Pourquoi les femmes n’aiment pas les mec gentils?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Nous savons toutes qu’avoir un copain trop gentil ne nous plaît que sur le papier. La réalité est tout autre, ce que nous voulons c’est un bad boy « guimauve ». Nous allons essayer de comprendre pourquoi.

L’homme gentil est délaissé par la gent féminine

L’homme gentil est tout de suite considéré comme ennuyeux, alors que ce n’est pas forcément la réalité. Il va être perçu par nous les femmes comme le copain avec qui on aime bien aller boire un verre, passer une bonne soirée au restaurant, mais on ne s’imagine jamais aller plus loin avec lui. Pourquoi? Parce que quelqu’un qui dit « comme tu veux » plutôt que « non », n’attise pas notre envie de creuser, de nous attacher et de construire une relation amoureuse.

Quand on décrit à nos copines, le nouvel homme qu’on a rencontré on dit rarement « il est vraiment trop gentil« , c’est devenu limite péjoratif dans notre société actuelle. On va davantage dire « il est vraiment trop drôle », « vraiment trop beau« , « vraiment trop intelligent« .

Le « conflit » reste une partie importante dans un couple car elle précède la réconciliation sur l’oreiller. C’est sans doute pour ça qu’un homme qui dit amen à tout, ne nous plaît pas.

Pourtant le terme gentil n’est pas synonyme de niais, au contraire il peut nous surprendre tous les jours par ses petites attentions plus gentilles les unes que les autres.

Messieurs les hommes « gentils », ne vous laissez pas marcher sur les pieds et devenez un peu bad, vous aurez tout ce qu’il faut pour plaire aux femmes.

Le bad boy, toujours number one.

Le bad boy reste un fantasme, très bien représenté dans de nombreux films par des symboles qui nous font toutes craquer. Il représente un peu l’interdit, on pourrait être capable de faire les 400 coups avec lui. Séduire un homme comme ça et l’assagir un tout petit peu vaut toutes les glaces à l’eau du monde.

Ce n’est pas pour autant que nous voulons un copain qui se comporte comme une ordure, qui ne s’inquiète pas du mal qu’il peut faire, qui refuse de rendre service à son entourage et qui ferme son coeur à tous sentiments.

C’est souvent les bad boys qui brisent nos petits coeurs et pourtant nous continuons à penser que c’est absolument ce genre d’homme qu’il nous faut.

Alors certes aujourd’hui nous recherchons un bad boy, mais il faut quand même qu’il soit attentionné, qu’il prenne soin de nous, l’idéal étant un mix d’un trop gentil avec un bad boy. (Oui, je sais je demande la lune, so what ?)

Comment obtenir le juste équilibre entre le mal et le bien ? C’est bien là, la question qui restera sans réponse ma foi. Suivons notre coeur qu’il soit gentil ou bad boy, ce qui compte vraiment c’est qu’il soit parfait à nos yeux.

Dites-nous ce que vous préférez, le bad boy, le gentil ou un petit mix des deux ?

Cet article suscite le débat

Apparemment ce sujet fait couler l'encre... ou du moins donne envie de s'exprimer car 10 lecteurs ont laissé un commentaire. N'hésitez pas à prendre la parole et à donner votre propre avis dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

10 réflexions au sujet de “Pourquoi les femmes n’aiment pas les mec gentils?”

  1. C’est vrai que les bons gars n’ont pas de succès avec les femmes. C’est pour moi l’une des raisons qui fait que je suis resté puceau dans la quarantaine avancé! Eh être un puceau est le plus grand problème que l’on puisse avoir auprès des femmes. Elles ont toutes une profonde haine pour ce genre d’homme.

    Cette problématique qui me rend si malheureux se terminera un jour au bout d’une corde ou d’une ceinture. Je suis ne suis plus capable d’être détesté parce que je n’ai jamais eu l’occasion de vivre un seul moment intime avec une personne. Mes thérapies avec des professionnelles n’ont rien donné de bon face à ce problème. Pourtant j’ai l’apparence d’un jeune homme avec un meilleur look que bien des bads boys. Un bon gars comme moi sera uniquement apprécié quand il se balancera dans le vide. Comme on peut trouver de belles qualités à un mort, Ah il était vraiment bien ce gars là, très gentil, respectueux avec les gens et très sensible, il est mort trop jeune bla, bla, bla …

    Répondre
    • Chris, tenez bon, et continuez à faire ce que vous faites : à témoigner, à en parler, à exulter votre souffrance mais ne dites pas des choses horribles comme celles-ci :/ Je suis certaine que viendra le jour où le bonheur pointera son nez ! Courage !

