Parler d'Amour

Atelier d’écriture à Paris : lettre d’amour de JB

Atelier d’écriture à Paris : lettre d’amour de JB

Commandez-moi une lettre sur-mesure

Besoin de le dire avec des mots ? Commandez-moi votre lettre rédigée rien que pour vous...

Auteur

Pour le premier atelier d’écriture, j’ai fait faire deux exercices aux participants : un lipogramme et un logo-rallye. Le principe de ce jeu littéraire qu’est le logo-rallye est le suivant : on prend plusieurs mots au hasard et on doit écrire un texte avec, dans l’ordre pré-établi.

L’exercice était le suivant : Ecrire une lettre d’amour avec la contrainte du logo-rallye

Les participants de l‘atelier d’écriture devaient donc écrire une lettre d’amour avec les mots suivant, de ce même ordre :

Plaisanterie-Plume-Embarras-Gant-Gardien-Liquide-Extravagance-Brutalement

La lettre de Jean-Baptiste pendant l’atelier d’écriture

Mon amour,

Maintenant ça suffit, ça devient insupportable. J’aime bien les plaisanteries mais maintenant on arrête de jouer. Tu ne peux pas éternellement, incessamment squatter dans mon coeur et dans mon cerveau. Je ne peux plus me concentrer, plus rien n’a de sens, plus rien n’a d’odeur. Je vais y laisser toutes mes plumes. Es-tu seulement consciente de l’embarras dans lequel tu me mets ? Est-ce que tu réalises que je meure davantage à chaque fois que tu fuis loin de moi. J’ai froid sans toi. Je suis à poil dans la neige et toi, tranquille, tu continues à me sourire, à me faire les yeux doux, et je fonds comme un glaçon sur la braise. Donne-moi au moins une écharpe, un gant où a passé ta main, que je respire ta présence à travers l’étoffe. Je les préserverai du temps, j’en serai le gardien et je tuerai quiconque essaiera d’y toucher. Je les réduirai à l’état liquide, sans pitié, ces profanes.

Mais par pitié, cesse d’être aussi divinement belle, cesse d’être aussi délicieusement fine et délicate, cesse d’être aussi joyeusement extravagante, ne serait-ce que quelques secondes.  Laisse-moi reprendre mon souffle, reprendre mes esprits. Sinon je t’assure, je ne pourrai plus te caresser avec douceur. Déjà, l’envie de t’étreindre sauvagement, brutalement, sans ménagement, m’envahit et me fait perdre la raison.

Arrête mon amour, si tu continues, je ne réponds plus de moi.

aterlier-ecriture-lettre-amour-jb-1

aterlier-ecriture-lettre-amour-jb-2

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.