Parler d'Amour

Réelle : Un roman prenant sur les coulisses de la Téléréalité et ses dérives

Réelle : Un roman prenant sur les coulisses de la Téléréalité et ses dérives

Auteur

Réelle est un roman de Guillaume Sire que l’on a bien du mal à lâcher une fois la lecture entamée. J’avoue été avoir intriguée par la première de couverture avec cette image de Blanche-Neige et du Prince Charmant qui contraste avec la jeune femme frêle assise face à son téléviseur.

Résumé du roman Réelle

Enviée, choisie, désirée : Johanna veut être aimée. La jeune fille ne croit plus aux contes de fée, et pourtant… Pourtant elle en est persuadée : le destin dans son cas n’a pas dit son dernier mot. Les années 1990 passent, ses parents s’occupent d’elle quand ils ne regardent pas la télé, son frère la houspille, elle danse dans un sous-sol sur les tubes à la mode, après le lycée elle enchaîne les petits boulots, et pourtant… Un jour enfin, on lui propose de participer à un nouveau genre d’émission. C’est le début d’une étrange aventure et d’une histoire d’amour intense et fragile. Naissent d’autres rêves, plus précis, et d’autres désillusions, plus définitives.

L’histoire de Johanna est la preuve romanesque qu’il n’y a rien de plus singulier dans ce monde qu’une fille comme les autres.

Mon avis sur le roman Réelle

L’histoire d’une ado qui veut devenir célèbre (un peu l’histoire de Loana…)

Dans son deuxième roman, Réelle, Guillaume Sire « s’attaque » au monde des médias et plus particulièrement à la télévision, en nous emmenant dans les coulisses de la première Télé-réalité parue en France. A savoir : Loft Storie.

Ce roman, c’est avant tout l’histoire de Johanna Tapiro, jeune héroïne du roman qui est persuadée (aidée et poussée par sa famille) que le but ultime d’une existence réussie est de passer à la télé, de devenir « célèbre ».

Johanna est un personnage qui inspire avant tout la pitié : manque de confiance en soi, rejet des autres, volonté d’appartenir à un monde qui n’est pas le sien, abusée et humiliée par celui qu’elle aime… C’est avec sa meilleure amie Jennifer qu’elle tente un premier passage à la télévision pour le casting graine de Star pour lequel elle chante du Ophélie Winter (sa chanteuse préférée).

Quelques années plus tard, un producteur la rappelle pour lui proposer de participer à un nouveau genre d’émission : La télé-réalité, Loft Story.

L’envers du décor de la télé-réalité

Johanna rappelle évidemment « Loana ». Tout comme Edouard rappelle Jean-Edouard, sans compter les prénoms qui sont restés les mêmes.

On découvre avec effroi l’horreur et la réalité de toute la mise en scène de ces télé-réalités. Par exemple, avant même de rentrer dans le loft, chaque participant est enfermé dans une chambre d’hôtel dans laquelle il n’a pas le droit d’ouvrir la fenêtre, interdiction d’avoir l’heure, un livre, un portable, la télé… RIEN ! Interdiction également de parler au personnel de l’hôtel. Sans repère spacio-temporel, les candidats deviennent fous, de véritables lions en cage qui n’ont qu’une hâte : Sortir de là. C’est dans ces conditions qu’ils passent les quelques jours qui précèdent l’entrée dans le loft, afin d’être totalement sur-excités.

Que doivent faire ces jeunes enfermés dans un loft ?

Rien. Absolument rien, ils devront être « eux-mêmes ». Johanna Tapiro va accepter toutes les contraintes dictées par la Production, aussi rudes et absurdes soient-elles, car l’envie de passer à la télé et de devenir célèbre est trop forte.

Le roman se déroule en deux parties

La première partie :

On voit l’adolescence de Johanna Tapiro. La sphère familiale et amicale dans laquelle elle évolue. Cette sphère où la télévision est omniprésente, quasiment jamais éteinte. Sa mère la soutient dans son désir d’être célèbre, sa grand-mère lui répète que l’important, c’est l’argent.

Folle amoureuse d’un garçon nommé Antoine qui se sert d’elle pour « s’entraîner », elle accepte l’humiliation et la douleur sans se plaindre.

La peinture pathétique de sa meilleure amie Jennifer, le canon du collège qui deviendra l’obèse mère célibataire et ratée, reflète bien le milieu dans lequel cette Johanna évolue.

La seconde partie :

L’entrée dans le Loft, ce qu’il se passe pendant l’émission et bien sûr, l’après.

Conclusion ? Ai-je aimé Réelle ?

J’ai vraiment aimé ce roman que j’ai trouvé passionnant. Difficile de s’en détacher une fois la lecture commencée tant le juste équilibre entre le divertissement et les réflexions qui en émanent sont prenants. L’auteur nous invite à réfléchir sur l’origine de notre fascination pour ce genre d’émission et nous propose, à travers son regard, une peinture de la génération des années 90′ (ma génération soit dit-en passant) 🙂

Où acheter Réelle ?

Vous pouvez vous procurer Réelle en cliquant ici !

Réelle :  Quelques extraits

« Les gens aiment se sentir supérieurs à ceux qu’ils voient à la télévision. »

 » En fait, le destin , ça existe , tu vois, mais c’est banal. C’était notre destin d’etre là, toi et moi, et d’attendre ce bus. C’est pas génial, hein, mais c’est comme ça, et c’est très bien en fin de compte. Hein, c’est très bien. »

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.