Je ne supporte plus mon mari radin

Comment retrouver la complicité des débuts dans son couple ?

Avec le temps, la relation de couple change. On s'éloigne, on communique moins, on s'engueule. Pourtant on s'aime toujours... Alors comment remettre son couple sur les bons rails et retrouver la complicité et les rires qui nous ont fait tomber amoureux ?

En couple, il semble normal d’accepter son partenaire comme il est, on ne doit pas vouloir changer l’autre en amour. Après tout, on l’a choisi avec ses qualités et ses défauts, et si on en est tombé amoureuse malgré tout, c’est qu’il y avait une bonne raison. Seulement, avec le temps, avec l’âge, certains défauts peuvent s’amplifier, prendre plus de place ou même se révéler invivables au sein du couple. Si certaines femmes n’arrivent plus à accepter que leur mari ne soit pas romantique ou attentionné par exemple, pour d’autres, le défaut reproché est beaucoup plus terre à terre. C’est le cas de Sylvie qui nous livre son témoignage, « je ne supporte plus mon mari radin ». Ce qui était au début de leur mariage rassurant et gage de stabilité, est devenu une véritable entrave à leur bonheur conjugal.

Je ne supporte plus mon mari radin

Mon mari compte tout, pour tout, tout le temps. C’est devenu insupportable, invivable même. Cela me rend folle, me met mal à l’aise face aux autres, me gâche la vie.

A chaque dépense, il a une excuse pour l’éviter. Pour chaque projet de couple que je lui propose, il oppose un non motivé par le manque d’argent ou le fait que ce n’est pas indispensable.

Si nous avions des problèmes d’argent ou que j’étais une femme dépensière, je comprendrais. Vraiment. Mais ce n’est pas le cas.

Je ne suis pas une femme entretenue, je travaille, et si nous ne roulons pas sur l’or, comme beaucoup, nous avons néanmoins la chance de ne pas connaître des fins de mois difficiles avec un découvert mensuel.

Lui vous dira que c’est justement parce qu’il fait très attention à notre budget. Pour ma part, si je trouve cela important d’avoir un peu d’argent de côté pour les urgences, je ne comprends pas le principe. Travailler, d’accord, mais pourquoi derrière ?

Chaque sortie, achat, petit plaisir, invitation ou projet de weekend ou de vacances doivent être passés à la loupe, c’est épuisant.

On vit pour travailler, on ne travaille même plus pour vivre à ce rythme, puisqu’on ne fait rien.

J’ai mon compte personnel et mon mari n’a pas à me dicter ce que je dois faire de l’argent qui reste sur mon compte. Et heureusement ! Mais moi ce que j’aimerais, c’est pouvoir profiter avec lui. Je ne vais pas partir en vacances toute seule ou aller au restaurant sans lui.

Pour lui, c’est inutile, on n’a pas besoin de ça. Je crois que sa radinerie est étroitement liée à son côté casanier qui se développe de plus en plus.

Lire aussi : Je ne supporte plus mon mari à la retraite : Que faire ?

Au début, je le pensais juste prudent, aujourd’hui, je ne supporte plus mon mari radin

Les premières années de notre mariage, pris dans les travaux de notre maison et les enfants, nous n’avions ni le temps ni l’argent de profiter à coté, c’est vrai.

Notre bonheur était là dans la construction de notre foyer. Seulement le temps a passé depuis, la maison est terminée et les enfants sont grands.

Le temps est donc propice à s’ouvrir à autre chose. Mais là où j’aspire de plus en plus à profiter en couple des petits plaisirs de la vie, mon mari lui a pour nouvelle meilleure amie sa calculatrice.

Lire aussi : Mon mari me délaisse : que dois-je faire ?

Je ne supporte plus mon mari radin et je ne sais plus quoi faire

Cela devient infernal. J’ai cherché les raisons à cela mais je ne trouve pas. Il n’a pas perdu son travail, on n’a pas eu de dépense catastrophique.

J’ai plutôt l’impression que son coté fourmi a toujours existé mais que ce n’était pas aussi prononcé avant. Son côté gestionnaire comptable prévoyant était en effet rassurant au début, pour nos projets de maison et de vie de famille.

Si je veux bien accepter ce petit travers comme lui accepte sans doute les miens, je suis triste de constater que son rapport à l’argent gâche notre vie de couple.

A cause de ça, on ne fait presque plus rien tous les deux et cela m’attriste.

Il a toujours de bonnes excuses. On peut se faire un bon petit plat à la maison, rien ne sert d’aller au restaurant… Idem pour toutes les sorties…

Quand on invite du monde à la maison, il me dit toujours que je prévois trop au niveau des courses, que j’ai fait trop de frais.

Si je lui parle de partir en weekend, il me trouve toujours une excuse : la fatigue, du bricolage à la maison…

S’il n’y avait pas ce problème de radinerie, je me demanderai s’il a toujours envie de passer du temps avec moi ! Mais entre nous à la maison tout va bien. Il est toujours aussi présent, gentil et notre intimité se porte très bien.

Non c’est comme si cela lui suffisait de rester comme ça chez nous, en vase clos. Si c’est flatteur de me dire que notre couple en auto suffisance si je puis dire ainsi, le rend heureux, j’avoue que je ne me vois pas rester enfermée ainsi tous mes weekends et vacances à venir. Et que dire quand la retraite va arriver !

Lire aussi : Mon mari me parle mal et me blesse avec ses mots : que faire ?

Casanier et radin, cela n’offre pas une bonne image de l’homme que j’aime et que j’ai épousé…

Alors j’essaie d’être patiente, diplomate, de lui prouver par A plus B que s’offrir un weekend ne va pas mettre notre compte bancaire dans le rouge. Que j’ai envie aussi de me créer de nouveaux souvenirs avec lui en dehors de la maison.

J’ai espoir qu’il comprenne, que jouer sur la corde sensible le fasse réagir. Nos enfants partagent mon point de vue, ils ont proposé de lui en toucher un mot. Ma fille a trouvé une idée : ne pas lui laisser le choix et lui offrir pour notre prochain anniversaire un voyage déjà tout organisé ! Il n’aurait quand même pas le toupet de refuser…

Je ne supporte plus son comportement car cela a des conséquences sur notre vie de couple

Si je sais que ce problème dans mon couple est anodin, cela me tient à cœur de pouvoir partager avec mon mari de nouvelles choses, de nouvelles envies. J’espère qu’il va s’en rendre compte avant que je ne puisse vraiment plus les supporter, sa calculatrice et lui !

C’est là que je réalise que le bonheur conjugal tient à peu de choses et que parfois l’amour ne peut pas tout régler. Les sentiments, eux, sont toujours là et je n’ai pas envie qu’ils s’essoufflent justement à cause d’un fossé qui se creuserait entre nous.

J’ai encore suffisamment d’amour pour lui pour relativiser encore un peu, j’espère juste que ma patience, elle, tiendra bon.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire