Parler d'Amour
Suis-je trop exigeante en amour?

Suis-je trop exigeante en amour?

Auteur

Suis-je trop exigeante en amour? Question de Paola

Salut Léa,

Alors cela fait  3 ans que je suis avec mon “copain”, qui ne l’est plus vraiment car j’ai décidé de mettre un terme à notre relation, sachant que pendant notre relation on s’est quittés puis remis ensemble maintes fois, cependant je pense que se remettre ensemble n’est pas toujours une solution car le fond du problème resurgit toujours à un moment donné.

Je crois ne plus être amoureuse de lui car il ne me manque plus comme avant, j’ai l’impression qu’on a rien à se dire ou peut-être que ce qu’il a à dire ne m’intéresse plus. En fait je pense que nos conversations et notre relation n’a plus vraiment de sens, je me sens lassée et trop habituée. Si je ne le quitte pas il ne le fera jamais car c’est lui qui aime plus que moi. Quand j’y repense je n’ai pas vraiment été dingue de lui mais il y’avait un petit feeling ou peut-être que c’est parce que c’était ma 1ere relation sérieuse.

J’ai essayé de le changer car ses goûts vestimentaires ne me plaisaient pas (ghetto, mec de la street)  je l’ai changé en bien je trouve, il était différent mais cela n’a pas réellement suffit, ensuite vient un autre problème le fait qu’il fasse un CAP Cuisine qui n’a jamais abouti d’ailleurs car il n’a pas encore eu ce diplôme alors qu’il va sur ses 20 ans, alors que je suis en terminale. A vrai dire j’écoute beaucoup les conseils de ma mère et elle m’a fait réfléchir, je trouve que ma relation avec lui ne mène à rien et n’est qu’un passe-temps alors que ce n’est pas ce que je recherche.

Je veux un homme avec un avenir du moins qui est étudiant, je ne vais pas dire que je suis matérialiste mais à un moment on va pas passer toute notre vie à se regarder dans les yeux et se lancer des je t’aime. Le véritable amour c’est d’être aux côtés de celui ou celle qu’on aime mais il s’avère pour ma part que cela ne suffise pas du moins pas avec lui. Peut-être que les choses auraient été différent si je l’aimais à en mourir mais maintenant je regarde d’abord la situation de la personne avant de m’engager dans une relation. 

Je crois que je n’ai pas d’avenir avec lui dans le long terme, il promet des choses qui échouent, et sincèrement je ne me vois pas toucher un meilleur salaire que mon mari. 

Je rêve à présent de rencontrer un garçon sûrement à la fac, dont je serais folle amoureuse et lui aussi, c’est vrai que je rêve d’un conte de fée mais je sais que je peux le trouver….

Aurais-tu des conseils ? Merci d’avance

 

Bonjour Paola,

Apparemment ton choix semble fait: tu veux le quitter et tu as bien pris conscience qu’on ne peut changer l’autre: soit on est assez tolérant pour accepter ses défauts, soit l’amour est plus fort que tout, soit on décide de mettre un terme à la relation. A ton âge, il est quand même dommage de “s’encombrer” avec une relation qui ne t’apporte pas grand chose au final.

Je vais reprendre point par point les questions soulevées dans ton message:

Je crois ne plus être amoureuse de lui car il ne me manque plus comme avant, j’ai l’impression qu’on a rien à se dire ou peut-être que ce qu’il a à dire ne m’intéresse plus. En fait je pense que nos conversations et notre relation n’a plus vraiment de sens, je me sens lassée et trop habituée. Si je ne le quitte pas il ne le fera jamais car c’est lui qui aime plus que moi. Quand j’y repense je n’ai pas vraiment été dingue de lui mais il y’avait un petit feeling ou peut-être que c’est parce que c’était ma 1ere relation sérieuse.”

Je crois qu’on ne peut pas être plus clair que ce paragraphe. Si vous n’avez plus rien à vous dire ou, pire, que ce qu’il te raconte n’a plus aucun intérêt à tes yeux, il semble évident qu’il est inutile de continuer la relation. Normalement, l’amour de jeunesse est fort, intense et passionné. Vous ne vivez même pas ensemble et tu parles déjà de lassitude… Tu ne peux pas rester avec lui même si tu as de l’affection. Tu dis aussi n’avoir jamais été vraiment dingue de lui, je te conseille vivement de lire mon article sur LE PREMIER AMOUR ça te permettra peut-être de savoir si oui ou non tu l’as déjà aimé. Je te renvoie également sur l’article “LES ÉTAPES D’UN COUPLE” car, dis-moi si je me trompe mais, à te lire, j’ai l’impression que vous êtes à peine passés par la phase “passion” et que vous êtes directement arrivés à la phase “opposition” voire “indépendance” pour ta part mais dans le mauvais sens du terme. Tu es indépendante au point de t’apercevoir que tu n’as pas besoin de lui pour être heureuse.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

“J’ai essayé de le changer car ses goûts vestimentaires ne me plaisaient pas.”

C’est terrible au fond comme phrase car si on l’interprète, ses goûts vestimentaires t’étaient tellement insupportables à la vue que tu as tout fait pour les changer. Alors oui, il est jeune, toi aussi, et on peut encore changer mais c’est sa façon d’être aussi et tu ne peux pas lui demander d’être quelqu’un d’autre. Il fait un CAP cuisine par exemple, tu ne peux pas lui demander d’être ingénieur. Et, pour revenir sur les vêtements, les habits que l’on porte reflètent parfois voire souvent une certaine personnalité, une éducation… On ne peut pas modeler quelqu’un comme on le souhaiterait. Je t’invite aussi à lire l’article CHANGER L’AUTRE pour y voir plus clair 🙂 Car “qui sommes-nous pour nous positionner en modèle de qui que ce soit ? Personne ne détient la règle qui mesure le « comme il faut » vivre, parler, penser, agir. Vouloir changer l’autre n’est autre qu’un abus de pouvoir qui montre malheureusement que nous voyons notre partenaire comme un objet, une « chose » que l’on pourrait modeler à la façon d’un Pygmalion ou que l’on voudrait éduquer tel un grand enfant. Robin Norwood dans « ces femmes qui aiment trop » explique ainsi « Le besoin de réussir à changer l’autre est un des éléments destructeurs de la relation ». En effet, n’est-ce pas une manière dérivée de balancer à l’autre que nous ne l’aimons pas comme il est, et, par conséquent, que nous ne l’aimons pas du tout ?”

“Je veux un homme avec un avenir du moins qui est étudiant, je ne vais pas dire que je suis matérialiste mais à un moment on va pas passer toute notre vie à se regarder dans les yeux et se lancer des je t’aime. Le véritable amour c’est d’être aux côtés de celui ou celle qu’on aime mais il s’avère pour ma part que cela ne suffise pas du moins pas avec lui. Peut-être que les choses auraient été différent si je l’aimais à en mourir mais maintenant je regarde d’abord la situation de la personne avant de m’engager dans une relation.”

C’est bien de savoir ce que l’on veut mais il ne faut pas se mettre des barrières. De même, les conseils d’une mère sont précieux mais  l’homme que tu choisiras pour faire ta vie sera le fruit de ta décision. C’est toi qui va passer ta vie aux côtés de celui que tu auras choisi, tes proches peuvent te mettre sur le droit chemin, t’avertir et te conseiller mais parfois, quand l’amour te tombe dessus…Tout ne se passe pas comme prévu. Tu as beau vouloir d’un homme avec une belle situation, je t’assure que lorsque tu tomberas folle amoureuse tu ne lui demanderas pas quel est son salaire. Il est vrai que l’ambition, l’argent… sont des critères importants, mais pas essentiels. Et à ton âge je trouve ça vraiment dommage d’oublier la magie de l’amour et de recentrer tes attentes sur du matériel alors que l’amour est tout sauf matériel. C’est par la suite, quand l’état amoureux deviendra “couple” que tu te poseras ces questions existentielles mais pas maintenant: ni avant de trouver quelqu’un, ni les premiers mois. Laisse-toi vivre!

Si je n’avais qu’un seul conseil à te donner ce serait celui-ci: n’essaye pas de réfléchir comme une femme de 30 ans, profite de la vie, ne te ferme pas.  Tu dis: “c’est vrai que je rêve d’un conte de fée mais je sais que je peux le trouver…” et bien oui tu as 100% raison et tu aurais bien tort de ne pas y croire! Peut-être que tu rencontreras quelqu’un à la fac, peut-être dans une soirée, peut-être chez des amis. Tu ne peux pas prévoir les choses et il ne faut pas vouloir les contrôler! Et puis, désormais, les premiers salaires arrivent tard, on fait de longues études de nos jours et on change très souvent de domaine alors il ne sert à rien de vouloir cristalliser les choses. Demain, tu peux parfaitement rencontrer un mec en fac de Chimie qui sera banquier par la suite, ou un mec qui fait des études d’informatique qui deviendra prof… C’est ça qui est beau aussi 🙂 Ne pas savoir…

J’espère que tu auras compris à travers ma réponse que je te trouve très mure pour ton âge et que je suis certaine que tu fais le bon choix avec ton copain actuel car il ne te correspond tout simplement pas. Pour le prochain, je te dirais: laisse les choses venir et ne sois pas aussi exigeante. Le salaire ne fait pas l’humain et crois-moi, sur le long terme, les qualités humaines sont préférables au matériel! 🙂

Léa

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

2 comments

  • Je tiens tout d’abord à te remercier pour cette analyse, si puis je dire, assez complète et encourageante car pour reprendre certains points:

    J’ai fais le bon choix car je pense que j’ai voulu me persuader que les choses auraient pu être différentes, qu’il y’aurait eu du changement, je pense même m’être persuader de l’aimer… mais ce n’est qu’au bout de 3 ans de relation que je décide d’y mettre un terme. C’est vrai que cela peut paraître cruel voire égoïste de ma part mais mieux vaux tard que jamais, surtout pour moi, car je sais que lui m’aimait réellement.

