Parler d'Amour
Lettre d’amour je t’aime même si c’est fini

Lettre d’amour je t’aime même si c’est fini

Auteur

Car même si c’est fini, même si c’est lui qui a pris la fuite, même s’il avait peur de l’engagement, vous ne pouvez vous empêcher de l’aimer…

Adrien,

Tu es parti, comme ça, sans prévenir. T’avais peur, oui t’avais peur de nous, surtout de toi, de ta capacité à t’investir pleinement. C’est sûr, le couple, c’est du temps, des compromis…Mais le couple Adrien, c’est aussi tout ce que tu as oublié ; ce sont les rires, les souvenirs, c’est toi dans l’eau qui fait le con, c’est moi qui entame une bataille de polochons, ce sont des câlins qui s’éternisent sous la couette, c’est la fusion de nos corps, c’est l’amour qui déborde de partout, les coeurs qui tambourinent à l’unisson. 

Moi, c’est ce dont je me souviens et me souviendrai quand, dans ma mémoire, les souvenirs enfouis de nos regards amoureux réapparaîtront. Tu peux fuir l’amour toute ta vie Adrien, il te rattrapera. Moi je n’ai rien fui, je suis restée là, à attendre, attendre une présence, du réconfort, un retour, un message. J’ai composé les dix chiffres de ton numéro de téléphone je ne sais combien de fois, pour ensuite les effacer car à quoi bon ? Tu es parti, c’est fini. Voilà ce que je devrais me répéter, voilà ce que je devrais comprendre et concevoir une bonne fois pour toutes.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Mais non. Je t’aime encore Adrien, c’est plus fort que moi. Je ne t’en veux pour rien, j’accepte ton choix même si je ne le comprends pas. Mon coeur bat toujours quand j’entends ton prénom, chaque signe me ramène à toi, chaque chanson me rappelle un de nos moments, je trouve encore des miettes de toi éparpillés dans mon appartement, comme ce vieux t. shirt retrouvé, qui portait encore ton odeur. Tu m’as quittée, tu as déchiré mon coeur en deux mais une partie bat encore, elle bat fort, fort, fort, de plus en plus, elle appelle sa moitié. Peut-être reviendra-t-elle un jour, fusionner. 

Tu es l’homme que j’ai le plus aimé dans ma vie. Tu es d’ailleurs le seul que j’ai vraiment aimé et jamais je ne t’oublierai. Jamais je n’oublierai ton odeur, ta façon de te tortiller les cheveux avec le bout du doigt, ta façon de me regarder, ta voix quand tu chantais sous la douche, ton rire bruyant et communicatif, tes sourcils quand tu les fronçais de colère, tout Adrien, j’aimais tous chez toi ! Même tes défauts !

Je t’aime, à la vie, à l’amour.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.