque quelque chose pour en faire un chef-d’oeuvre ! Et vous, vous l’avez lu, vous en avez pensé quoi ?

Où vous procurer Complot contre l’Amérique ?

Quelques extraits :

C’était la première fois que je voyais mon père pleurer. C’est un tournant, dans une enfance, le jour où les larmes de quelqu’un d’autre vous paraissent plus insupportables que les vôtres.

Tôt ou tard, le goût de l’aventure m’aurait rattrapé, mais, désillusionné de voir que ma famille m’échappait, à l’instar de mon pays, j’étais prêt à découvrir les libertés que peut prendre un gamin issu d’un foyer exemplaire lorsqu’il renonce à plaire à tout le monde par sa pureté juvénile pour goûter le plaisir coupable de faire ses coups en douce.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire