Je suis prête pour le grand amour : Témoignage

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Qui n’a jamais rêvé de connaître le grand amour ? Cette notion abstraite et un peu magique quand on ne l’a jamais vécue… Parfois l’amour met du temps à arriver dans notre vie et on doit passer des étapes et des épreuves pour avoir enfin cette sensation de pouvoir l’accueillir pleinement. Aujourd’hui je peux le dire, je crois encore au grand amour. Témoignage : je suis prête pour le grand amour.

Le grand amour : entre choix et résignation

Évidemment, on ne décide pas de quand ni comment l’amour va entrer dans notre vie. Ce serait trop facile. On ne claque pas des doigts et hop, le grand amour vient frapper à notre porte, on le sait tous. Il peut nous tomber dessus sans prévenir comme se faire désirer pendant de longues années. Seulement, sans en être totalement décisionnaire, il existe des facteurs aggravants qui peuvent empêcher à l’amour  de se révéler et de prendre une place dans notre existence.

On peut avoir un blocage qui nous empêche d’y croire, de s’ouvrir à l’amour, de lui laisser une chance. Il faut parfois du temps, une blessure, une longue période de solitude et une prise de conscience pour réaliser qu’on a envie de le vivre. Ce grand amour. Qu’on est prêt à se lancer, qu’on est légitime, qu’on a le droit d’y croire. C’est cette prise de conscience, ce déclic qui est à l’origine du témoignage suivant que je vous partage.

Témoignage : je suis prête pour le grand amour

« Comme beaucoup de monde, ma vie sentimentale n’a pas été un long fleuve tranquille. J’ai connu des joies et des peines, des rires et des larmes, des belles surprises et des déceptions. De la souffrance, des doutes, des angoisses et ce fameux « je jure qu’on ne m’y reprendra plus ».

Quand on a connu l’échec d’une relation, le deuil de son couple, la douleur de la séparation, on n’a plus envie de souffrir à nouveau, alors on ferme son cœur à toute possibilité de tomber amoureuse à nouveau.

On pense que le grand amour n’est pas fait pour nous, qu’on ait cru le vivre ou qu’on soit passé à côté.

On tire un trait dessus et on avance avec des œillères, en laissant de côté cette envie d’aimer et d’être aimé pleinement en retour un jour. Le cœur en bandoulière, les yeux rivés vers un avenir solitaire, le corps dont on préfère ne pas écouter les lamentations, la tête qu’on remplit de plein d’autres choses pour détourner son attention.

On avance coûte que coûte.

Ce n’est pas parce que l’amour ne s’est pas invité dans notre vie qu’on est forcément malheureux, incomplet, vide. On remplit sa vie de mille et une autres choses. S’investir dans le travail, dans une passion et se créer une vie sociale bien remplie, un cercle d’amis actif.

Mais on apprivoise en même temps une solitude affective qu’on a appris à aimer parce qu’elle nous rassure, nous enveloppe dans une zone de confort qui nous fait du bien. On ne veut pas voir qu’en fait elle nous enferme, nous isole de plus en plus.

Jusqu’au jour où enfin la vie nous ouvre une nouvelle porte pour un nouveau départ. On sait que notre chance est là, qu’il faut la saisir.

Aujourd’hui, je le sais, le début de ma nouvelle vie commence. J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour être enfin en paix avec moi-même, pour apprendre à m’aimer, pour faire de ma seule compagnie une chose positive. Mais pas suffisante. Alors j’ai franchi des étapes, des obstacles, des épreuves seule mais j’y suis parvenue.

Aujourd’hui la vie donc je rêve est juste là à portée de main, je la touche du bout des doigts. Je vais enfin pouvoir être moi-même dans la vie dont je rêve depuis si longtemps. Me créer mon nouveau cocon qui me ressemble, faire ce que j’aime, m’ouvrir à de nouveaux horizons. Réaliser que ça y est, que c’est là, que c’est maintenant, tout de suite.

Cela m’a fait prendre conscience que j’ai enfin tourné la page de mon douloureux passé sentimental, que je n’ai plus de deuil à faire, que ma solitude n’est plus nécessaire.

Je suis prête maintenant à accueillir dans ma nouvelle vie qui débute celui qui aura envie d’en faire partie, celui qui saura me faire croire à nouveau à l’existence du grand amour.

Je suis persuadée quil n’y a pas d’âge pour aimer et qu’on peut tomber amoureux à 20 ans comme à 40 ou 60, avec la même force, la même envie, la même sincérité. Je reste convaincue que rien n’arrive sans raison, que les épreuves de la vie sont là pour nous apprendre des choses. L’existence nous envoie des signes qu’il faut déchiffrer, dont il faut  tirer des leçons.

Aujourd’hui j’ai conscience de tout cela, de la force que je peux puiser dans tout ce que j’ai affronté, du droit que je me donne enfin d’avancer bientôt à deux.

Il  ne me reste plus qu’à rencontrer le grand amour de ma nouvelle vie pour partager enfin mes nouvelles envies, mes rêves et mes projets. J’y crois, c’est d’ailleurs la première fois depuis longtemps peut-être même depuis toujours, depuis mes premiers émois amoureux, que j’y crois vraiment.

Alors je t’attends et je sais que bientôt nos routes se croiseront pour n’en faire plus qu’une. Bientôt nous serons côte à côte sur le même chemin, celui de ma seconde vie, celui du grand amour enfin. »

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire