Les méduses ont-elles sommeil ? Un roman intense et tranchant sur la drogue

J’ai découvert la plume de Louisiane C. Dor à travers son recueil de nouvelles que j’avais particulièrement apprécié : Ceci est mon coeur. C’est donc tout naturellement que je me suis procuré le premier roman qu’elle a écrit. Un roman sur la drogue dure : Les méduses ont-elles sommeil ?

Les méduses ont-elles sommeil : Résumé

« Mon destin ne pouvait pas être aussi simple que le leur. Aussi plat. Aussi rien. Je voulais devenir quelqu’un. Paris m’attendait, je le savais, que Paris m’attendait. J’ai alors quitté le gouffre dans lequel Dieu et ma mère m’avaient implantée, et ai fait de mon quotidien ce dont je n’avais jamais rêvé : un désastre. »
(4ème de couverture de la réédition Folio)

Les méduses ont-elles sommeil ? Mon avis

L’histoire

Les méduses ont-elles sommeil, c’est l’histoire d’Hélène qui, à 18 ans, débarque à Paris avec pour objectif de devenir célèbre d’une manière ou d’une autre. Elle entame une colloc’ avec sa cousine qui ne va pas que lui montrer les plus beaux monuments de Paris. Non, elle va surtout lui faire découvrir la vie parisienne nocturne et tout ce qu’on y fait : Boîtes, after, alcool, cocaïne, MDMA (Marie). La descente aux Enfers est rapide. Retrouver l’oxygène et la lumière ne sera pas simple.

La plume de Louisiane C. Dor

Comme dans son recueil de nouvelles Ceci est mon coeur, on retrouve la plume précise, poétique et tranchante de Louise C. Dor. D’ailleurs, Frédéric Beigbeider situe ce roman entre Trainspotting et Bonjour tristesse et j’approuve à 100%. J’ajouterai que sa plume me fait aussi penser à celle de Virginie Despentes, et a, parfois, des airs de Rimbaud.

Beigbeider ajoute « Je ne pensais pas qu’un jour j’écrirais une chose aussi raisonnable mais enfin voilà : ce livre je le recommande à tous les parents d’ados« . Car clairement, personne n’est à l’abri de tomber dans le vice de la drogue.

Un livre qui fait réfléchir

Les méduses ont-elles sommeil est un roman qui donne matière à réfléchir. Un roman qui donne le tournis aussi tant il est justement écrit. On se retrouve malgré nous dans ces after, à ressentir ces montées parfois dingues et remplies d’amour artificiel, parfois affreuses et proches de l’overdose.

Hélène réunit toutes les failles susceptibles de faire tomber n’importe quelle jeune fille dans les tourments de la drogue dure. Elle rêve d’être célèbre, a un besoin vital d’exister et d’être admirée, elle ne connaît rien à Paris et fantasme sur la capitale qu’elle idéalise, elle est strictement incapable de réfléchir à son avenir et s’enferme dans un présent qui est lui-même un fantôme. Avec une telle urgence de vivre, on ne peut que s’arrêter de respirer.

Rappelons qu’il s’agit d’un roman à inspiration autobiographique.

Où se procurer Les méduses ont-elles sommeil ?

Les méduses ont-elles sommeil ? Quelques extraits

« Les méduses sont les consommateurs de MDMA : légers, souples et lumineux »


J’ai dix-huit ans pour toujours. Le futur ne me réserve pas d’avenir. Je connais déjà tout et les adultes ne peuvent rien y comprendre. Les adultes n’ont jamais eu dix-huit ans. Plus ils m’indiqueront une direction et plus j’emprunterai son contraire. Les adultes ne savent pas ce qui est bon pour nous. Ils souhaitent que nous soyons « normaux » et, pour ainsi dire, sans personnalité. Ils veulent faire de nous ce que eux n’ont pas réussi à devenir.

Blanche neige fait oublier la faim et tant mieux. Il n’y a rien de plus tendance que le décharnement.

Les paradis artificiels ne sont que des courants d’air : ils nous caressent la peau , rien qu’un peu , et puis le lendemain nous rendent malades à en crever

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire