Parler d'Amour

A fleur de peau : Le roman initiatique des hypersensibles

A fleur de peau : Le roman initiatique des hypersensibles

Auteur

J’ai adoré le roman A fleur de peau de Saverio Tomasella, roman initiatique des hypersensibles, ou en tout cas qualifié comme tel. C’est un roman feel-good dont la lecture apporte de la légèreté et de la détente. Mais pas seulement. Fait sur mesure, c’est aussi un roman initiatique qui fera le bonheur des hypersensibles qui s’ignorent ou qui souhaitent apprivoiser leur sensibilité et apprendre à en faire une alliée au quotidien.

A fleur de peau : Le roman initiatique des hypersensibles : Résumé

Flora a 37 ans, un fils plein d’humour et d’esprit, un métier qu’elle adore et même un cerisier dans son jardin. Mariée à Laurent, matérialiste et incapable de comprendre un être dotée d’une sensibilité comme Flora, elle ne se sent pas heureuse : son couple bat de l’aile car ils ne se comprennent plus, un rien l’affecte, elle a peur de tout, s’énerve pour un rien, éprouve une lassitude générale. En effet, il suffit d’une remarque désobligeante, d’un grain de sable dans la dynamique de sa vie pour qu’elle s’effondre et perde toute confiance en elle. Flora le sait : elle est hypersensible. Et cette qualité, qui lui apporte d’immenses joies et une empathie exceptionnelle, semble désormais mettre en danger son équilibre et contrarier son aptitude au bonheur. Alors, pour la première fois de sa vie, Flora décide de prendre les choses en main. Elle appelle Marc, un professeur de yoga qu’elle a écouté lors d’une conférence. Cette rencontre va lui permettre, peu à peu, de mieux comprendre qui elle est, de faire de sa sensibilité non plus un obstacle mais une ressource inépuisable et de transformer sa vie.

 A fleur de peau  : L’auteur

Saverio Tomasella est docteur en psychologie, psychanalyste, chercheur en psychopathologie clinique à l’université Paris 7 et écrivain. Il est le fondateur d’un Observatoire sur l’ultra-sensibilité et auteur de nombreux livres et manuels de développement personnel dont Le sentiment d’abandon et Hypersensibles. À fleur de peau est son premier roman à proprement parler dans lequel il traite de son thème de prédilection : l’hypersensibilité.

Qualifié comme le premier roman pour les hypersensibles, il touchera toutes les personnes qui se sentent singulières et peu adaptées à la société rapide d’aujourd’hui. Ce trait de caractère est relativement commun puisqu’il touche près d’une personne sur cinq.

Ce roman touchant s’accompagne d’un cahier pratique résumant toutes les manifestations et particularités des hypersensibles (rechercher l’authenticité, être affecté par les souffrances d’autrui, sentir monter des bouffées d’émotion imprévisibles, etc.) et les pistes (méditation, écriture de journal, prise de recul, etc.).

Saverio Tomasella raconte toutes les difficultés auxquelles peuvent être confrontés les hypersensibles et propose un cheminement personnel pour mieux apprivoiser ses émotions et en faire une grande richesse. Comment trouver son équilibre lorsque l’on est à vif en permanence ?

A fleur de peau : Extraits

« Quand on est épouse et mère, a-t-on le droit de rêver de solitude ? De liberté ? Pourquoi ce désir, parfois, de changer de vie? Surtout, que pourrait-elle changer dans son existence pour que disparaissent ces envies brutales et imprévisibles, irrationnelles, de tout plaquer? Elle est pourtant rassurée par son existence bien réglée. Que se passe-t-il en elle dans ces moments où elle éprouve soudain l’impérieux besoin de se retirer dans un lieu où personne ne pourra la trouver ? »

« Tenir tout le repas en compagnie de ses parents lui semble un effort surhumain. Ils sont pleins de bonne volonté, au fond, mais ils ont l’art de la mettre mal à l’aise en public, et en particulier devant son mari, en insistant sur son originalité, sa susceptibilité, sa bizarrerie »… 

« Pourquoi est-ce que tout l’affecte à ce point ? Une remarque, une mimique, son propre reflet dans le miroir, où elle se reconnait à peine ? Flora sait qu’elle est très sensible, trop sensible peut-être, mais aujourd’hui, ce sentiment la déborde. Elle veut à tout prix trouver quelque chose qui lui permette de surmonter ce raz-de-marée. Est-elle réellement « bizarre », « originale », comme le prétendent ses parents ? En tout cas, elle a besoin d’être acceptée telle qu’elle est, reconnue pour ce qu’elle est réellement et prise au sérieux. »

A fleur de peau : Le message du roman

Le livre condense donc à la fois le parcours, raconté sur un ton léger, d’une jeune femme hypersensible et les outils que rechercheront les personnes concernées.

On suit le cheminement de Flora. Chacun des chapitres donne une piste de libération. Le but est de vivre l’hypersensibilité dans la bonne humeur, la sérénité, la joie. Les étapes ne sont qu’indicatives car elles suivent l’histoire de Flora. On peut choisir de tracer son propre cheminement en suivant les conseils dans l’ordre que l’on veut. L’auteur est plein d’empathie et de tendresse pour son lecteur. Il lui adresse ici des pistes tout en faisant confiance en ses ressources propres.

Pour chacun des chapitres l’auteur pose 3 questions :

  1. Comment se traduit mon ultra-sensibilité ?
  2. Qu’est ce que cela m’inspire ?
  3. Comment y remédier ?

A la fin de chaque chapitre figure une affirmation positive, comme un mémo sur un post-it, afin de retenir l’enseignement essentiel du chapitre.

A fleur de peau : Mon avis

Développement personnel et bien-être sont mis à l’honneur ces dernières années. On entend parler de plein de techniques, outils, exercices pour atteindre l’épanouissement personnel. La multitude d’ouvrages sur le sujet peuvent faire paraître le sujet comme « à la mode ».

D’autres jugent ces ouvrages inutiles parce que « la vie ne s’apprend pas dans les livres ». Et pourtant, que ce soit un effet de mode symptomatique de nos sociétés actuelles ou un vrai besoin de se recentrer sur soi, peu importe. Il ne s’agit pas d’ego mal placé, mais d’un vrai besoin de se sentir bien dans sa peau. Et les livres peuvent fortement y contribuer.

J’ai aimé découvrir ce roman dans lequel on peut s’identifier facilement à la personnalité hypersensible de Flora. Apaisant et réconfortant, il rappelle les qualités des personnes hypersensibles.  Une perception plus grande, une empathie, la compassion, la créativité.

Il permet de vivre la libération et la transformation du personnage de Flora de l’intérieur, comme une expérimentation réelle.

C’est ce cheminement que l’on suit tout au long du livre, cheminement que l’on peut trouver un peu « trop idéaliste ». Tout s’enchaîne très vite et un peu trop facilement. Mais n’est-ce pas le propre d’un roman ?

 À fleur de peau est un roman que je relirai d’ici quelques temps. Car il contient un message, des outils, des pistes qui sont des solutions pour bien vivre avec l’hypersensibilité.

Une seconde lecture, derrière le roman à proprement parler, c’est un peu l’une des recommandations cachées du livre. Pour prendre soin de soi, s’écouter et s’aimer, il faut trouver son propre cheminement.

Il faut prendre le temps de comprendre le livre à son rythme, sans pour autant le considérer comme la seule et unique façon d’avancer.

Vous pouvez le commander ici :

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.