Parler d'Amour
Lettre d’amour pour un homme : “avant toi, j’avais sans doute jamais vraiment aimé”

Lettre d’amour pour un homme : “avant toi, j’avais sans doute jamais vraiment aimé”

Auteur

Une magnifique lettre d’amour de Sarey.

C’est bizarre, tu sais.

Ouais, je me doute que c’est pas ce à quoi tu t’attendais. Mais on s’attendait pas l’un à l’autre non plus, je crois.

Au fond, quand j’ai décidé de repartir de zéro, j’espérais trouver quelqu’un avec qui partager tout ça. Mais j’y croyais pas tellement, je veux dire… pas comme ça…

J’ai jamais su rendre les gens heureux… Enfin, j’avais jamais su avant toi, sans doute parce que j’étais pas heureuse moi-même. J’avais aucun bonheur à offrir puisque je perdais mon temps à le chercher chez les autres.

En fait, avant toi, j’avais sans doute jamais vraiment aimé.

On dira qu’il est encore trop tôt pour parler d’amour, mais merde, j’ai envie de te découvrir, j’ai envie de passer chaque minute de ma vie à te faire sourire parce que ton visage est magnifique quand il s’illumine et que tes yeux pétillent d’humour. J’ai envie d’affronter ces peurs qui m’ont pourri la vie, même si c’est dur et qu’il m’arrive encore de pleurer et de vouloir me cogner la tête contre les murs, j’ai envie d’oublier le passé et de te faire confiance, j’ai horriblement envie de te rendre heureux et… et peut-être que je peux y arriver.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Ouais, on peut y arriver. Tu m’as dit qu’on prendrait notre temps, qu’on traverserait les épreuves ensemble. Que ce serait pas toujours facile, mais qu’on pouvait le faire.

Puis tu m’as embrassée. Jamais je n’avais goûté de lèvres aussi douces.

Du coup, je t’ai embrassé une deuxième fois, et ça t’a fait sourire. Ta peau était si chaude contre mon corps de glace… Quand tu es près de moi, c’est comme s’il était impossible qu’on se rate. J’oublie ma terreur de te faire du mal, j’oublie ce que j’ai été forcée de traverser pour en arriver là, j’oublie cet avenir qui m’angoisse tant.

Et alors, j’arrive à y croire.

Prends-moi dans tes bras. Caresse ma peau. Embrasse-moi jusqu’à ce que je n’en sente plus mes lèvres.

Fais-moi cette tête attendrissante que toi seul sais faire. Laisse-moi t’embrasser le front et ébouriffer tes cheveux. Blottis-toi contre moi.

Et serre-moi fort.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.