Hortense de Jacques Expert : Explications sur la fin ?

Je suis en colère. J’ai refermé ce livre et je me suis sentie profondément énervée et impuissante dans la mesure où je ne pouvais poser toutes mes questions à l’auteur. J’ai vraiment eu la sensation qu’on s’était fichu de moi et c’est pourquoi dans cette chronique je vais m’attarder sur la fin et non sur le reste. Hortense de Jacques Expert : je prends toutes les explications sur la fin ! ATTENTION SPOILER dans cet article !

Hortense de Jacques Expert : Résumé :

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille, Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Son ex-compagnon est un homme violent, auquel elle refuse le droit de visite. Un jour, il fait irruption chez elle et lui enlève Hortense.
2015 : Sophie mène une vie morne, solitaire. Un dimanche pluvieux, elle se fait bousculer par une jeune femme dans la rue. Persuadée qu’il s’agit d’Hortense, elle la suit. Sans rien lui dévoiler, elle sympathise avec elle. La relation qui se noue alors est pleine de mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et cette jeune femme est-elle aussi innocente qu’elle le paraît ?
Une intrigue fascinante et haletante, inspirée d’un fait divers.

Hortense de Jacques Expert : Mon avis (SPOILER !!!)

J’ai lu ce roman d’une traite jusqu’à 4h du matin parce que je ne parvenais pas à le lâcher tant il me tenait en haleine. J’élaborais toutes sortes d’hypothèses durant ma lecture et avais hâte qu’on me révèle le dénouement. Quelle ne fut pas ma déception ! Non seulement j’ai été choquée sur le coup, j’en ai même tremblé mais après… toutes les incohérences me sont venues à l’esprit et là, j’étais en colère. Mais vraiment en colère. Moi aussi je peux écrire un lire à suspense et finir par « ce n’était qu’un rêve » ou une fin aussi stupide sans autre explication… Pourquoi autant de bonnes notes pour un roman qui n’a ni queue ni tête ?

Hortense de Jacques Expert : L’histoire

C’est l’histoire de Sophie, jeune femme qui tombe follement amoureuse d’un homme manipulateur qui va se servir d’elle et de son argent. Pour être sûre de le garder elle lui fait un bébé dans le dos. Sauf que, raté, dès qu’il apprend qu’elle est enceinte, il l’abandonne. Deux/trois ans plus tard, il revient et cherche à voir sa fille, Hortense. Sophie l’envoie bouler, il n’en est pas question. Elle se confie beaucoup à Isabelle, la puéricultrice de la crèche de sa fille à qui elle demande de l’aide et qui sera ensuite sa seule amie.

Un jour Sylvain, le père, débarque, la frappe, la ligote à une chaise et kidnappe Hortense. Pendant 22 ans, Sophie va tout mettre en oeuvre pour retrouver sa petite fille. Plein de pistes sont évoquées mais aucune n’aboutit. Sophie fait un mausolée de la chambre de sa fille, laisse les tâches de sang dans son appartement…

Jusqu’au jour où, 22 ans plus tard, elle est persuadée de croiser sa fille dans la rue. Elle va donc se lier d’amitié avec elle avant de lui révéler son secret.

Hortense de Jacques Expert : Explications sur cette fin nullissime ? (SPOILER !!!)

A partir du moment où elle est persuadée de retrouver Hortense, elle n’a plus de doute : c’est elle et tout concorde même si son prénom est Emmanuelle et que son père s’appelle Antoine Durand. Elle apprend qu’elle a vécu en Martinique, au Venezuela, à Marseille (toutes ces pistes qui avaient été évoquées !). Elle l’espionne et découvre son père qui, elle en est sûre, est bien Sylvain même s’il est devenu chauve. Elle apprend qu’il est en couple avec une Isabelle qu’il connaissait d’avant sa vie de baroudeur et qui ressemble à son amie Isabelle. Elle comprend alors qu’elle s’est fait manipuler pendant 22 ans par sa seule amie.

Elle pète un plomb et va les tuer tous les deux.

Puis elle révèle son secret à Hortense/Emmanuelle qui semble presque accepter qu’elle vient de tuer l’homme de sa vie, son papa chéri. Tout coïncide, elle dit « maman » à Sophie sauf que, quand elle entre dans sa chambre de petite fille, rien ne lui revient. Elle se couche alors dans son lit de bébé pour voir si des souvenirs lui reviennent et là, elle découvre l’impensable, l’horreur absolue… « C’est Hortense, ta petite soeur, mon Hortense ».

