Amour de jeunesse : est-il le plus fort de tous ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Quand on parle d’amour de jeunesse, on pense généralement à son premier amour. Celui qu’on a connu, la plupart du temps, au temps de l’adolescence ou de ses premiers pas dans la vie d’adulte. C’est une relation qui marque, qui laisse des traces, qui n’est pas anodine. Le premier émoi amoureux est presque intemporel, le temps ne semble pas avoir de prise sur les souvenirs qu’on en garde, parfois même des décennies plus tard. Le cœur qui s’emballe pour la première fois, les papillons dans le ventre, les émotions qui submergent… Est-ce un amour que rien ne peut égaler ? Qui sera toujours à part ? L’idéalise-t-on avec le temps qui passe ? Pourquoi est-il aussi prégnant ? Amour de jeunesse : est-il le plus fort de tous ? Voici pourquoi on garde une certaine nostalgie de ce premier amour.

Amour de jeunesse : est-il le plus fort de tous ?

L’amour de jeunesse est celui des premières fois

S’il est si important, c’est parce qu’il est souvent synonyme des premières fois pour les personnes qui l’ont vécu et qui s’en souviennent. Un amour de jeunesse, c’est en effet celui de la plupart des découvertes sentimentales. On se confronte pour la première fois à ses émotions, à ses sentiments, dans une relation avec quelqu’un. Et c’est avec cette personne qu’on expérimente de nombreuses choses qui sont autant de premières fois : premier vrai baiser, premier je t’aime, premier rendez-vous en amoureux. Parfois aussi une première relation à distance, occasionnant des lettres d’amour enflammées. Pour la première fois, on sait ce que c’est que d’avoir une personne qui nous manque, à laquelle on pense constamment. On découvre aussi le désir et c’est parfois avec son amour de jeunesse qu’on va faire l’amour pour la toute première fois. Autant de raisons qui expliquent que son empreinte demeure malgré le temps qui passe.

Un amour contrarié

Ce qui fait de cet amour un amour si puissant, c’est souvent l’impression que cela a été une histoire contrariée par des éléments extérieurs. Alors la frustration prend beaucoup de place et on se dit que si on avait été plus vieux par exemple, l’histoire ne se serait pas achevée, en tout cas pas si vite. Il arrive souvent en effet qu’un amour de jeunesse se termine non pas à cause d’un manque d’envie ou d’amour, mais à cause de l’impossibilité à construire cette relation dans le temps. La distance si c’est un amour de vacances, une décision parentale, un déménagement, des études lointaines… Autant de raisons qui peuvent venir fortement perturber cette relation naissante jusqu’à occasionner une rupture.

Une histoire inachevée ?

jeunes amoureux

Une certaine immaturité peut aussi expliquer cette fin. Par définition jeunes au moment de la rencontre, les deux partenaires n’ont pas toujours le recul nécessaire pour faire vivre cette histoire sur la durée. L’histoire s’arrête donc, faute d’investissement suffisant dans ce qui aurait pu être une longue histoire d’amour. Il est donc courant que des années plus tard, on y repense avec une sensation de gâchis, d’inachevé. C’est d’autant plus vrai lorsqu’on traverse une mauvaise passe sentimentale ou un désert affectif. Cet amour de jeunesse reprend alors de la place pour se positionner comme une référence amoureuse absolue. Et quand on y repense, on fantasme parfois même sur ce qu’elle aurait pu être si elle avait continué. Dans ses souvenirs, on revit les choses au conditionnel avec le fameux « et si… ».

Un terrain propice à la nostalgie

Le premier amour, c’est souvent celui de l’adolescence ou des années étudiantes. Il est donc forcément plein de nostalgie, celle si particulière à nos jeunes années quand on y repense à 40 ans, 50 ans ou plus. Il fait partie de souvenirs plus larges, du temps de l’insouciance, d’une certaine légèreté, du lâcher prise.

Et il faut aussi avoir en tête que cet amour de jeunesse n’a pas forcément duré longtemps ou si c’est le cas, il s’est souvent arrêté avant l’entrée concrète dans la vie d’adulte. Le jeune couple n’a donc pas eu le temps de se confronter à des périodes difficiles. Il n’est donc pas étonnant d’être nostalgique d’une histoire qui semble parfaite d’après les souvenirs qu’on en a puisque ce sont des souvenirs soit édulcorés, soit ancrés dans une réalité trop immature.

Repenser à son amour de jeunesse et le considérer comme le plus fort de tous, c’est aussi avoir la nostalgie de sa jeunesse dans son ensemble. Ce premier amour n’en est que le symbole. On aimerait revivre ces moments-là, cela inspire une réflexion sur le temps qui passe et ne reviendra pas.

Une idéalisation systématique ?

Que se passe-t-il lorsqu’on met de côté les souvenirs tristes d’une histoire ? Qu’on ne retient que ce qui nous a rendu heureux.se ? On conserve alors uniquement la beauté d’une histoire et on l’auréole de magie. C’est ainsi qu’on l’idéalise au point parfois de mettre cet amour de jeunesse sur un piédestal.

A trop l’idéaliser, les regrets peuvent parfois s’inviter. Pourquoi s’être séparés, perdus de vue ? Et si c’était la femme de votre vie ? L’homme idéal ?

Ses questions se nourrissent de vos souvenirs positifs conservés de cette histoire. Si c’est une chance d’avoir connu un vrai et sincère amour de jeunesse, ressasser le passé n’est par contre pas la solution. Souvent, cela arrive quand on a une vie amoureuse actuelle décevante. Peut-être que toutes vos histoires depuis celle-là n’ont pas été à la hauteur, ou que la dernière en date vous a fait particulièrement souffrir… Il est logique alors de se réfugier dans ce cocon rassurant, dans cette bulle régressive dans laquelle on se sentait aimé(e).

Lire aussi : Retrouver un amour de jeunesse 30 ans après : Témoignage

Un amour de jeunesse fort au point de vouloir le retrouver ?

Cet amour de jeunesse est la preuve que vous avez éprouvé des émotions intenses et des sentiments sincères. Vous avez connu l’amour réciproque alors il n’y a pas de raison que cela ne se reproduise pas un jour avec une autre personne, celle qui vous correspondra aujourd’hui, pas dans le passé.

Cela ne veut pas dire qu’il est absolument impossible de retrouver votre amour de jeunesse et de vous aimer à nouveau. Mais il ne faut pas s’enfermer dans cette idée au point de ne plus avancer et de vivre dans une version idéalisée des choses.

amour adolescent

Faut-il chercher à retrouver son amour de jeunesse ? A peut-être raviver la flamme de son premier amour ? Ou est-ce un mythe associé à l’innocence des premiers sentiments amoureux qui ne peut pas renaître ?

Si cette idée devient obsessionnelle, alors rien ne vous empêche de vous lancer. Mais n’oubliez surtout pas que des années ont passé depuis votre histoire. Vous n’êtes pas la même personne et elle ou lui, non plus. Il ou elle a changé, tout comme vous. Revoir son premier amour peut alors être un moyen de guérir une nostalgie. Cela a alors un effet libérateur pour permettre de s’engager dans une autre relation.

En conclusion, l’amour de jeunesse est-il le plus fort de tous ?

On ne peut nier l’impact émotionnel de son premier amour de jeunesse sur la suite de sa vie amoureuse. Ni le fait que ses souvenirs peuvent s’inviter plus ou moins régulièrement une fois adulte, souvent avec la nostalgie d’une certaine insouciance à présent révolue. Ce n’est pas quelque chose de négatif, au contraire cela fait du bien. Comme une madeleine de Proust, les réminiscences de certains souvenirs sont parfois des baumes au cœur et on aurait tort de s’en priver.

Ce qu’il ne faut pas en revanche, c’est que ces souvenirs deviennent obsédants au point de se dire qu’on ne pourra plus jamais vivre une histoire aussi belle. Il ne faut surtout pas négliger la part d’idéalisation souvent importante de cette histoire dans notre mémoire. Oui elle a existé, oui on a aimé, mais rien n’est jamais parfait. A trop se dire que cet amour de jeunesse était le plus beau, le plus fort, unique, on ne va nourrir que des regrets et s’empêcher d’ouvrir son cœur à nouveau.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

⮯ Vers les commentaires

Laisser un commentaire