Parler d'Amour
Etre en couple: la fausse obligation

Etre en couple: la fausse obligation

Auteur

Moi d’abord.

On entend généralement dire que pour pouvoir aimer quelqu’un il faut s’aimer soi-même. Et généralement on a envie d’en coller une à notre interlocuteur parce que là sur le moment, une phrase toute faite n’est vraiment pas ce dont on a besoin. Et pourtant, c’est par là que tout commence.

Rendez-vous compte de la responsabilité que l’on veut faire poser sur cet autre être magnifique qui est, ne l’oublions pas, juste humain comme nous, qu’on attend tellement de rencontrer. On voudrait rencontrer quelqu’un qui nous aime comme on est et pour qui on est tout en oubliant parfois que lui aussi veut la même chose..

Sortiriez-vous avec vous-même?

Partons du principe que vous vous connaissez vous-même, vous connaissez toutes vos petites mauvaises habitudes et tous vos petits travers, toutes vos attitudes et autres manies un peu bizarres, un peu honteuses que seule votre famille et vos vrais amis (les amis, les vrais de vrais) connaissent et ont peut-être gracieusement accepté. Soyons clair, juste en se concentrant sur ces choses-là, ces côtés de vous que vous ne montrez pas à tout le monde, en faisant tomber votre masque du ‘soi social’ (vos masques pour certains), en vous concentrant sur votre ‘soi réel’, la personne que vous êtes et qui a les pensées qu’elle a quand elle est toute seule: est-ce que vous sortiriez avec vous-même ?

Si la réponse est non, alors comment pouvoir attendre de quelqu’un d’autre qu’il accepte toutes ces petites choses que vous n’acceptez peut-être pas chez vous et que hypocritement, il faut le dire, vous n’accepteriez sûrement pas chez l’autre?

Le célibat n’est pas la description de votre vie

Célibataire ne veut pas dire célib à terre. Le célibat est une étape des plus importantes , si ce n’est l’étape la plus importante, du développement personnel d’un être humain. C’est le temps qu’on prend pour se développer soi-même, pour ses études, pour découvrir ce pourquoi on est sur terre… J’aime à penser que je n’ai pas été créée dans le but ultime de me marier et d’avoir des enfants, j’adorerais avoir des petits gremlins, mais regardez l’état du monde, il y a tellement de choses à faire ! Bon je m’égare, mais vous avez saisi mon point : le célibat c’est juste un état civil, ce n’est pas la description de votre vie.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Apprendre à vous aimer vous-même, à développer la meilleure version de vous-même dans tout les domaines de votre vie pour vous d’abord et par pour quelqu’un d’autre, c’est s’aimer soi-même et vivre sa vie. Toutes les autres personnalités, les autres corps sont déjà pris, alors si vous devez passer toute une vie avec ce corps et cette personnalité autant faire en sorte que ça se passe bien ! Cet autre qu’on attend tellement n’est pas obligé de nous supporter à vie, mais nous si ! Alors aimons-nous nous-même !

N’attendez pas que votre vie ou votre bonheur se réalise par l’arrivée d’un homme ou d’une femme. Quelqu’un de très intelligent m’a fait comprendre il y a peu, que pour que mon couple soit heureux, mon célibat devait l’être d’abord. Le couple ou encore le mariage ne rendent pas heureux ou ne sont pas meilleurs que le célibat. Plus vous appréciez ce que vous êtes et ce que vous faites lorsque vous êtes seules, plus vous aurez à apporter à votre couple. Allez à la découverte de vous-même et tombez amoureuse de la personne sûrement aussi merveilleuse que vous l’êtes.

“C’est ma moitié”

Cette expression qui m’horripile tellement : « c’est ma moitié ». Non .

Désolée mais je ne suis pas 50%, et l’homme que j’épouserai ne sera pas les 50% qui m’auraient manqués. Je suis une personne à part entière et il est une personne à part entière. Nous nous estimerons tous les deux dans nos singularités, dans nos individualités complètes. Nous nous apporterons des choses l’un à l’autre, choses qui ne viendront pas combler un vide mais qui s’ajouteront au 100% qu’il est et au 100% que je suis. Que du plus.

C’est pour ça que l’amour c’est donner et non pas recevoir…

Le mythe de l’âme sœur veut nous faire croire qu’il nous manque quelque chose et que nous ne sommes pas complets. Eh quoi, si je ne rencontre jamais Mr Right, je vais mourir incomplète ? Bullshit.

 

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.