WTF c’est quoi toutes ces incohérences sur cette fin ??? (SPOILER !!!)

Du coup quel est le vrai du faux ?

Sur le coup on se dit : ok Sophie est une sociopathe, elle s’est fait mal toute seule et s’est ligotée à une chaise après avoir tué sa fille Hortense. Ca semble le plus cohérent puisque cette femme est quand même très étrange tout le long du roman et a une façon de penser qui fait flipper ( perso, je ne me suis pas attachée à elle une seule seconde malgré son histoire sordide).

SAUF QUE !

  • Comment peut-on se ligoter soi-même au point de ne pas du tout pouvoir se détacher (ce sont les voisins qui débarquent et appellent les pompiers !)
  • Il y a eu des enquêtes donc on a forcément fouillé son appartement, c’est la première chose qui a été faite ! Comment ont-ils pu passer à côté du cadavre ??
  • Une des dernières phrases du livre est « c’est Hortense, ta petite soeur, mon Hortense » qu’est-ce que ça veut dire ? Que Sophie sait depuis le début que sa fille est morte dans son lit et cherchait un substitut avec Emmanuelle ? Encore plus hardcore : après la disparition de sa fille, elle a refait un enfant et l’a tué à l’âge où elle s’est fait enlever sa fille, elle croit vraiment que Emma est sa fille… Don’t know !!
  • Sylvain a-t-il vraiment existé ? Il semblerait que oui au vu des dépositions de sa famille…
  • Comment expliquer autant de similitudes, de coïncidences ? Genre cette fille ressemble incroyablement à sa fille, son père ressemble à Sylvain et ohlala coïncidence totale il est en couple avec une Isabelle qu’il connaissait d’avant comme par hasard et oh coïncidence encore plus forte il a lui aussi vécu en Martinique, au Venezuela, à Marseille, partout là où Sophie cherchait Hortense… C’est vraiment tiré par les cheveux !

Alors ok, Sophie est cinglée, ça je l’avais compris depuis le début : le mausolée de la chambre, ses réflexions, sa façon de parler aux gens, quand elle raconte la scène du caricaturiste alors qu’en vérité c’est l’exact inverse qui s’est passé (c’est elle qui a poussé à se faire une caricature au point de se la payer elle-même)… Mais ça n’explique pas tout !

Bref, je HAIS les fins ouvertes !

Un conseil si vous lisez ce livre : arrêtez-vous cinq lignes avant la fin !

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 4 lecteurs ont laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

⮯ Vers les commentaires

4 réflexions au sujet de “Hortense de Jacques Expert : Explications sur la fin ?”

  1. je crois qu’il y a véritablement deux écoles pour ce livre.. on aime ou on n’aime pas.
    J’avoue que c’était mon premier de cet auteur.. Je fais partie de la catégorie j’aime, parce qu’il m’a estomaquée..
    Et j’ai enchaîné dans la foulée avec un second, pour voir s’il était coutumier de ce genre de faits ( que je n’apprécierais pas sur la longueur)
    Et bien non.. pas du tout.. Il écrit de supers polars, et Hortense est le seul à être aussi ambigu…
    Est-ce qu’il l’a fait pour choquer les esprits justement ?
    Je ne peux que t’encourager à en lire d’autres pour voir si c’est lui que tu n’aimes pas trop ou juste ce livre là qui il faut bien l’avouer est sacrément spécial.

    Bonnes lectures en tout cas 🙂

    Répondre
    • Merci beaucoup ! Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé puisque je l’ai dévoré ^^ Mais trop d’incohérences sur la fin qui m’ont trop troublée. Du coup merci du conseil je vais me replonger dans un autre roman de cet auteur pour me faire vraiment une idée !

      Répondre
      • avec plaisir.. tu trouveras évidemment des gens qui ont préféré l’un à l’autre, mais globalement les avis sont unanimes à son sujet.. Bonne lecture en tout cas et n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé sur la page des Lectures de Mallory 😉 Je serais ravie d’avoir ton commentaire 😉

        ps si tu veux un autre super auteur, fonce lire Sébastian Fitzek 😉 (thrillers psychologiques, dont entre autres  »thérapie, le colis, siège 7a , tu ne te souviendras pas.. »)

        Répondre

Laisser un commentaire