Que dire à une personne qui va perdre un proche ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Il est toujours délicat d’accompagner un proche dans le deuil d’un être cher. On lui adresse nos condoléances, on peut l’aider à écrire des éloges funèbres ou son discours pour l’enterrement. On l’assure de notre présence et de notre soutien, qu’il soit amoureux, amical ou familial. Mais comment faire avant cette étape de deuil ? Que dire à une personne qui va perdre un proche ? Dans de nombreux cas de maladies longues ou incurables, de vieillesse ou d’accidents tragiques où on ne peut plus espérer de fin heureuse, on est amené à accompagner une personne chère sur sa fin de vie. Et ces personnes aidantes, ces proches ont eux aussi besoin de soutien pour tenir, pour ne pas s’effondrer avant le décès de la personne qui leur est chère. Quels mots employer, quels conseils donner, comment l’aider à surmonter cette épreuve ?

Que dire à une personne qui va perdre un proche ?

Accompagner un proche avant l’étape du deuil

La peur d’être maladroit ou indélicat, d’être intrusif ou au contraire trop distant. Il n’est pas facile de savoir quoi dire, quoi faire, comment se comporter quand un ami, un membre de la famille, un proche est en train de vivre une épreuve douloureuse à l’issue funeste.

Aujourd’hui, des millions de personnes sont confrontées chaque année à la maladie d’un proche, dont l’issue sera fatale, sans oublier les accidents pour lesquels les médecins ne peuvent plus rien faire. Et puis on vit de plus en plus vieux, ce qui est une bonne chose pour profiter plus longtemps des gens qu’on aime, mais cela n’enlève rien à l’inéluctabilité de leur départ.

Toutes ces situations occasionnent inévitablement de la tristesse et de la souffrance. Ces émotions douloureuses ne sont hélas que les prémices au deuil qui aura lieu ensuite. Mais il est important de les accompagner également.

Lire aussi : Lettre de soutien moral face à la maladie

Une présence réconfortante

Avant toute chose, votre présence est à elle seule d’une aide précieuse. Peu importe qu’il y ait parfois des silences, des blancs, la peur de mal dire ou mal faire, votre soutien indéfectible est là, c’est ce qui compte.

Maintenant, pour aider votre proche à traverser cette épreuve, vous pouvez tout simplement être une oreille attentive et une présence réconfortante pour l’écouter s’il a besoin de vider ce qu’il a sur le cœur. Sa peine, son chagrin, sa souffrance, son sentiment de perte ou d’injustice. L’important est de l’écouter, de l’accompagner sans jugement et sans conseils du type « à ta place, je ferai ci » ou « selon moi, tu devrais… ».

Que dire à une personne qui va perdre un proche ? Les mots qui peuvent le soulager

Pas de conseils jugeants, de récupération malvenue. Si vous avez traversé une épreuve similaire, vous pouvez parler de votre expérience pour l’aider mais sans jamais penser à sa place. Par contre, vous pouvez lui conseiller de ne pas taire ses émotions, de ne pas les refouler. Il est normal de passer par plein d’émotions, parfois contradictoires. De la tristesse à la colère, de la peur à un sentiment d’abandon. Mais aussi de la nostalgie ou de la mélancolie à l’évocation de certains souvenirs.

L’aider à lâcher prise

Ensuite, selon les besoins de votre proche, vous pouvez aussi être la personne qui va l’aider à se changer les idées, à penser à autre chose. Cela ne veut pas dire que vous niez sa douleur ni qu’il doive culpabiliser de ne pas y penser.  Mais ce qu’il vit est émotionnellement difficile et cela peut durer des semaines ou des mois parfois. Pour affronter cette peine sur la durée, il est nécessaire qu’il puisse aussi parler d’autre chose, penser à autre chose, lâcher prise.

Soyez la personne là pour lui selon ses envies et ses besoins de l’instant. S’il a envie de parler, écoutez-le. De pleurer, consolez-le. De se perdre dans un mutisme, respectez son silence.

Lire aussi : Lettre pour réconforter une personne en deuil

Que dire à une personne qui va perdre un proche ? Les conseils qui peuvent l’aider

En plus de votre présence, de vos mots et de votre soutien, vous pouvez lui donner des conseils précieux pour l’aider à traverser cette épreuve. Vous ne pouvez pas être en sa compagnie tout le temps. Selon votre degré d’amitié, d’amour ou d’affection, l’intensité de votre lien, les situations diffèrent. Votre présence peut se faire régulièrement ou ponctuellement, elle peut être aussi par messages ou par téléphone. Votre aide peut être logistique également selon sa situation personnelle.

Mais quand vous n’êtes pas avec elle ou lui, voilà trois choses simples que vous pouvez lui conseiller de faire.

Passer du temps avec son proche en fin de vie

C’est une évidence mais cela peut être contraignant ou encore plus douloureux, notamment quand la personne est hospitalisée jusqu’à la fin ou qu’elle souffre trop. Néanmoins, il est important, pour n’avoir aucun regret, qu’ils passent du temps ensemble. La personne qui va bientôt partir a besoin de l’amour de ses proches, de le ressentir par leur présence. Et ce proche aidant doit être là autant que possible pour l’accompagner mais aussi pour lui-même, au nom de cette vie partagée.

Lire aussi : Comment réconforter une personne qui a perdu un proche ?

Se remémorer leurs meilleurs souvenirs

C’est important de penser aux choses positives même si elles sont teintées de nostalgie ou de tristesse. Mais se rappeler les meilleurs souvenirs qu’ils ont partagés ensemble est une jolie façon de rendre hommage à la vie de son proche, de lui envoyer de l’amour et de célébrer sa vie jusqu’à la fin. Penser à des choses joyeuses, heureuses, émouvantes réveillent les hormones du bonheur et c’est tout ce qui compte pour cette personne chère à qui il reste peu de temps à vivre. Pouvoir encore sourire, rire, penser aux belles choses de son existence.

Se créer de beaux derniers souvenirs

Selon l’état de santé de la personne, il est tout à fait possible de se créer de nouveaux souvenirs. Accompagner un proche en fin de vie n’est pas forcément synonyme de lui tenir la main en silence sur son lit d’hôpital. Bien sûr, il y a peu de chances qu’ils puissent ensemble partir en voyage ou réunir toute la famille. Mais des choses très simples peuvent permettre de créer de beaux derniers souvenirs, doux, tendres et précieux. Lui faire la lecture de son livre préféré ou du roman qu’il a toujours voulu lire, regarder son film fétiche, rire devant les albums photos, manger son plat préféré, profiter de la nature, tout simplement se faire un câlin ou se dire de jolies choses qu’on n’a jamais pris le temps de se dire.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire