Je ne suis pas heureuse avec lui mais je reste : témoignage d’Aurélie

Retrouver la complicité des débuts !

Mon livre numérique pour raviver la flamme dans son couple.

Je ne suis pas heureuse mais je n’arrive pas à le quitter. Combien d’entre nous se sont fait cette réflexion un jour ? Beaucoup. Seulement, ce n’est pas une réalité toujours facile à assumer. Celle de ne pas être une femme épanouie au sein de son couple. De ne pas se sentir suffisamment bien pour être heureuse. A chacune sa définition du bonheur en couple, il peut en effet prendre des formes différentes car chacune a sa propre vision du bonheur. L’épanouissement personnel au sein du couple répond à plein de critères qu’on ne peut pas forcément nommer. C’est un mélange d’émotions, de sensations, de ressentis divers. Et au centre se pose évidemment la question de l’amour. Peut-on être en couple tout en ayant cette sensation d’inachevé très longtemps ? Doit-on faire le sacrifice de certaines choses au profit d’autres pour être heureux à deux ? Comment savoir s’il faut rester ou partir ? Pourquoi le choix est-il si difficile à faire ? Voici le témoignage d’Aurélie, 36 ans, en couple depuis 5 ans, à ce sujet. Je ne suis pas heureuse avec lui mais je reste. Elle y exprime ses hésitations, ses interrogations, ses doutes, ses espérances.

Témoignage d’Aurélie, 36 ans : je ne suis pas heureuse avec lui mais je reste

« J’ai rencontré mon compagnon il y a de cela 5 ans, c’est un homme bien, de valeur comme on dit, avec qui je sais que l’avenir peut être serein. Je sais qu’il ne me fera jamais de mal sciemment et, après toutes les mésaventures que j’ai connues avec les hommes par le passé, j’aspirais à un havre de paix en le rencontrant.

C’est ce que j’ai ressenti quand je l’ai rencontré, de la douceur, de la tendresse, du calme. De la tiédeur, aussi ?

Je me suis dit que s’il n’y avait pas la fougue, la passion des débuts, ce n’était pas grave. Que cette fois j’allais tomber amoureuse doucement, construire mon bonheur avec lui différemment.

Au fur et à mesure du temps, on a évidemment partagé notre quotidien ensemble, on est là l’un pour l’autre. Mais il a toujours manqué cette petite flamme, ce désir, cette folie, cette passion. Mon compagnon est un homme d’habitudes, de routine, qui a besoin d’être rassuré, de se créer une zone de confort.

Il aime tout organiser, il procède dans notre vie de couple par étapes concrètes à cocher, comme pour son travail. Il valide les choses une par une, ne laisse pas la place pour un imprévu, et donc pas pour la surprise. C’est un homme rassurant, sécurisant. Mais avec lequel je m’ennuie. J’étouffe par moments dans cette relation sincère certes, mais terriblement routinière, lisse, comme déjà programmée à l’avance.

Si au départ, toutes ces choses m’ont fait du bien car elles m’ont rassurée, je me rends compte aujourd’hui qu’on ne construit pas son couple sur des habitudes, que la tendresse ne suffit pas, ne me suffit pas pour vivre le grand amour. Suis-je trop exigeante, trop idéaliste ?

Je ne suis pas heureuse avec lui mais je reste… Que faire ?

Je ne suis pas totalement épanouie, pas heureuse. L’aimer oui mais suis-je vraiment amoureuse de lui ? Je me pose cette question et je m’en veux. Mes expériences passées m’ont prouvé que la passion n’était pas la réponse à tout, ne permettait pas le bonheur.

J’ai été très malheureuse en me perdant dans une relation trop passionnée avec un homme  qui ne m’estimait pas. Mais aujourd’hui, je n’arrive pas non plus à être heureuse dans la tiédeur d’une relation stable.

Est-ce moi le problème ? Est-ce l’amour que j’ai idéalisé ?

Je n’arrive plus à savoir où j’en suis. Souvent, je me sens incapable de le quitter mais parfois je me dis que si je reste, je vais étouffer. Que je ne suis pas sincère. Et si je reste, le temps fera-t-il les choses ?

J’ai l’impression que ce sera une petite vie étriquée et je me déteste de penser ainsi. A l’inverse,  si je pars, ne vais-je pas retomber dans mes travers, cherchant l’amour au mauvais endroit, dans la passion éphémère ?

Je lui ai parlé, exprimé mes doutes, oui j’ai essayé. Mais nous avons beau communiquer positivement, il y a des choses à propos desquelles il ne changera pas. Des choses qu’il ne comprend pas car n’on envisage pas l’amour au quotidien de la même façon.

Je suis tiraillée entre cette partie de ma personnalité qui a besoin de surprises, de fougue, d’imprévus et cette autre partie, cette femme qui a envie d’être aimée sereinement. Et dont l’horloge biologique tourne, je ne vais pas mentir et qui n’a pas forcément envie de tout recommencer à zéro.

Alors pour construire ma vie de femme en couple et devenir mère, faut-il taire certaines choses, étouffer certaines envies ? Ne peut-on pas tout avoir en couple ? Pour connaître le bonheur conjugal, doit-on parler de concessions ou de sacrifices ? »

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

1 réflexion au sujet de “Je ne suis pas heureuse avec lui mais je reste : témoignage d’Aurélie”

  1. Je crois malheureusement que c’est le lot de nous toutes … nous aimerions toutes que notre couple soit comme dans les films, tout beau, tout rose, de l’amour, de l’amour … mais bon… le film s’arrête un jour.
    La passion ne dure qu’un temps.
    La routine est une phase « presque obligatoire » dans un couple … je ne sais pas si vous habitez ensemble ou non mais c’est une étape à laquelle on échappe pas.
    Après comme tu dis, c’est à toi de voir si tu préfères te retrouver célibataire (libre de rencontrer une autre personne) et je te souhaite de le rencontrer … ou si tu préfères la sécurité de rester avec un homme posé … mais tu finiras par t’oublier et un beau jour tu te réveilleras en implosant.

Laisser un commentaire