Ma belle-famille fait comme si je n’existais pas, que faire ?

Comment retrouver la complicité des débuts dans son couple ?

Avec le temps, la relation de couple change. On s'éloigne, on communique moins, on s'engueule. Pourtant on s'aime toujours... Alors comment remettre son couple sur les bons rails et retrouver la complicité et les rires qui nous ont fait tomber amoureux ?

Les rapports avec la belle-famille peuvent parfois être source d’incompréhensions, de disputes et de tensions. Le stéréotype de la belle-mère qui n’aime pas sa belle-fille ou le cliché du beau-père qui n’apprécie pas son gendre ont la vie dure. C’est comme si les « pièces rapportées » n’étaient pas assez convenables aux yeux de leurs beaux-parents. Alors au pire cela crée des conflits et au mieux de l’indifférence. Dans les deux cas, c’est le couple qui en est victime et la famille entière qui subit un climat malsain et peu enclin à des réunions de famille agréables. Est-ce votre cas ? Vous entretenez des rapports difficiles avec vos beaux-parents ? Ils vous ignorent, vous parlent à peine, ne prennent pas en compte votre avis et vous n’en pouvez plus ? Ma belle-famille fait comme si je n’existais pas, que faire ? Voici quelques réponses pour vous aider à agir et retrouver de la sérénité.

Ma belle-famille fait comme si je n’existais pas, que faire ?

Avant toute chose, il faut avoir une vue d’ensemble de la situation afin d’essayer de savoir pourquoi vous êtes dans cette situation.

Vous ne vous sentez pas intégré(e), exclu(e) même et vous n’en pouvez plus. Si vous êtes convaincu(e) de cela, alors il vous faudra agir. D’abord, assurez-vous que votre belle-famille n’est pas ainsi distante avec tout le monde. Peut-être est-ce une question d’éducation, de comportement ?

Lire aussi : Quand rencontrer ses beaux-parents ?

Comment sont vos beaux-parents avec leur famille, leurs amis, et les autres belles-filles ou gendres s’ils en ont ?

Si leur comportement indifférent ou désagréable avec vous est avéré, alors il est temps de vous poser les bonnes questions.

Lire aussi : Comment s’habiller pour rencontrer sa belle-famille ?

Pourquoi ma belle-famille fait comme si je n’existais pas ?

Le lien avec leur enfant, votre conjoint

On dit souvent qu’une mère a tendance à tout pardonner à son fils et qu’un père va chercher à surprotéger sa fille. Qu’en est-il de votre conjoint avec ses parents ? Quels rapports entretiennent-ils ? Leurs relations sont-elles bonnes, équilibrées ou tendues ? C’est souvent le point de départ à prendre en compte.

Un événement particulier

S’est-il passé quelque chose en particulier qui expliquerait leur comportement avec vous ? Les présentations ont-elles eu lieu comme il se doit entre eux et vous ? Ont-ils encore un lien avec l’ex de votre conjoint ? Avez-vous eu des désaccords au sujet d’un événement ? Venez-vous de milieux différents, d’origines différentes ? Si vous êtes un couple mixte, peu importe à quel niveau, malheureusement votre « différence » peut parfois expliquer votre non-intégration. Essayez de comprendre si une raison est à l’origine de cette situation.

Lire aussi : Première rencontre avec la belle-famille : 8 choses à faire absolument

Le lien avec leurs petits-enfants

Si vous êtes en couple depuis un certains temps déjà, analysez si leur comportement a toujours été ainsi ou s’il a empiré au fil du temps notamment si vous avez eu des enfants. Ne serait-ce pas la source du problème ? Veulent-ils voir leurs petits-enfants plus souvent ? Estiment-ils que vous n’êtes pas une bonne mère ? Que vous êtes un mauvais père ? Ou que vous faites des différences avec vos propres parents ? Autant de raisons qui peuvent créer des problèmes familiaux.

Vous n’êtes pas assez bien pour eux

Parfois, malheureusement il n’y a as de raison explicite qui permette de comprendre pourquoi ils se comportent ainsi avec vous. Et donc il est impossible de trouver la clé du problème pour le résoudre. Ou parfois il faut se résoudre justement à vous dire qu’ils ne vous trouvent tout simplement pas assez bien pour eux et leur enfant. La raison peut être multiple : votre physique, cotre origine sociale, votre travail, votre religion, votre façon d’être…

A partir du moment où ils ne vous apprécient pas et vous ignorent non pas pour quelque chose que vous avez mal fait mais pour qui vous êtes, alors dites-vous bien que ce n’est absolument pas de votre faute.

Lire aussi : Ma belle-famille est trop présente : que faire ?

Ma belle-famille fait comme si je n’existais pas : que faire ?

