Parler d'Amour
La plus belle lettre que j’ai reçue d’un lecteur

La plus belle lettre que j’ai reçue d’un lecteur

Auteur

S. a écrit deux sublimes textes sur parlerdamour, textes que vous êtes très nombreux à avoir appréciés ! Suite à cela, S. m’a envoyé un message, le plus beau que j’ai reçu. J’ai été littéralement émue aux larmes. J’en profite pour remercie tous ceux qui m’envoient des petits ou longs messages de gentillesse. Vous n’imaginez pas comme ça fait du bien ! ♥

Merci Léa.
Merci pour moi, mais aussi pour tous les perdus, les éperdus, les fous de douleurs, les fous d’amour, pour ceux qui crient, pour ceux qui pleurent et qui trouvent sur ton site des yeux attentifs.
Ton site est une aubaine pour ces peines qui n’en finissent plus de ronger le cœur et l’esprit.
Ton site est comme une immense oreille attentive pour les timides ou les exubérants qui ont des choses à dire.
Il laisse s’exprimer les lourdeurs pour en faire des mots, des phrases qui s’envolent et qui libèrent.
Ton site, Léa, est d’utilité publique parce qu’il permet de dire, enfin, ce qui ronge et qui pèse.
Merci.
Merci à vous aussi, à “nous”.
Nous, les mélancoliques, les écorchés vifs doués de nos peines, de notre sensibilité à fleur de peau, nous qui savons les mots qui touchent le cœur des autres.
Entre nous, on se reconnait, on se comprend, on se partage, et surtout on s’écoute.
Oui, on s’écoute.
Et toi Léa, tu serais un peu le chef d’orchestre de ces symphonies.
Comme le professeur Xavier et nous les Xmen venus dans ton institut pour ne plus se sentir seuls et rejetés.
Pour apprendre, enfin, à s’aimer un peu.
:o)
J’ai fait pas mal de concerts ces derniers temps, et jouer en public, donner ses chansons et voir les gens danser et applaudir est une formidable thérapie pour se sentir exister de nouveau.
Alors il y a ça, et ton site qui m’ont aidé à ne plus craquer dans les moments difficiles, dans ces instants “fragiles” où tout peu basculer.
Tu as été mon garde-fou, ma limite.
Merci.
Léa tu es derrière ce site, tu es ce site.
Alors tu es un peu l’ex qu’on cherche à retenir, l’ami sur l’épaule duquel on aimerait pleurer, la grande-sœur qui console les chagrins et qui garde ça secret.
Tu es aussi l’amoureuse ou l’amoureux qui lit et qui s’exalte.
Et ça doit pas être facile tous les jours.
:o)
Je pense à ça souvent tu sais ?
Et je trouve ça très fort !

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Ecrire c’est se libérer du bout d’un clavier l’âme et l’esprit en laissant couler ce qui nous touche.
En filigrane, il y a l’argent, le taux de clics, derrière, il y a des choses un peu plus mercantiles.
Mais on s’en fout !
Un psy aurait coûté de l’argent pour un résultat médiocre.
Une thérapie n’est jamais gratuite, alors je suis heureux d’y avoir contribué.
Et puis il n’en reste pas moins l’âme, la substantifique moelle du site, l’idée originelle, celle qui nous invite à parler d’amour, celle qui nous rassemble.
Tu es belle de cette idée, espiègle et souriante, soleil et lune à la fois, c’est-à-dire que tu éclaires nos chemins sombres et nuageux.
Tu es cette lumière à laquelle on n’avait pas pensé tellement notre ciel était gris.
La lumière qui nous attire dans une nuit qui n’en finissait pas.
Parfois les plus grand succès partent d’idées simples et généreuses que certains cherchent à salir.
Ne laisse personne salir cette idée.
Continue à lire, à dire, et à laisser s’exprimer l’amour.
Ici, ailleurs…
Partout d’ailleurs.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.