Parler d'Amour
Je ne sais plus où j’en suis

Je ne sais plus où j’en suis

Auteur

“Je ne sais plus où j’en suis” Lucie

Tout d’abord, je dois vraiment vous féliciter pour ce merveilleux blog !
Il a vraiment toutes les informations qu’une femme pourrait avoir besoin au niveau relationnel.

Bon, allons maintenant à l’essentiel… Je ne sais plus si j’aime encore mon copain après 1an de relation ! J’ai 21ans et lui 28ans. En fait, je le sais mais je n’ai pas envie de me tromper et de le regretter étant donné que j’ai toujours été dans les extrêmes lorsqu’une dispute survient entre nous. Donc pour faire court, moi et mon copain nous nous chicanons beaucoup. Je dois dire que depuis le début de notre relation nous n’avons jamais passé plus de 5 jours sans embrouille!  J’ai essayé de me convaincre que c’était une barrière culturelle, lui qui vient de Paris et moi de la campagne. Mais non, on est tout simplement différents, on voit les choses de manière différentes. Lui est très colérique mais avec le temps j’ai compris qu’il était tout simplement hypersensible, et moi je suis beaucoup plus passive. Bref, le problème principal est que je me sens étouffée dans cette relation, elle me draine mon énergie comme c’est pas possible. Je sais qu’il m’aime comme un fou, peut-être même trop parfois. J’ai l’impression souvent de rester avec lui par pitié parce qu’en dépit de tous ses défauts, c’est une très bonne personne, il me donne tout ce qu’il a et tout de lui mais il est dépendant affectif. Il n’aime pas entretenir des relations amicales avec les hommes, donc souvent si on a un problème il va essayer de compenser en allant voir d’autres femmes (flirt, parfois plus) mais je sais que c’est pour combler le vide que je produis chez lui.

Bref, j’en suis au point où je suis fatiguée de toujours me justifier, et de l’entendre me dire que c’est moi le problème sur presque tout, surtout qu’à un moment j’ai vraiment commencé à sentir que j’étais LE problème dans notre couple. Je lui ai parlé d’un “break” mais il ne veut rien savoir, il me dit qu’il ne supportera pas, qu’il faut qu’on se batte pour notre couple, seulement ça ne me tente pas (ou plus)! Il faut aussi préciser que dès les premiers mois, ça été très fusionnel, nous n’avons jamais passé plus de 4jours sans nous voir, nos chicanes se règlent aussi vite qu’elles commencent. Mais est-ce que c’est vraiment ce que je veux? Maintenant avec le recul, m’étant installée chez ma mère (puisque je lui ai dit que j’avais besoin d’espace) je réalise que je suis très bien comme ça, ce qui m’amène à me demander si je suis réellement bien avec lui. Je l’aime tellement que je ne veux pas le laisser parce qu’il ne mérite pas d’avoir mal, je le vois dans ses yeux qu’il m’aime de tout son âme, et que ça l’anéantirait donc je reste avec lui, j’en pleure, je me sacrifie. Je n’ai plus vraiment envie de lui donc je simule beaucoup pour que ça s’arrête rapidement.

Mais si je pars et que je passe à côté de l’amour de ma vie ?

Suis-je une égoïste?

Aidez-moi car je doute et que j’aurais besoin de vos services pour une lettre personnalisée !!

Bonjour Lucie,

D’entrée de jeu je veux vraiment te dire que tu es tout sauf égoïste et que cette relation semble te faire perdre toute estime de toi. Je vais tenter d’analyser point par point ton message en espérant sincèrement que tu y trouves des réponses.

Un an de relation

Cela fait un an que vous êtes ensemble, et en un an seulement vous semblez avoir fait le tour de votre relation (http://www.parlerdamour.fr/les-etapes-dun-couple/). La boucle est bouclée: vous êtes passés par la passion puis très vite est venue la phase d’opposition avec toutes les disputes qui s’ensuivent et aujourd’hui tu en arrives à ressentir de la pitié pour ton ami.

Et qu’est-ce que la pitié?

Le premier synonyme du mot « pitié » est « compassion ». Or, « compassion »  vient du latin « cum patior » qui signifie « je souffre avec » ainsi que du greg « sym patheia » qui veut dire « sympathie ». Ainsi, la compassion est « est une vertu par laquelle un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d’autrui, et poussé à y remédier. ». Toutefois si ce terme reste positif, ce n’est pas le cas des mots «pitié » ou encore « apitoiement » qui sont clairement devenus dépréciatifs avec le temps. En effet, le Littré rajoute même comme définition du mot  « pitié » : se dit quelquefois en un sens où il entre quelque mépris.

Je ne fais pas ce petit rappel pour étaler la confiture mais pour te faire prendre conscience de l’état actuel de ton couple et surtout de tes sentiments. On ressent de la compassion pour la personne que l’on aime quand elle est malade, quand elle vit une période difficile au travail, quand elle a perdu un proche. Dans ces situations, le mot “compassion” prend tout son sens: on voit notre moitié souffrir et l’on souffre avec elle. En revanche, éprouver de la pitié en ce sens que l’on a peur que l’autre éprouve de la peine si on le quitte s’appelle tout bonnement de l’apitoiement.

Je l’aime tellement que je ne veux pas le laisser parce qu’il ne mérite pas d’avoir mal“. Tu ne l’aimes pas/plus et ce sentiment de pitié te le rappelle une fois de plus. Encore une fois, tu confonds amour et pitié. Tu as de l’affection envers cet homme car tu as partagé un an de sa vie, que tu l’as aimé, sincèrement. Mais aujourd’hui ta relation te détruit et au lieu de prendre en considération ta propre souffrance, tu continues de souffrir pour et à travers lui.

 

Tu n’es pas égoïste

Ce que je viens d’écrire ci-dessus prouve bien que tu n’es pas égoïste. Si tu l’étais, tu n’aurais, dès le début, penser qu’à toi. Or tu ne penses qu’à lui, à tel point que tu en oublies presque tes propres sentiments et que tu te pourris la vie pour lui,  même pas pour ton couple mais pour lui.

Tu parles de vos disputes, du fait qu’il va voir ailleurs, qu’il te dénigre et malgré ça, tu culpabilises? Peut-être que je me trompe car au final, tu ne m’as donné que peu d’éléments mais quand je lis ça, je ne peux pas m’empêcher de penser au syndrome “pervers narcissique”, je te conseille donc de lire cet article: http://www.parlerdamour.fr/comment-se-debarrasser-dun-pervers-narcissique/ ainsi que celui-ci: http://www.parlerdamour.fr/pervers-narcissique-comment-le-reconnaitre/

Pour faire bref, un pervers narcissique est une personne qui met sa/son partenaire sur un piédestal au début de la relation et qui, par la suite, va se servir de ses défauts et de ses faiblesses pour la rabaisser et la manipuler. Ton histoire me fait penser à ça car au lieu de voir tous ses défauts et ses comportements anormaux, tu te dévalorises toute seule, comme si c’était toi qui étais en tort. De plus, il ne cesse de te dire que tu es “LE” problème alors que tout porte à dire que c’est l’inverse. Et, si il te considère comme le problème, il ne devrait pas avoir trop de souci à accepter la rupture.

Il va falloir que tu te recentres un peu sur tes envies si tu veux retrouver une vie épanouie. Comme tu le dis, tu te sens étouffée et cette relation te draine ton énergie, tu ne peux pas continuer ainsi.

Il t’aime peut-être mais…

Tu dis qu’il t’aime comme un fou, tu émets même le fait qu’il t’aime “trop”. Ce n’est pas parce qu’il est hypersensible et impulsif qu’il t’aime. Ce n’est pas parce que tu le vois pleurer, parce qu’il te le dit tout le temps, ou parce qu’il est malheureux à chaque dispute qu’il t’aime. Nous avons tous nos manières de réagir face à certaines situations. Si lors d’une dispute tu le vois pleurer à chaudes larmes et que toi tu restes impassible, cela ne veut pas dire qu’il t’aime plus que toi, ni qu’il est plus malheureux. Tu peux être aussi triste que lui mais ne pas l’exprimer de la même manière.

“Il n’aime pas entretenir des relations amicales avec les hommes, donc souvent si on a un problème il va essayer de compenser en allant voir d’autres femmes (flirt, parfois plus) mais je sais que c’est pour combler le vide que je produis chez lui.” Et lui, que dirait-il si tu allais voir ailleurs dès que ça n’allait pas entre vous?  Tu trouves ça normal comme comportement? J’ai du mal à voir quelle preuve d’amour il te lance en agissant ainsi. Les disputes ne sont en rien un prétexte pour aller flirter avec une autre. Il n’a pas d’amis? Et alors? Il pourrait peut-être avoir des amiEs sans pour autant aller plus loin avec non?