Vous subissez des réflexions quand vous les voyez, ou au contraire vous n’êtes jamais intégré(e) dans les conversations. On ne vous demande pas votre avis, on fait des messes basses, ou on vous contredit. Vous n’êtes pas considéré(e), on ne s’intéresse pas à vous, vos avis, vos projets, votre vie tout simplement. C’est comme si votre conjoint(e) vivait en célibataire et que vous n’existiez pas.

C’est évidemment insupportable. Et la seule personne qui soit en mesure de vous croire, de vous comprendre et de vous aider est votre conjoint(e).

Parlez à votre conjoint

Il ou elle ne peut pas faire comme si c’était faux. Il n’est pas difficile de constater que les réunions de famille sont un supplice pour vous et que l’ambiance est électrique. Cela crée d’ailleurs des tensions dans votre couple ; il ou elle est coupable de ne rien faire et vous de ne pas avoir été assez ferme plus tôt. Vous devez lui faire comprendre les choses, leur importance et le mal que cela vous fait.

Demandez-lui de vous soutenir

Vous êtes en couple, cela suppose de l’amour, du soutien et du respect. En vous laissant ainsi affronter sa famille, il ou elle ne vous aide pas. C’est son rôle et il doit le comprendre. Sa responsabilité est là et il ne peut plus la fuir sous prétexte d’avoir peur de blesser sa mère ou de se disputer avec son père. Ce sont des excuses bidon, c’est une personne adulte et plus leur petit garçon ou leur petite fille, il ou elle doit donc s’affirmer haut et fort.

Ma belle-famille fait comme si je n’existais pas : Parlez calmement avec eux

Il est nécessaire de demander à les voir pour leur demander des explications. Pas chez eux, ils se sentiraient en position de force, ni dans un lieu public en cas de disputes. Chez vous est une bonne idée, c’est votre zone de confort vous vous y sentirez en confiance. Il est plus que probable qu’ils vont nier, s’offusquer ou tenter de fuir la réalité. Ne laissez surtout pas la situation vous échapper et mettez votre conjoint face à ses responsabilités.

Comprenez leurs raisons éventuelles

Le but est de comprendre pourquoi votre lien est inexistant, malsain ou pire, toxique. Vous leur offrez la possibilité de s’expliquer, à eux de la saisir. Vous êtes prêt(e) à vous excuser si vous avez eu un mauvais comportement et à en demander s’ils vont trop loin.

Lire aussi : Comment éviter les relations toxiques : Apprendre à s’aimer en se protégeant des relations destructrices

Faites-vous respecter

Ce qu’il faut, c’est vous faire respecter. Vous n’avez rien à vous reprocher et vous voulez au contraire que tout se passe bien. Parfois un tel comportement est une sorte de test. Si vous n’avez jamais osé vous affirmer, votre belle-famille en a profité. Et bien ce temps est révolu ! Vous êtes sincère et aimez leur enfant et souhaitez des rapports cordiaux. Il est hors de question que vous continuiez à subir les choses ; ils doivent comprendre qui ils ont en face d’eux à partir de maintenant.

Lire aussi : Je déteste ma belle-famille : que faire ?

Faites évoluer la relation si c’est possible

Si les choses se passent bien, que l’abcès est crevé, vous pouvez envisager de faire évoluer la relation pour construire une relation familiale saine et apaisée. S’ils ont des réclamations à faire, par rapport à leurs petits-enfants par exemple, il est temps de les entendre. N’oubliez jamais que vous êtes le gentil/la gentille et que ce n’est pas vous qui avez le mauvais rôle.

Ma belle-famille fait comme si je n’existais pas : Un ultimatum peut être nécessaire

Malheureusement, cela peut évidemment mal se passer. Si la situation est totalement bloquée, à vous de voir ce que vous pouvez encore supporter et pour combien de temps. Vous voyez-vous encore des années à subir une telle indifférence, un tel mépris sans aucune raison ?

Trois options s’offrent à vous :

Reconnaître votre défaite

Vous avez essayé, cela n’a pas fonctionné et vous avez peur que cela soit pire. Vous renoncez donc à vous affirmer et à changer les choses et vous continuez ainsi.

Ne plus les voir

Les explications n’ont pas été concluantes mais vous n’en pouvez plus. Vous ne voulez plus les voir. Soit, vous le présentez comme un ultimatum à votre conjoint(e), soit il ira les voir sans vous à partir de maintenant. Évidemment cela va créer des tensions dans votre couple. Mais il y en avait déjà de toute façon, non ?

Vous séparer.. ?

La situation est telle que vous n’en pouvez plus et votre conjoint n’accepte pas de vous aider à arranger les choses ou, si cela a échoué, il veut continuer à voir ses parents. Il ne comprend pas votre décision de ne plus les voir. Vous êtes dans une impasse ? Ultimatum contre ultimatum. Soit les choses s’apaisent soit elles empirent. Dans ce dernier cas, selon la longévité de votre couple et la solidité de votre amour, la séparation est parfois la seule solution envisageable pour votre tranquillité d’esprit et votre bien-être à retrouver d’urgence.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire