Parler d'Amour
Est-ce que je l’aime encore ?

Est-ce que je l’aime encore ?

Auteur

Bonjour!
Je viens de découvrir votre site cette après-midi et je l’adore, il apporte de véritables conseils qui s’avèrent vraiment utiles! Tous le monde devrait connaître ce site! ????
Enfin bref, ces derniers temps j’ai quelques doutes par rapport à mon couple…
Je suis une lycéenne de 17 ans, lui aussi, et nous sommes ensemble depuis environ 1 an et demi. Il est mon premier vrai amour, c’est la première fois que je vis une relation telle avec lui. Oui, je suis jeune encore , et lui aussi, mais c’est la première fois que j’ai autant de complicité avec quelqu’un.
Tout à commencé l’année dernière. Nous étions dans la même classe, et rapidement (deux /trois semaines) nous avons commencé à sortir ensemble. J’ai été rapidement charmée et attirée par sa délicatesse, son humour, sa gentillesse, sa loyauté et son petit côté timide. Bref, je le trouvais parfait !
On a rapidement été fusionnels, on se confiait tout, ma confiance en lui grandissait, on ne se disputait jamais, on passait notre temps à se donner des surnoms affectueux, à se dire ma cherie, mon cœur, mon ange, mon amour, je t’aime, bon, bref, je vais pas faire la liste tellement elle est longue et tellement elle est commune à de nombreux couples au début de leur relation. Bref , tout ce qu’il y a de plus normal.
D’une nature très câline, très affectueuse ( cela vient sûrement de mon éducation) j’étais très accrochée à lui, j’étais triste quand je ne le voyais pas, je le “collais”, je pense que j’ai été pendant un bon moment très dépendante de lui. De plus, (et je pense que cela n’aidait pas dans une certaine mesure) , nous étions ensemble tous les jours presque h24.  Cela a abouti à des peines de cœur à certains moments dans mon couple, mais actuellement je ne suis plus aussi dépendante de lui. Et heureusement.
Bref, nous étions un couple très très amoureux, très complice et dont la confiance était sans mesure. Pour moi, il était autant mon petit ami qu’un meilleur ami. Oui, bon, plus mon petit ami que mon meilleur ami, tout cela pour dire que j’avais avec lui une complicité débordante.
Notre couple a connu un véritable tournant en septembre. Nous nous sommes retrouvés dans la même classe mais sans notre vraie bande d’amis ( car nous avons la même bande d’amis, en tout cas en grosse majorité).  Nous avons alors commencé à vivre nos journées de cours ensemble, assis à côté, à être dans la même salle toute la journée tous les deux. Les seuls moments de ‘’répit’’ que nous avions était à la pause. Et c’est toujours le cas.
Et puis je me suis vite rendue compte de certaines choses. Déjà:
   – Ses défauts m’apparaissent plus vite. A force de le côtoyer presque h24, je les vois beaucoup plus. Bon, à vrai dire c’est tout à fait normal. Et ses défauts je les accepte même si parfois ils m’énervent. Par exemple, il a tendance à être gamin ,du genre; “j’adore Star Wars et je ne parle que de ça avec mes potes”. Et puis il n’est pas travailleur du tout…. Mais justement, Est-ce-que c’est normal que je ne vois que ça en ce moment?
 
Autre chose qui a tendance à m’énerver rapidement :
    –Il ne travaille pas du tout. Il se fiche de ses cours et par conséquences n’a pas de bonnes notes. Et pourtant, il pense que tout va lui tomber rond dans le bec. Et c’est quelque chose qui à tendance à m’énerver au bout d’un moment, étant quelqu’un de bosseur et qui m’arrache pour faire mon maximum et avoir de bons résultats. De plus, j’ai l’ambition de faire de bonnes études plus tard(une prépa) et je fais tout pour y arriver. Je suis relativement ambitieuse là-dessus alors que lui pas du tout.
Je ne remets en aucun cas les études qu’ils veut faire plus tard. Pour moi, le plus important dans les études, c’est de trouver la voie   où on peut le mieux s’épanouir. Ce qui me fait peur, c’est que plus tard nos horizons soient tellement décalés qu’on ne se comprennent plus. J’ai peur que étant étudiante ou jeune adulte, on baigne dans deux mondes différents. C’est d’ailleurs déjà un peu le cas;  nous venons tous les deux de familles avec des principes d’éducations très différents avec deux visions et mentalités relativement opposées.  Pour vous dire, échangez nous de familles et on aura l’impression d’être des extraterrestres ???? !
Bref, ce n’est pas la famille qui me fais peur, après tout chacun sa famille! Je me dis juste qu’ayant eu des modèles éducatifs différents, on  n’a pas forcément la même vision des choses.
Je ne veux pas avoir l’air prétentieuse, mais parfois je me dis que je suis plus mature que lui et je me trouve méchante de penser ça. J’ai tendance à penser qu’il ne va pas réussir et pourtant une petite voix dans ma tête me dit : “si si il va réussir et tant mieux pour lui!” . Mais dans un domaine, une mentalité, que j’ai peur de ne pas comprendre. Que je ne comprendrai pas car opposée à moi. Et là, je me mets à m’imaginer ( et même pas en partant dans une grande imagination qui me laisserai avec un grand sourire béat et le filet de bave qui va avec !), plus tard, avec un mec qui bosse, qui a de l’ambition et qui pense que travailler c’est bien.
Quand je discute avec des amis garçon à moi, ce sont généralement des gars qui s’en sortent bien scolairement et je me dis que c’est bien. Je me dit ; “Pourquoi mon mec n’ai pas pareil?”
Je ne comprend pas pourquoi je pense ça, je me dis que je ne crois plus en lui, que cela n’est pas bon signe. J’aimerai vraiment avoir des réponses là-dessus.
Et est-ce-que avoir deux conceptions de l’éducation, voire, de certains points dans la vie peut nuire à un couple?
A cause de toutes ces questions je me demande si je l’aime encore. On est moins dans cette passion débordante, voire, plus du tout, je lui fais plus de reproches qu’avant (avant je n’en n’ avais pas à en faire et aussi je n’osais pas)
Pourtant, je sais qu’il a des qualités; la gentillesse, la loyauté, la tendresse, la douceur…. je le trouve toujours aussi beau et craquant, j’ai toujours du désir pour lui, j’aime toujours l’embrasser, lui confier des choses. Mais j’ai l’impression qu’on se connaît tellement par cœur qu’on ne partage plus rien. Est-ce -que je suis en  fait avec lui par habitude et non plus par amour?  Je sais que le couple subit plusieurs phases , mais justement, on Est-ce qu’on en est, où Est-ce-que j’en suis? J’ai vraiment besoin d’aide ….
Merci d’avoir lu mon mail, j’espère que vous pourrez me donner une réponse claire car je me sens un peu perdue.
Céline

