Parler d'Amour

Lettre d’amour d’un homme : “Il est peut-être possible d’aimer trop”

Lettre d’amour d’un homme : “Il est peut-être possible d’aimer trop”

Commandez-moi une lettre sur-mesure

Besoin de le dire avec des mots ? Commandez-moi votre lettre rédigée rien que pour vous...

Auteur

Je vous partage aujourd’hui une lettre magnifique lettre d’amour d’un homme, une lettre qui vous donnera, j’en suis certaine, des frissons. Voici ce que m’a écrit ce lecteur, qui souhaite rester anonyme :
Je ne pensais pas qu’on pouvait aimer à en faire souffrir mais je me suis rendu compte que si. Je n’ai pas de description à donner à cet écrit. J’avais seulement besoin de coucher sur papier cet amour que je lui porte tant…et qui a mené, malheureusement, à notre rupture.
Finalement, il est peut être possible d’aimer trop…

Je vous laisse découvrir son écrit:

Il est peut-être possible de trop aimer

Aujourd’hui marque la fin de notre histoire, de nos promesses et de nos projets.
Aujourd’hui, je viens de prendre la plus dure des décisions.
Aujourd’hui, il est temps pour moi de te dire au revoir.
Après tant d’instants partagés, de fous rires, de baisers, de câlins, de souvenirs, j’ai mis un terme à
notre histoire.
La vérité ? C’est que j’ai mal. Mal de devoir m’effacer de ta vie, mal de savoir que je n’aurais plus de nouvelles de toi, mal de me rendre compte à quel point je peux t’aimer. Mais voilà… je t’aime sans  doute mal et beaucoup trop. Je t’aime à un point que tu t’es perdue dans notre amour. Je t’aime au  point de t’avoir fait souffrir. Je t’aime en t’ayant étouffée… étouffée de tout l’amour que je voulais
tant te donner.

Tu le sais, j’aurais tout fait pour toi. J’aurais donné ma vie pour toi si tu me l’avais demandé mais voilà… le problème est sans doute là.
« J’ai besoin que tu me manques ». Quand j’ai entendu cette phrase de ta bouche, j’ai compris. J’ai compris que je me suis trompé sur toute la ligne. Tu n’avais pas autant besoin de ma présence. Tu n’avais pas besoin de tout cet amour dont je débordais. Et mon dieu que ça fait mal…

Alors oui, aujourd’hui, je pars. Je pars avec ma tristesse et tout l’amour que je peux te porter. Non pas par colère, par déception ou par abandon, mais je ne peux plus supporter cette distance que tu as installée entre nous au fil du temps. Je ne peux plus supporter de te faire souffrir.

Je ne m’en suis même pas rendu compte, mais tu t’es éteinte à mes côtés. Tout le monde le voyait, sauf moi. Aveuglé par l’amour et ce besoin absolu de toi.

Alors pardonne-moi. Pardonne-moi de t’avoir fait perdre cette petite chose qui te rendait si rayonnante. Pardonne-moi d’avoir voulu te couvrir d’affection et de tendresse. Pardonne-moi d’avoir fait de toi l’essentiel de mon existence. Pardonne-moi de t’aimer autant.

Je te souhaite désormais d’être heureuse. De retrouver l’équilibre qui te manquait avec moi. Tu auras toujours cette place si particulière dans un coin de mon cœur. Parce que je t’aime d’un amour sincère même s’il te semble asphyxiant.

Alors oui, aujourd’hui marque la fin de notre histoire, de mon bonheur mais surtout… de ta souffrance. Respire, revis. C’est la plus belle chose qui puisse t’arriver. Tu es une merveilleuse personne que je ne veux plus voir se détruire dans mes bras. Même si, je l’avoue… j’aurais aimé te serrer contre mon cœur une dernière fois.

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.