      Répondre
      • Mais laissez-le ma chère Léa.
        Il faut que vous appreniez à assumer les conséquences de ce que vous publiez.
        Beaucoup d’hommes, comme lui, se trouvent à ce stade de désespoir à cause de femmes, comme vous, qui s’évertuent à ne s’intéresser qu’aux machos à l’ancienne après avoir fait croire à tout le monde qu’elles voulaient être les égales des hommes.
        Il faudra un jour que l’on écrive le livre noir du féminisme.

        Répondre
        • Cher Anonyme,

          Non je ne le « laisserai » pas. Chris et moi avons beaucoup parlé par mail pendant plus d’un an et si vous en doutez, beaucoup de gens trouvent une oreille attentive ici lorsqu’ils font face à des problèmes.
          Je ne me justifierai pas, votre commentaire est déplacé.
          Je dirais à mon gros macho à l’ancienne qu’on le décrit ainsi.
          Je retourne faire la cuisine et laver le sol.

          Bonne soirée

          Répondre
  2. Je savais que DES femmes aimaient les bad boys mais je ne savais pas que TOUTES les femmes aimaient et préféraient les bad boys triste reflet de la société actuelle ou le sang les horreurs et la violence et les impudicités sont banalisés sur nos écrans tv pc smartphone ou tout ce qui est mal est bien vu et ce qui est bien est mal vu et les femmes s’identifient a ces modeles de males absurdes et fantasment dessus cest comme si elles fantasmait sur le diable pour une femme de nos jours l’homme idéal a tout les defaults et vices d’un démon sa a une explication simple nous sommes aux temps de l’appocalypse. Vous pensez que le diable est pauvre ? Non il est riche et peut etre multimilliardaire quand il prend forme humaine un des 1ers attrait chez la femme d’aujourdhui l’argent en rejettant l’homme gentil sage respectueux et pauvre la femme d’aujourdhui rejette Dieu

    Répondre
  3. Triste société… Où si vous êtes une ordure, un tyran (j’en passe et des meilleurs), on vous met sur un piédestal!
    J’ai une piètre opinions du sexe masculin (je suis un homme pourtant) et maintenant j’ai la confirmation que celle que j’ai de la gente féminine est la même.
    Le gentil misanthrope que je suis va vite retourner se cacher dans sa grotte d’ermite, là est le vrai bonheur.

    Gardez vos vilaines frites! Oups! Non, gardez votre société du paraître, de l’intolérance, de la méchanceté (c’est tellement cool et attirant! Bande de blaireaux va!), de la malhonnêteté, de l’intransigeance, du rapport de force, de la compétition…

    Pathétique… Guitry était donc dans le vrai, décevant comme toujours avec l’être humain.

    Berk! Berk! Berk!

    Répondre
  4. C’est vous qui n’avez pas compris. Vous n’avez pas à juger Léa ou les autres filles parce qu’elles apprécient les hommes sains d’esprits. Aujourd’hui nous avons affaire à des personnes névrosées et malades à cause de la morale judéo-chrétienne.

    Les six idoles coupables du malheur de la majeure partie de l’humanité sont: Liberté, Égalité, Justice, Individu, Responsabilité, Raison, Humanité, Morale! Ceux et celles qui font une allergie à ces croyances populaires deviennent des pervers et des sadiques ou alors des dépressifs. Les nombre de tueurs en série explose dans les sociétés modernes et libérales. Les « nice guys » croient plus que quiconque en ces superstitions religieuses. C’est la raison de leur souffrance.

    Personnellement, je suis déterministe et amoral. Epouser la tragédie de ce monde, être conscient de son égoïsme, ne pas lutter contre les déterminismes et la nature, c’est embrasser la vie. C’est ne pas juger et condamner autrui, puisqu’autrui n’est pas responsable de ses actes ( il agit dans les limites de la nécessité). C’est aussi accepter que nous sommes que des animaux. C’est cela la vraie liberté !

    Vous verrez que penser de la sorte vous confèrera un certain charisme auprès des femmes: vous êtes équilibrés. Vous faîtes fi des idées et de idéologie. Elles n’ont aucune prise dans ce bas monde. Seul compte le pouvoir.
    Toute forme de vie recherche le pouvoir et grandir.

    Répondre
  5. Au fait , le plaisir n’est pas un luxe, mais une nécessité. Sans plaisirs, nous nous tirerions une balle dans la tête. Voyez les animaux : ils prennent aussi du bon temps. Pour être libre, il est nécessaire de s’affranchir de la liberté. Comme le dit Marguerite Duras, il « faut mettre la liberté en prison ».

    Répondre
  6. La tendance actuelle des bobos péteuses enfants gatée des pays riches qui nont jamais connu la souffrance … elles veulent du piment dans leur vie caprice malsain de bourgeoise…Parce qu’elles ne connaissent pas ce que cest un vrai méchant les niaises

    Répondre

Laisser un commentaire