Parler d'Amour

Juste après la vague : Un roman déchirant et terriblement humain de Sandrine Collette

Juste après la vague : Un roman déchirant et terriblement humain de Sandrine Collette

Auteur

Je ne connaissais pas cette auteure : Sandrine Collette. C’est en me baladant dans les rayons de ma librairie préférée (La librairie de Paris située Place de Clichy), que je suis tombée sur son dernier roman : “Juste après la vague“. Les libraires avaient laissé une note dessus qui m’a donné envie de me laisser porter (pourtant je n’étais franchement pas attirée par la couverture). Et… quelle claque je me suis prise en le lisant !

Juste après la vague : Résumé du roman de Sandrine Collette

Une petite barque, seule sur l’océan en furie.
Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots.
Un combat inouï pour la survie d’une famille.

Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île.
Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants.

Mon avis sur le roman “Juste après la vague”

C’est un roman déchirant, terrifiant et terriblement humain ! Un roman comme on en lit pas tous les jours, un roman qui marquera mon esprit longuement.

A chaque page, l’émotion est là, la peur aussi et surtout.

Sandrine Collette place des personnages qui se trouvent face à une situation inextricable, face à des choix impossibles. On s’attache intensément aux petits comme aux parents et notamment à la mère. On a l’impression d’être avec eux, de suffoquer, de pleurer avec et pour eux.

Cette lecture ne peut laisser personne de marbre. 

Difficile de lâcher le roman tellement on est pris dedans, tellement on s’attend au pire tout en espérant le meilleur à chaque fois.

C’est un roman vrai, terrifiant, humain, émouvant. Un roman comme on en fait peu et que je suis heureuse de compter dans ma bibliothèque. 

C’est un roman de survie, un roman qui touche aux émotions les plus profondes, aux sentiments qu’on ne peut même pas imaginer, aux situations inconcevables pour l’esprit.  Un roman déchirant à l’écriture poignante et parfois même brutale, et tellement juste !

Je vous recommande mille fois de le lire ! Pour vous le procurer, cliquez ici.

Quelques extraits de “Juste après la vague”

  • Pas besoin de mots pour entailler l’âme et la chair n’est-ce pas, le silence suffit, quand il se charge de tant de choses.
  • Chacun pour soi. 
    Pas par égoïsme : parce que la mort les épouvante, emplissant leurs têtes, absorbant jusqu’à leurs dernières forces, leur dernier souffle.
  • L’eau autour de lui l’oppresse, une sorte d’être vivant qui cherche les interstices pour se faufiler, ronger les fondations de la maison, celles de la tour, creuser en silence jusqu’à ce que tout s’effondre d’un coup.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.