    Ensuite je ne sais pas si je peux dire que je ne l’ai jamais aimé car je suis quand même passé par certaines « étapes de l’amour » notamment la phase où tout est mielleux entre nous et que tout va bien, je pense plutôt que j’ai voulu fermer les yeux sur des points qui me paraissent importants et que à présent j’ai ouvert les yeux. C’est pourquoi je ne veux pas le faire souffrir davantage car je sais qu’il est mal, mais je ne veux me rester avec lui par piter, je ne veux surtout par faire semblant de l’aimer.

    Concernant le point « Changer l’autre » je ne me vois pas comme un modèle à qui on doit se conformer mais c’est peut-être parce que j’ai déjà une petite idée à quoi je veux que l’autre soit, je suis plutôt utopique je le sais, c’est un défaut car nous sommes dans la vrai vie, j’ai tendance à rêver d’une histoire parfaite mais je sais qu’un jour je serai au pied du mur si je continue ainsi… Bref, je pense que je pourrais accepter l’autre uniquement quand je serais tombée réellement amoureuse… Ah je viens juste de répondre au paragraphe précédent, je ne l’ai surement jamais aimé… ca me chagrine mais l’écriture m’a fait dire le fond de mes pensées encore inconscientes mais qui prennent tout leur sens aujourd’hui.

    Je vais maintenant essayer d’adopter tes conseils car ils m’ont permis d’y voir beaucoup plus claire, je pense que je suis baignée dans les discours que ma mère peut avoir mais qui ne sont pas totalement faux cependant je vais essayer de me laisser vivre et cesser d’attendre que l’amour me tombe dessus bien que j’ai envie d’aimer pour de vrai. Encore une fois « Des hommes y’en aura toujours » dit m’a mère.

    Il n’existe pas de sous-métier certes, mais c’est évident que je préfèrerai être avec quelqu’un au même point que moi, autrement dit un étudiant ou d’un rang un peu plus élevé, cela serait mon idéal, il reste plus qu’a le trouver, de l’aimer et de construire…

    Merci encore, en espérant te lire

    PS: dsl de l’avoir copier un peu partout lol

    Paola

    Reply
  • Bonjour,
    Ma situation est compliquée. Je suis restée plusieurs années avec une personne qui me donnait l’étincelle au début. Petit à petit on a avancé ensemble dans le bon sens: responsabilité, appartement, travail, achat voiture…. Le problème c’est que j’ai l’impression detre arrivée a terme il n’y a plus rien depuis un bon moment. J’attend de lui qu’il me fasse vibree comme au premier jour, qu’il me surprenne, qu’on sorte, qu’il me fasse vivre tout simplement. J’ai l’impression que notre relation est morte. Quand on sort on a rien à se dire, à la maison on ne se parle pas beaucoup, on s’engueule souvent justement parce que je lui reproche. J’ai l’impression qu’on est sans arrêt dans l’opposition et que nous n’arrivons pas à trouver un accord ni aucune entente.
    Nous vivons une relation bizarre, car nous nous sommes séparés il y a peu de temps mais continuons de se voir régulièrement. Je pense que le problème c’est que nous n’arrivons pas à vivre ensemble mais nous n’arrivons pas non plus à vivre lançant l’autre. Il m’a souvent fait des reproches concernant la cuisine, et maintenant que je confectionne de bons plats il n’est pas reconnaissant et ne prends pas mes efforts en considération. J’ai essayé de changer, d’être plus Tolérante mais il me reproche toujours de ne pas être assez affectueuse envers lui, alors que je le répète nous ne sommes plus ensemble. Je pars du principe qu’avant d’être affectueux envers quelqu’un il faut déjà que cette personne nous montre qu’elle tient à nous, et j’ai l’impression que son comportement montre tout le contraire. Je suis face a une situation assez compliqué car je l’ai en tête et en même temps je m’imagine souvent avec mon idéal même si je sais que l’homme parfait n’existe pas. Il y a des souvenirs dont je ne veux pas me rappeler aux côtés d’un ex mais bel et bien au côté de celui que j’aime et avec qui je partage ma vie. Le problème de notre rupture a fait queje sais ce que je veux et il ne correspond pas tout à fait à mes attentes. Étant très franche, c’est dernier temps je lui ai souvent dit qu’il était trop coincé, car il n’exprime rien même quand je lui parle, il me répond par des je sais pas où comme tu veux ou encore c’est toi qui vois, face à ça je lui ai répondu qu’il n’avait aucune personnalité et qu’il ne prenait jamais aucune décision ce qui est une des cause de rupture. Il y a beaucoup de choses qu’il me reproche également ce que je peux comprendre car je suis loin d’être parfaite,mais je dois avouer que face à ces remarques je ne suis pas tout ouïe car pour moi il y a plus de travail de son côté que du mien. Ma question est : est-ce que cela en vaut la peine, quelque soit ma décision ne vais-je pas la regretter ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.