Parler d'Amour

Larguées, le film post rupture!

Larguées, le film post rupture!

Auteur

On a tous largué, ou été largué. On a tous connu la déprime post-rupture. On a tous cru que plus jamais on ne retrouverait l’amour. Et pourtant…

Avec le film Larguées, la réalisatrice Eloise Lang signe son deuxième long métrage dans lequel elle retrouve Camille Cotin, la célèbre « Connasse ».

Elle met en scène un trio d’actrices qui fonctionne bien, une mère et ses deux filles.

Camille Cotin, joue Rose, trentenaire dévergondée et pas prise de tête. En apparence…

Camille Chamoux (Alice), mère de deux enfants et femme accomplie. Elle aimerait cependant savoir se lâcher un peu plus, et n’hésite pas à suivre sa sœur pour mettre un peu de folie dans sa vie.

Miou-Miou dans le rôle de Françoise. Soixantenaire déprimée qui s’est fait larguer six mois plus tôt pour une jeune infirmière.

Si étonnant que cela puisse paraître au vu du titre, le film Larguées parle bien … d’amour !

L’amour en couple évidemment, mais également l’amour pour sa famille. L’amour fraternel, l’amour entre une mère et ses filles, l’amour tout court, qui n’a pas de frontière. Et sûrement pas celle de l’âge.

Ici, deux sœurs vont tout faire pour redonner le sourire à leur mère, la préserver d’éventuelles peines à venir et lui montrer qu’après une rupture, et même à soixante ans, l’amour est toujours possible.

Synopsis

Rose et Alice sont deux sœurs très différentes. Rose est libre et rock n’roll. Alice est rangée et responsable. Elles ne sont d’accord sur rien, à part sur l’urgence de remonter le moral de Françoise, leur mère, fraîchement larguée par leur père pour une femme beaucoup plus jeune. La mission qu’elles se sont donnée est simple « sauver maman » et le cadre des opérations bien défini : un club de vacances sur l’Ile de la Réunion…

Ce que j’ai retenu du film Larguées ?

Larguées ne signifie pas condamnées ! Relevons-nous les filles, l’amour peut briller en nous plusieurs fois. Stop à la déprime, stop à la rumination, avançons !

L’amour a plusieurs visages. Et être larguées permet de découvrir quelques-unes de ses multiples facettes.

Camille Cotin donne un petit vent de légèreté au film, une dynamique dont elle seule a le secret. À travers ses péripéties, le scénario évoque tantôt la maternité, tantôt la déprime, l’âge, l’insouciance, le soutien, autant de sujets qui parlent à tous.

Larguées souligne qu’il n’y a pas de meilleur remède pour tourner la page que de se sentir de nouveau belle et désirable dans les yeux d’un(e) autre.

Un joli film qui donne envie de s’envoler vers les îles et de (re)trouver les sensations d’un amour de vacances.

Si je devais résumer le film en deux phrases, elles seraient :

1/ Être larguées n’est que le commencement d’une nouvelle histoire.

2/ L’amour n’a pas d’âge. De 7 à 77 ans et bien plus encore.

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.