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Ta réaction face à ce comportement en dit long sur tes sentiments. Ça n’a pas l’air de te gêner plus que ça qu’il aille flirter avec d’autres, pire, tu lui trouves une excuse “c’est pour combler le vie que je produis chez lui”. Tu ne produis aucun vide, cet homme est très émotif et a également l’air un peu perdu. Tu n’es coupable de rien là-dedans.

La sexualité

Je n’ai plus vraiment envie de lui donc je simule beaucoup pour que ça s’arrête rapidement“. Voici un élément de plus qui prouve que rien ne va plus dans ton couple. La sexualité (à part pour les relations platoniques), est le ciment du couple. D’après un sondage fait pas Psychologie, 86 %  des personnes interrogées jugent la sexualité comme centrale et indispensable.

De plus les plus grands psychologues et sexologues le disent, il y a trois raisons principales à la rupture sentimentale:

1) La disponibilité/indisponibilité de l’un et de l’autre

2) La divergence de valeurs

3) L’incompatibilité/ la mauvaise entente sexuelle

Pendant longtemps, la sexualité est restée non seulement un sujet tabou mais également un sujet secondaire pour le couple. On se contentait de ce que l’on avait. Grossièrement, la femme devait se soumettre à son devoir et permettre à l’homme de se reproduire. Aujourd’hui, les moeurs ont changé (heureusement!!!). Les gens accordent désormais une grande place à la sexualité dans leur vie. Il n’y a pas de normes sexuelles. L’objectif est de trouver LE partenaire idéal avec qui l’on va s’entendre au lit. A propos de ce sujet, le sexologue JM Fitremann explique: “Tels partenaires s’entendront sur l’importance accordée aux caresses, d’autres à la pénétration, ou à la réalisation de fantasmes… Il y a entente sexuelle dès lors que les besoins réciproques sont comblés

Ce serait quand même dommage, à notre époque, de passer toute une vie auprès de quelqu’un qui ne nous convienne pas au lit.

Mes conseils

Il faut tout d’abord que tu déculpabilises absolument! Tu n’y es pour rien. On ne choisit pas d’aimer ou de ne plus aimer. Aujourd’hui, même si tu es encore un peu attachée à lui, tu ne l’aimes plus, le seul sentiment sincère que tu éprouves à son égard est de la pitié. Au-delà de tout ça, lui semble t’être néfaste: il te rabaisse, te fait passer pour le bourreau coupable de son malêtre, va flirter avec d’autres, te dit que tu es le problème de votre relation… Bref, ce n’est pas quelqu’un de positif.

Je te conseille de lire cet article: http://www.parlerdamour.fr/il-nest-pas-le-bon-10-signes-qui-le-prouvent/

D’un point de vue extérieur, je te dirais que le break (il ne le souhaite pas de toutes façons) n’est pas une bonne solution car un break permet de savoir où l’on en est. Et, finalement, même si c’est inconscient, tu sais pertinemment où tu en es dans ton couple: nulle part. Tu n’es plus amoureuse car ton couple t’a fatiguée et usée. Ça ne fait qu’un an que vous êtes ensemble, imagine si tu restes avec lui toute ta vie?

Tu as 21 ans, tu as toute la vie devant toi, ne reste pas avec un homme qui ne te convient pas. Je pense que la rupture est vraiment inévitable. Peut-être que tu prendras du temps à le faire mais tu le feras.

