La blessure d’humiliation : causes et conséquences

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Manque de confiance en soi, sentiment d’être sans valeur, culpabilité, peur du regard des autres, timidité, relations amoureuses insatisfaisantes… Si vous vous reconnaissez dans plusieurs de ces symptômes, vous portez peut-être en vous une blessure d’humiliation. Causée durant l’enfance par le comportement d’un ou plusieurs adultes référents, elle engendre des conséquences négatives qui empoisonnent la vie de sa victime. Cette dernière souffre en effet d’une personnalité masochiste qu’elle a adoptée par crainte de déplaire. Identifier ce qui pose problème est la première étape pour se libérer de la blessure d’humiliation.  

L’humiliation, une blessure émotionnelle de l’enfance

Cellui qui souffre de la blessure d’humiliation a été victime d’une attitude méprisante durant l’enfance. Un·e adulte, parent ou professeur, l’a rabaissé·e. En tout état de cause, s’il a laissé son empreinte, c’est que l’auteur de l’humiliation était pour l’enfant une figure d’autorité ou un objet d’affection. Les adultes ont critiqué les actions ou l’apparence physique de l’enfant. Ce dernier a alors ressenti de la honte. Il a intégré l’idée que ses actions étaient mauvaises, et qu’il ne devait pas se mettre en avant.

La blessure d’humiliation engendre une peur du jugement des autres et un manque de confiance en soi. La personne a le sentiment que les autres ne peuvent pas l’aimer, qu’elle ne le mérite pas. C’est presque comme si elle s’excusait d’exister. La croyance négative que la personne entretient vis-à-vis d’elle-même la pousse à s’effacer, à se mettre en retrait, à s’isoler. C’est l’une des causes de la timidité maladive. En fait, la perception faussée de son rapport aux autres fait croire à la personne qu’ils la mettent à l’écart et qu’elle est indésirable. Elle surinterprète les signes qui vont dans ce sens pour confirmer ses a priori.

La personnalité masochiste

L’humiliation constitue l’une des cinq blessures de l’enfance qui empêchent d’être soi-même, d’après l’experte en développement personnel Lise Bourbeau. Ces souffrances nous conduisent à porter un masque social pour ne pas décevoir les autres, et faire en sorte qu’ils nous aiment. La blessure d’humiliation correspond au masque du·de la masochiste. Le·a masochiste recherche inconsciemment la souffrance. Iel retient beaucoup de choses à l’intérieur. Iel se croit indigne et sale. Iel néglige ses besoins pour se faire accepter, parfois au prix d’injustices à son égard. Le sentiment d’infériorité qu’iel éprouve le·a pousse à ne pas poser ses limites. Iel est dévoué·e aux autres, se montre attentif·ve à leurs besoins, et va jusqu’à endurer les conséquences de leurs fautes à leur place. Iel prend sur lui pour assumer de nombreuses charges et responsabilités qui l’emprisonnent. La liberté l’effraie, car les adultes qui se sont occupés d’ellui ne la lui ont pas laissée.

Pourquoi et comment la personne masochiste se retrouve-t-elle dans des situations qui lui causent du tort ? De façon irrationnelle, iel se croit responsable et coupable de tous les problèmes. Quand quelqu’un formule des reproches, iel se sent visé·e. De ce fait, lorsque les autres la blessent, la rabaissent, l’humilient ou lui font du mal, iel se sent à sa place. « Je l’ai bien mérité », pense-t-iel. Sans s’en rendre compte, iels s’arrangent pour que les projets qui s’annonçaient prometteurs tournent mal. Ainsi, iel se retrouve dans la situation d’échec qu’elle attend, et qui lui paraît quelque part plus confortable que la réussite.

Le sentiment d’insécurité et la dépendance au regard des autres de la personne masochiste la poussent à rechercher constamment leur approbation. Certains individus peuvent avoir tendance à profiter de la blessure d’humiliation du·de la masochiste pour se défouler. Si vous vous reconnaissez dans cette description, ayez à l’esprit que ce ne sont pas les autres qui déterminent votre valeur. Sachez distinguer la malveillance de la critique constructive.

L’insatisfaction amoureuse liée à la blessure d’humiliation

Inconsciemment, si vous portez en vous une blessure d’humiliation, vous estimez ne pas mériter l’amour. C’est pourquoi vous avez tendance à vous tourner vers des partenaires amoureux qui n’ont ni considération, ni attention, ni respect pour vous. Il se peut que vous leur couriez après, ou que vous cédiez à leurs demandes même s’il s’agit de choses dont vous n’avez pas envie. Si c’est le cas, vous vous demandez sans doute pourquoi vous souffrez tant dans votre vie amoureuse. Essayez de faire le point avec vous-même au sujet de cette personne qui est la cause de votre dépit amoureux. L’avez-vous choisie parce qu’elle vous fait du bien ? Pourquoi tenez-vous à elle ? Si, à aucun moment, cette personne n’a eu une influence positive sur votre vie, un travail sur vous est nécessaire pour vous aider à vous défaire des relations qui vous sont néfastes.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire