Dépression souriante : Les signes et symptômes de ce sourire qui cache un profond mal-être

Certaines personnes dépressives cachent leur mal-être derrière un sourire. Un mécanisme de défense qui rend la maladie difficile à diagnostiquer. C’est ce qu’on appelle la dépression souriante. Elle est en effet difficile à identifier car les personnes qui en souffrent mènent, extérieurement, une vie normale. Travail, vie de couple et de famille, vie sociale active, interactions avec les autres. Mais, à l’intérieur, elles sont une autre personne. Triste, désemparée, seule, en proie à un mal qui les ronge. Qu’est-ce que la dépression souriante ? Ses causes et ses symptômes ? Qui peut être concerné ? La « dépression souriante », ou quand le sourire masque un profond mal-être.

Les signes d’alerte de la dépression souriante

A quoi reconnaît-on cette forme de dépression ? Quels sont les signes qui peuvent laisser à penser qu’un proche souffre de cette forme de dépression ? Ou qu’on en souffre soi-même ?

Face à ces personnes qui masquent très bien leurs symptômes dépressifs, qui font semblant d’aller bien, il est difficile de se rendre compte de la profondeur du malaise. Et pourtant, certains signes peuvent faire suspecter une dépression souriante. Voici les principaux signaux d’alerte qui permettent de la diagnostiquer.

  • une émotion très forte suite à une nouvelle d’un proche, bonne ou mauvaise, même par simple message ;
  • une réaction démesurée face à un compliment ou à l’inverse une très grande susceptibilité pour une petite remarque ;
  • une tendance à trop manger ;
  • des sensations de lourdeur au niveau des bras et des jambes ;
  • une perte d’énergie et de libido, un manque de désir ;
  • des problèmes de concentration ;
  • un besoin de sommeil important et des coups de fatigue en journée ;
  •  des coups de blues le soir

Être dépressif souriant, c’est porter comme un masque de simulation du « tout va bien » toute la journée pour faire illusion devant les autres.

Les symptômes de la dépression souriante

Les symptômes de la dépression souriante sont semblables à ceux de la dépression :

  • humeur maussade, tristesse, lassitude
  • fatigue et irritabilité
  • anxiété, peur
  • faible estime de soi
  • sentiment de culpabilité
  • désespoir et pensées suicidaires

Comme toutes les formes de dépressions, plusieurs facteurs peuvent être en cause. Elle peut naître après un événement particulier (séparation, perte d’un proche, mise au monde d’un enfant) ou provenir d’une situation chronique (sensation de ne plus avoir de but,  problèmes de couple ou professionnel, etc.).

Lire aussi : Comment j’ai arrêté de faire semblant d’aller bien

Mais les personnes qui en souffrent cachent leur vulnérabilité et utilisent le rire comme moyen de dissimuler leur douleur.

Il est donc important de savoir identifier les signes de cette dépression qui se camoufle. On peut bien sourire, voire rire et sembler heureux, on peut en même temps avoir peur, se sentir seul et triste à l’intérieur sans que cela ne se voit.

Quel est le profil des personnes qui souffrent de dépression souriante ?

Bien que l’expression « dépression souriante » ne figure pas encore dans le lexique des termes techniques utilisés par les psychologues, il correspond à une réalité. Il est possible d’être déprimé et de réussir à en masquer les symptômes. L’appellation technique la plus proche pour décrire cette condition est  « dépression atypique ».

La dépression est une affection très courante : une  personne sur dix environ en est affectée. Parmi elles, 15 % à 40 %  souffrent d’une forme atypique de dépression assimilable à une « dépression souriante ». Une telle dépression commence souvent tôt dans la vie et peut durer longtemps si elle n’est pas admise et soignée.

Souriants à l’extérieur, tristes à l’intérieur

Dans les faits, beaucoup de personnes déprimées, qui n’ont plus de plaisir à faire les choses, parviennent à cacher leur état en souriant. Il s’avère donc très difficile de repérer les personnes souffrant de dépression souriante. Elles semblent en effet n’avoir aucune raison d’être tristes. Elles peuvent parler de tout et de rien. Bref, face au monde extérieur, elles revêtent un masque et mènent une vie apparemment normale et active.

