Parler d'Amour
La chieuse et l’amour

La chieuse et l’amour

Auteur

La chieuse a besoin d’amour, plus encore que les autres femmes. Sans amour, la chieuse ne chieuserait pas aussi bien. Elle a besoin que des personnes lui soient acquises pour exercer ses talents en toute sérénité.

Au collège, au lycée, la chieuse n’a jamais eu de mal à se trouver des mecs, parce que, c’est bien connu, les mecs aiment les chieuses. Mais tout cela n’a jamais duré bien longtemps parce que tomber amoureux d’une chieuse c’est facile, la garder/la supporter c’est autre chose. Toutefois, à l’âge adulte, quand la chieuse atteint sa maturité, elle finit enfin par le trouver. Le bon. Sa moitié. Celui qui sait la rendre accroc et lui offrir la sécurité dont elle a besoin. Rodolphe, le seul, l’unique.

Avec Rodolphe, elle sait qu’elle va pouvoir faire sa chieuse… dans la limite du raisonnable. Car Rodolphe est cet homme qui a un tempérament parfaitement adapté aux chieuses. Il peut supporter plein de choses, Rodolphe. Mais quand ça dépasse les bornes, il se fâche et il ne fait pas semblant. La chieuse ne veut surtout pas le perdre, son homme, alors elle joue avec la limite, en essayant de ne jamais la franchir.

Tout commence avec les surnoms. La chieuse a le don de trouver le surnom le plus mièvre possible, ici nous dirons “Amour”, et d’en affubler Rodolphe en toutes circonstances, c’est-à-dire:

En public –> “Amour, raconte à tout le monde la fois où tu as sauvé le chat de Mme Martichon!”

Lors d’une dispute –> “Je te préviens, Amour, si tu ne vires pas cette pétasse de ton Facebook je me casse chez mes parents!”

Pour faire une remarque gênante –> “Tu as une crotte de nez juste là, Amour.”

La chieuse a eu de vilaines surprises par le passé, eh oui, à force de tirer sur la corde elle a un peu poussé ses ex à aller voir ailleurs… Du coup, elle est devenu légèrement méfiante. En conséquence, elle estime que Rodolphe n’a pas de raison valable de lui cacher ses mots de passe (smartphone, PC et Facebook) ainsi que les textos qu’il reçoit. Le comble, c’est lorsqu’une femme qu’elle ne connaît pas est à l’origine de ces sms.

C’est qui Coralie? Elle a rien d’autre à faire que de te parler franchement? Elle a pas de vie la pauvre.

Jalouse la chieuse? Naaan. “Un brin possessive” vous dira-t-elle. Et ça, c’est parce que Rodolphe le vaut bien. Rodolphe c’est le plus beau, Rodolphe c’est le plus fort. C’est la litanie que les amis de la chieuse sont obligés de subir chaque fois que l’occasion se présente. Car la chieuse ne peut s’empêcher de vanter les mérites de l’amour de sa vie, même lorsque c’est indélicat.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

“Sérieeuux, Lucie tu vas te fiancer? Et comment est-ce qu’il a fait sa demande?”

“Ben en fait, on était dans le salon à mater Les Experts et c’est venu sur le tapis, je ne sais pas trop comment.”

“Ah ouais. Non parce que moi, Rodolphe, il a fait les choses bien, tu vois. Il m’a emmenée en week-end surprise à Bruges, il a attendu le coucher du soleil et là, tadaaa! Il s’est mis à genoux près d’un canal et m’a tendu la bague Tiffany. J’avais l’impression d’être une princesse!”

Une princesse. C’est ainsi que la chieuse entend être traitée par Rodolphe qui se prête volontiers au jeu, si ça ne va pas trop loin. La chieuse sait quand c’est le moment de faire un caprice:

“Amour, tu me fais couler un bain?/On regarde Les Reines du shopping?/Tu m’emmènes au restaurant?/Tu veux bien me masser les pieds?”

Et quand Rodolphe a d’autres choses à penser, la chieuse a vite fait de se sentir délaissée. Elle panique un peu pour rien et se met à poser des questions pièges qui poussent son homme dans ses derniers retranchements:

“Pourquoi tu m’aimes?/Tu as déjà ressenti ça pour quelqu’un d’autre, toi?/Jusqu’où tu pourrais aller par amour pour moi?/A ton avis, j’ai grossi?

Oui, Rodolphe est un modèle de calme et de patience, mais il l’aime comme elle est sa chieuse. Il sait que sans toutes ses chieuseries, elle ne serait plus la même et ça l’embêterait. Alors Rodolphe compose et à force de tendresse, il rassure la chieuse qui finit par s’adoucir au fil du temps. Mais il ne faut pas trop en demander non plus. Quand on est une chieuse, on peut évoluer mais il reste toujours en soi une part de chieuseté.

[Et pour savoir tout ce que dit une chieuse à son mec, regardez la vidéo d’Andy: http://www.youtube.com/watch?v=Nx5ycX1xntY]

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.