Ma réponse :

Coucou Céline,
Tout d’abord, merci pour ton mail et tes compliments 🙂
Je sais que tu ne veux pas entendre ça, mais vous êtes très jeunes et quand on est jeune on a tendance à faire les choses très vite. C’est-à-dire que tu évoques déjà la passion qui s’évanouit, l’habitude et la dépendance, puis l’opposition. On dirait que vous avez vécus cinq ans ensemble 🙂 Cela montre à quel point tu commences à te lasser.

Mon expérience

Je ne peux pas ne pas te raconter mon expérience car elle est trop similaire à la tienne. Lorsque j’avais ton âge, j’étais avec un jeune homme, lui aussi dans ma classe (avec le même groupe d’amis également). Il était le cancre, le dernier, vraiment le der des der et moi, j’étais l’intello, la première, celle que les profs prenaient en modèle et qui voulais faire, comme toi, une prépa (chose que j’ai d’ailleurs faites ). Au début, je m’en fichais royalement, j’étais amoureuse et dans ma bulle et je crois qu’au fond de moi j’aimais ce sentiment de me sentir utile, de le pousser à travailler. Mais très vite les questions abondaient : est-il fait pour moi ? Pourquoi n’a-t-il pas d’ambition ? Quand va-t-il grandir ? (…) Et quand je me projetais dans l’avenir, j’angoissais presque car je savais au fond de moi, même si je l’aimais vraiment, que ça ne pourrait pas durer éternellement.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Sauf que, c’est plus facile à penser qu’à faire. Donc j’en suis venue au bout plus d’un an de relation à le quitter tous les mois. Mais à chaque fois que je revenais (oohh faiblessseeee !). Jusqu’au jour où j’ai pété les plombs, j’ai bien compris que je ne pourrais pas le changer et que je n’en avais même pas le droit : aimer l’autre c’est avant tout accepter ses défauts et ses différences et j’en étais incapable. J’aimais l’image idéale que j’avais construite de lui.

Mes conseils

De ce que tu me dis, il y a différents problèmes. Premièrement, tu t’ennuies avec lui, à force de passer vos journées ensemble et en plus, de ne plus avoir votre groupe d’amis en classe, cela devient très pesant pour toi. Deuxièmement, vous n’aspirez pas aux mêmes idéaux de vie et cela te frustre. Enfin, tu en viens même à t’imaginer avec quel homme tu te verrais et ce n’est pas lui qui arrive dans ton viseur.

Une fois encore, tu es jeune, vous êtes jeunes, vous avez toute la vie devant vous pour retrouver l’amour. Tu es très mature pour ton âge et je pense qu’effectivement, lui ne doit pas suivre. Tu en souffres et tu es frustrée, cela n’en vaut pas la peine. De plus, tu es quelqu’un de studieux et tu veux réussir, tu travailles beaucoup et cela t’agace de voir que lui fait le contraire. Attention à ce que cela ne devienne pas néfaste pour toi.

Prends ton temps et réfléchis-y, les décisions hâtives ne donnent jamais rien de bon. Mais quand viendra le jour où tu décideras de rompre, sache qu’il est normal d’être triste. L’habitude que l’on créé en couple est impactante et quand elle cesse brutalement, le moral en prend un coup. Il est tout à fait logique de passer par là, ce n’est pas par amour que tu seras triste mais bien par habitude, l’habitude que quelqu’un t’aime, de recevoir des mots d’amour, d’aimer en retour.

J’espère vraiment t’avoir aidée 🙂

 

Léa

 

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.