Parler d'Amour
Lettre de déclaration d’amour “Je veux encore aimer”

Lettre de déclaration d’amour “Je veux encore aimer”

Auteur

Une lettre pour déclarer son amour après plusieurs semaines sans nouvelles.

Louis,

Voilà déjà plus de trois semaines que nous ne nous sommes pas donné de nouvelles, voilà déjà plus de trois semaines que j’ai pris une terrible décision qui me pousse à t’écrire aujourd’hui.

J’ai eu peur, peur de moi, de mes sentiments, de ce qui allait arriver par la suite. Tout se passait bien, trop bien pour que je puisse m’avouer que c’était réel, trop bien pour que ce bonheur me soit destiné. En quelques semaines seulement, tu avais réussi à me faire tourner la tête, à faire ressortir des émotions que j’avais enfouies au plus profond de moi. Chaque fois que tu partais, mon corps était envahi par ton odeur, par le fantôme de tes mains, par le souvenir de tes lèvres. Je m’attachais malgré moi, tu forçais la porte blindée de mon coeur alors que je ne désirais personne à l’intérieur.

Je sais que tu n’as pas compris – et que tu ne comprends peut-être toujours pas aujourd’hui- pourquoi je suis partie, pourquoi j’ai voulu couper les ponts. J’ai voulu me protéger sans savoir que la faille que tu avais ouverte s’étendrait davantage après ma décision.

Je n’avais pas prévu que tu resterais en moi après tout ce temps passé sans se voir. Je n’avais pas prévu le manque et encore moins le regret, je n’avais pas prévu les nuits entières à me demander pourquoi je refuse d’accepter toute forme d’amour, pourquoi j’essaye de me persuader que plus jamais je n’aurais le droit de me blottir dans des bras rassurants, pourquoi je me barricade toute seule.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Aujourd’hui je réalise, peut-être un peu tard, que j’ai fait la plus grosse erreur de ma vie. Oui, je vais peut-être encore souffrir, oui,  tout ne sera pas toujours rose, oui, je peux tomber de haut à tout moment mais, oui, je veux encore aimer. Et je t’aime. Je t’aime depuis le début, je t’ai aimé quand tu m’as souri, je t’ai aimé quand tu as passé tes mains dans mes cheveux pour la première fois, je t’ai aimé quand on a fait l’amour, je t’ai aimé quand tu m’as dit que tu étais bien avec moi, je t’ai aimé quand je t’ai vu te réveiller les yeux encore endormis, je t’ai aimé quand je t’ai perdu. Les battements de mon coeur ne se sont pas dissipés avec la distance physique et le mur invisible que j’ai construit. Je me rends à l’évidence : j’ai peur de t’aimer, j’ai peur de me faire avoir à nouveau. Mais je ne veux plus lutter. J’ai envie d’être avec toi.

J’ai peut-être laisser passer ma chance et cette lettre arrivera sûrement trop tard pour toi mais je ne regrette pas ce geste. Je ne veux plus que tu puisses penser que je me suis jouée de toi et que je ne ressentais rien alors que mes sentiments étaient et sont toujours, intenses.

J’ai envie de faire un bout de chemin avec toi, un long bout de chemin. A toi de décider si tu veux encore tenir ma main.

Sarah

Photo : Kristina Litvjak via Unsplash

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.