Au final, qui souffre le plus dans une rupture? Souvent les deux! C’est ce que j’explique dans cet article: http://www.parlerdamour.fr/comment-surmonter-une-rupture-amoureuse/ :

“Je suis restée trois ans avec mon premier amour (de 15 à 18 ans). On était deux clichés sur pattes et on adorait ça. S’embrasser dans une fontaine, faire l’amour dans un champ, sous la pluie, dévaler les marches du Sacré-Cœur … Bref, deux clichés sur pattes je disais. Et on s’aimait. Enfin moi, j’étais persuadée de l’aimer. Je me suis rendue compte par la suite, avec beaucoup de recul que finalement, ce n’était pas lui que j’aimais, mais l’Amour. J’ai fini par le quitter pour des raisons X et Y et notamment le fait que… je ne l’aimais plus. Pendant six mois il m’a écrit une lettre par jour, nous a harcelées par téléphone ma mère et moi (et même mon père, ma sœur, mes amies…). Il était extrêmement malheureux. Sa mère m’appelait, m’expliquait qu’il voyait un psy… qu’il ratait ses études à cause de moi. Bref, non seulement j’étais anéantie de le voir si triste, si détruit, alors qu’il ne l’avait pas mérité, et en plus je culpabilisais pour son futur. Tout ça pour vous dire que l’autre souffre aussi voire autant dans ce genre de situation (sauf si le mec/la fille est un gros con(ne) et dans ce cas, vous n’avez rien perdu !). Une rupture est très difficile à supporter, mais la décision est également très difficile à prendre. Il faut que les deux partenaires aient beaucoup de courage pour affronter cette étape. Mais la vie nous offre tellement d’opportunités… avec le temps, on s’ouvre, on réapprend, on arrête de survivre pour revivre normalement.”

Le choix de la rupture est un choix extrêmement difficile à prendre, surtout quand on sait que l’autre va très, très mal réagir. Et comme je l’explique juste au-dessus, lorsque j’ai pris la décision de rompre avec mon amour de jeunesse, je savais à quoi m’attendre. Et, pendant trois mois je suis restée avec lui alors que je ne l’aimais plus, mais j’avais tellement peur de sa réaction et j’avais tellement pitié de lui, que je n’osais pas passer à l’acte. Et puis, je me suis rendu compte que j’étais entrain de me gâcher la vie pour un homme dont je n’étais plus amoureuse. La rupture a été brutale et difficile mais elle a été bénéfique: je savais que ce n’était pas l’amour de ma vie même si je l’avais aimé très fort (comme on aime à 17 ans 🙂 )

Il faut parfois savoir s’écouter soi, même si c’est difficile. Tu peux aussi faire la fameuse technique du tableau “+” et “-“. Tu mets tout ce que ton copain t’apporte dans la colonne “+” et tout ce qui te déplait dans la colonne “-“.  Le résultat parlera de lui-même normalement.

Pour conclure

Pour conclure, je voudrais te citer un extrait d’un livre extraordinaire: “Fragments d’un discours amoureux” de Roland Barthes.

“Tu aimes Charlottes: ou bien tu as quelque espoir, et alors tu agis, ou alors tu n’en as aucun, et alors tu renonces. Tel est le discours du sujet “sain”: ou bien, ou bien. Mais le sujet amoureux répond (c’est ce que fait Werther): j’essaie de me glisser entre les deux membres de l’alternative: c’est-à-dire: je n’ai aucun espoir, mais tout de même… Ou encore: je choisis obstinément de ne pas choisir, je choisis la dérive: je continue“.

Et si tu redevenais un “sujet sain” et que tu évitais la dérive?

Lettre personnalisée

En ce qui concerne le service de lettres, si tu veux en commander une, voici le lien: http://www.parlerdamour.fr/lettre/

 

J’espère sincèrement t’avoir éclairée sur certains points. Je te souhaite plein de courage et espère que tu prendras la bonne décision pour ton épanouissement personnel!

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

2 comments

  • bonsoir , petite question 🙂 cela fait 7ans que je suis avec mon copain, on a décider de prendre une maison début de l’année rester 1mois en ménage repartis chez sa mère psk ça n’allait pas du tout , revenu , repartis jusqu’au novembre donc cela dur depuis 4mois … il fait bcp d’efforts , mais de mon côté quelque chose à étais casse donc plus comme avant mais je persiste à me dire qu’il va changer .. mais de plus en plus de dégoût envers lui pas de manque pas d’envie ….. mais je n’arrive pas à me dire que je ne l’aime plus j’aimerai bien savoir ce qu’il m’arrive ?

    Reply
    • Bonjour Céline,

      Il faudrait tout d’abord essayer de comprendre pourquoi il est parti et revenu, pourquoi, au bout de sept ans, il n’arrivait pas à se poser complètement ? Ses allers-retours sont peut-être à l’origine de vos doutes.

      Léa

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.