Des pensées suicidaires

À l’intérieur, cependant, ces personnes se sentent totalement déprimées. A tel point qu’elles pensent même parfois à mettre un terme à leur souffrance psychologique et émotionnelle. Paradoxalement, la force dont elles font preuve pour continuer à mener leur vie quotidienne peut les rendre vulnérables à ces projets de suicide. En cela, la « dépression souriante » contraste avec d’autres formes de dépression, dans lesquelles les gens peuvent avoir des idées noires mais manquer d’énergie pour les mettre en œuvre.

Cette forme de dépression « souriante » semble plus fréquente chez les personnes ayant certains tempéraments. Elle est en particulier liée au fait d’être plus enclin à anticiper l’échec, à éprouver des difficultés à surmonter les situations embarrassantes ou humiliantes, et à  avoir tendance à ruminer ou à trop se focaliser sur les situations négatives passées.

Cette capacité à sourire en société et faire comme si de rien n’était peut faire croire, à tort, que la dépression n’est peut-être pas suffisamment grave pour demander de l’aide auprès de son médecin.

Comment sortir de la dépression souriante ?

En cas de déprime, certains s’effondrent en public et d’autres intériorisent tout. C’est le cas avec la dépression souriante. Son nom a beau paraître plus positif que la dépression tout court, elle n’en est pas moins néfaste pour la santé. Les personnes qui en sont atteintes doivent donc impérativement prendre conscience qu’elles ne sont pas seules et faire appel à une aide extérieure.

Admettre la souffrance

La difficulté consiste à reconnaître que l’on ne va pas bien et en parler à quelqu’un – son mari ou sa femme, son meilleur ami, une collègue, sa mère, le médecin de famille ou un psychologue- pour lui expliquer notre état. Et faire ensuite en sorte de trouver comment guérir.

Même si la dépression souriante est difficile à diagnostiquer, elle peut être traitée. C’est l’un des problèmes de santé mentale qui se traite le mieux. Que ce soit par le conseil ou la psychothérapie, il est possible de sortir de cet état et d’être libéré de la tristesse.

Tant que la personne continuera de nier ou d’éviter ce qui ne va pas, il sera presque impossible de résoudre le problème. Lorsque les pensées et les sentiments dépressifs ne sont pas abordés, ils s’accumulent et s’aggravent.

Un diagnostic difficile mais une thérapie efficace

Si vous souffrez de dépression souriante, il est donc important d’obtenir de l’aide. Malheureusement, les personnes qui en sont affectées ne le font généralement pas, en premier lieu parce qu’elles ne réalisent pas qu’elles ont un problème. En outre, ces personnes peuvent aussi se sentir coupables et rationaliser le fait qu’elles n’ont aucune raison d’être tristes.

Conséquence : elles ne parlent pas de leurs problèmes, et finissent par avoir honte de leurs sentiments.

Comment briser ce cercle vicieux ? Le point de départ est de prendre conscience que cette affection existe réellement, et qu’elle est grave. Pour certains, cette compréhension peut suffire à changer les choses, car elles vont alors rechercher de l’aide, ce qui va briser les chaînes de la dépression.

La thérapie cognitivo-comportementale, qui consiste à apprendre à modifier ses schémas de pensée et son comportement, est une option à envisager pour les personnes affectées par cette maladie.

Adopter un meilleur mode de vie

Manger plus varié et équilibré, dormir davantage, faire plus de sport peuvent contribuer à se sentir naturellement mieux.

En effet, il a été démontré que la méditation et l’activité physique peuvent être source d’énormes bienfaits en termes de santé mentale. 

Enfin, trouver un sens à sa vie s’avère de la plus haute importance.

Trouver un but permet de détourner l’attention d’un possible mal-être. Il faut se fixer un objectif et progresser vers lui régulièrement, même si ce n’est que pas à pas, chaque jour, positivement.

Pour retrouver le sourire, le vrai, pas celui d’un masque factice en société.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire