Ma femme ne veut pas d’enfant et j’en souffre : que faire ?

Comment retrouver la complicité des débuts dans son couple ?

Avec le temps, la relation de couple change. On s'éloigne, on communique moins, on s'engueule. Pourtant on s'aime toujours... Alors comment remettre son couple sur les bons rails et retrouver la complicité et les rires qui nous ont fait tomber amoureux ?

Dans chaque histoire amoureuse, il est important de savoir faire des concessions afin que l’autre se sente compris et respecté. Cela fonctionne quand il s’agit de la manière de vivre ou de détails pratiques du quotidien par exemple. Mais concernant certains sujets d’avenir importants comme les enfants, tout est beaucoup plus compliqué. Prendre la décision de devenir parents n’est pas simple mais quand elle est partagée tout est beau. Cependant quand l’un des deux refuse d’avoir un enfant alors que c’est ce que l’autre désire plus que tout, comment faire ? C’est votre cas, votre femme refuse d’avoir un enfant. Le conflit semble inévitable car il ne s’agit pas d’une question sans importance dans un couple, bien au contraire. Comment gérer cette situation qui forcément vous fait souffrir ? Comment faire comprendre à l’autre son désir ? Ma femme ne veut pas d’enfant et j’en souffre : que faire ?

Ma femme ne veut pas d’enfant et j’en souffre : que faire ?

#1 Essayez d’y voir plus clair

Tout d’abord, essayez de connaître la raison de ce refus. Pourquoi est-elle contre l’idée d’avoir un enfant ? Est-ce ancré en elle depuis longtemps ou est-ce un avis plus récent ? Il se peut que ce soit lié à des souffrances passées, à des peurs profondes… Ce qu’il faut que vous arriviez à savoir c’est déjà le pourquoi. Vous devez clarifier les choses avec elle en ayant une conversation posée et sereine. Ne vous énervez pas si elle vous oppose à nouveau par un refus catégorique, essayez de comprendre pourquoi et ensuite vous pourrez aviser. Il s’agit peut-être de quelque chose de passager qui pourra se régler avec le temps et dans ce cas elle peut éventuellement se faire aider si elle a besoin d’affronter certaines choses de son passé.

Lire aussi : Mon copain ne veut pas de bébé tout de suite : que faire ?

#2 Ne pas la culpabiliser

Être une femme ne veut pas forcément dire devenir mère. Toutes les femmes ne ressentent pas le besoin et l’envie d’être mère, ce n’est pas une obligation et chacun est libre de ses choix. Ce qu’il est important de savoir c’est si elle vous en avait déjà parlé ? Avez-vous déjà évoqué le sujet ensemble ? Si vous en avez déjà discuté vous ne pouvez pas dire que vous n’étiez pas informé de sa décision. Au mieux vous pensiez que ce n’était pas vraiment sérieux ou qu’avec le temps elle changerait d’avis. De ce fait, vous ne devez pas la culpabiliser si elle vous avait prévenu. Soyez patient et à son écoute et parlez-en calmement, il n’est pas impossible que l’idée fasse son chemin.

Lire aussi : Je ne serai peut-être jamais père : Le témoignage déchirant d’un homme

#3 Ne faites pas de chantage affectif ni de forcing

Vous n’allez pas lui supprimer son moyen de contraception ou menacer de la quitter. Ce serait évidemment un comportement intolérable. Vous ne devez pas la forcer à changer d’avis si son désir à elle ne correspond pas au vôtre. Si vous insistez, que vous lui faites du chantage affectif pour la faire céder sachez que ce ne sera pas une solution. Elle se sentira manipulée et cela n’amènera rien de bon. Une grossesse non désirée et « forcée » sera mal vécue et les conséquences seront désastreuses pour le futur enfant, pour elle et pour votre couple.

Lire aussi : 6 raisons pour lesquelles les hommes ont peur de devenir papa

Ma femme ne veut pas d’enfant et j’en souffre : que faire ?

#4 Essayez de comprendre son choix

C’est sûrement une question très difficile à poser mais elle ne souhaite peut-être pas d’enfant avec vous ? Ce n’est pas facile à accepter mais elle ne se projette peut-être pas si loin avec vous ? Elle est sûrement très bien comme cela. Il est possible aussi que son amour pour vous soit très fort et possessif et qu’elle ne souhaite pas vous partager. Bref toutes les questions, même les plus difficiles, et aussi douloureuses que puissent être les réponses, doivent être posées.

Lire aussi : Parents épanouis, enfants épanouis ? De l’importance du bonheur parental

#5 Laissez-lui du temps

Cela ne fonctionnera que si les réponses par rapport à son choix ne sont pas définitives. Il se peut, comme on le disait, que ce soit passager et qu’elle ait besoin de temps et de travail sur elle-même pour envisager de devenir mère. Si c’est le cas, armez-vous de patience et laissez-là faire ce travail tranquillement en prenant le temps nécessaire. Comme on le disait, précipiter les choses et lui mettre une pression énorme sur les épaules n’aideront en rien. Ce n’est pas facile de se montrer patient dans ces moments-là mais sachez que c’est plus que nécessaire.

Lire aussi : Comment lui parler de mon envie d’avoir un bébé

#6 Ma femme ne veut pas d’enfant et j’en souffre : accepter son choix et se séparer ?

Si malheureusement elle est ferme et définitive et qu’elle ne vous laisse aucun espoir il faut que vous preniez une décision. Quand les couples s’aiment vraiment cela est très difficile à accepter car l’amour n’est pas en jeu, il s’agit d’une divergence d’opinion mais qui impacte au plus haut point l’avenir de votre couple. Seulement, même si vous vous aimez, vous ne pouvez pas continuer ainsi. Il n’y a pas cinquante solutions… Soit l’un d’entre vous accepte et se résigne, soit vous restez chacun sur vos positions, et dans ce cas la séparation devient inévitable. Tout dépend de l’importance de votre désir à devenir père.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire