Dois-je quitter mon mari pour mon amant ? (Question d’Annie)

Comment retrouver la complicité des débuts dans son couple ?

Avec le temps, la relation de couple change. On s'éloigne, on communique moins, on s'engueule. Pourtant on s'aime toujours... Alors comment remettre son couple sur les bons rails et retrouver la complicité et les rires qui nous ont fait tomber amoureux ?

Aujourd’hui, c’est AleKs qui va répondre à la question que se pose Annie à savoir : Dois-je quitter mon mari pour mon amant ?

Dois-je quitter mon mari pour mon amant ? La question d’Annie :

Bonjour,

Je vous contacte aujourd’hui parce que je suis perdue face à la situation que traverse mon couple.  Je suis avec mon mari depuis 11 ans et nous avons eu deux beaux enfants (5 ans et 3 ans). Mais depuis que nous avons eu notre deuxième, je me sens très délaissée par mon mari. J’ai eu le sentiment de tout faire depuis trois ans, m’occuper des enfants, travailler, faire les tâches ménagères et administratives… Et malgré mes nombreux appels à l’aide, mon mari n’a jamais vraiment changé (juste de belles promesses en l’air).

Notre vie intime s’est estompée petit à petit jusqu’à devenir inexistante…

Et puis un jour, un collègue a commencé à me draguer un peu au boulot…

Il me plaisait beaucoup mais il était hors de questions pour moi que j’accepte ses avances… Jusqu’à il y a six mois où je suis allée prendre un verre avec lui et il m’a fait rêver. Pas parce qu’il me vendait du rêve, juste parce qu’enfin, je pouvais partager ma vie, mes ressentis avec quelqu’un qui m’écoute sincèrement et me comprenne. Chose que je n’ai plus du tout avec mon mari malgré mes tentatives et ma demande d’aller voir un thérapeute de couple qu’il refuse catégoriquement…

Et puis j’ai fini par craquer complètement il y a deux mois où j’ai embrassé T. mon collègue.

Depuis, je ne pense qu’à lui, j’ai envie d’être tout le temps avec lui… Et en même temps peur de faire une erreur et de détruire ma vie de famille.

T. est célibataire et son désir de vivre avec moi et même s’occuper de mes enfants est sincère je le sais, je le sens, je le vois.

Je suis complètement perdue, cette situation me désespère, je n’aurais jamais pensé de ma vie être la personne qui irait voir ailleurs. Et je déteste ce statut. D’où mon envie « pressente » de prendre une décision…

Je vous remercie par avance pour l’aide que vous m’apporterez

Dois-je quitter mon mari pour mon amant ? La réponse d’AleKs :

Chère Annie,

Je vais vous aider dans la réflexion de votre situation.

Histoire du couple :

Tout d’abord, il est important de resituer votre histoire dans le temps.

Vous et votre compagnon avez crée une relation à deux, 11 ans d’échanges.

Vous avez appris à vous connaître, et ajuster ensemble un rythme, des envies et des projets communs.

Des moments fusionnels, de construction, d’évolution, pour aboutir à la création de votre famille actuelle.

Au début, les défauts de l’autre n’apparaissent pas comme insurmontables, on trouve même en général que cela a du charme.

Il est bien de se remémorrer ce qui nous a plu dès le début, ce qui nous a moins plu et ce qui a demandé des négociations ou arrangements pour que tous les deux vous vous entendiez au quotidien.

L’union de deux êtres est complexe, vivre avec l’autre est d’autant plus difficile, et chaque événement de vie peut à tout moment venir chambouler tout cela.

Routine et cellule familiale                                                            

Justement, côté événements de vie perturbants : la naissance d’un enfant.

Quoi de plus déroutant que d’ajouter à l’équation fusionnelle du couple primaire, un petit bout ? Quand maman passera plus de temps avec bébé, papa se sentira délaissé, et vice versa. Quand l’enfant grandit et que papa soutient un « non » et met de côté involontairement maman qui elle dit « oui »… Bref, les crises de couple après l’arrivée d’un bébé ne sont malheureusement pas rares.

Alors quand arrive le premier enfant souvent on s’y prépare, et le dialogue aide et permet de retrouver rapidement un équilibre. Chacun y met du sien. Nos connaissances et constructions personnelles se confrontent aussi pour trouver un schéma d’éducation identique et avancer à 3 au même rythme.

Bien sûr les liens se renforcent aussi, mais sont tout de même sollicités et mis à rude épreuve.

Alors arrive ce deuxième enfant :

Dans cet engrenage qui marchait plutôt bien, la complexité resurgit et tout devient à nouveau difficile.

Deux enfants, donc deux fois plus de temps avec, les chamailleries qui s’installent dans la fratrie, le linge qui s’accumulent, les emplois du temps se surchargent. Et l’imprévu qui parfois nous permettait de nous ressourcer, devient un vaste souvenir. Maintenant c’est planning, et organisation !

Bref, tout est mis en place pour vous faire suffoquer. La routine dans le couple amène un sentiment de lassitude, de répétition, et vous vous demandez alors où sont passées les soirées à 2 et les moments sous la couette en grass’ mat’ le dimanche matin.

Ce qui est d’autant plus délicat c’est que votre conjoint n’entend pas votre appel à l’aide.

Il est pourtant d’enjeu vital pour votre couple. Vous manquez d’énergie et de souffle au quotidien. Gérer la maison, les enfants et tous les papiers, c’est bien évidemment le vase qui se remplit et qui finit par déborder. Votre charge mentale est bien trop lourde à porter seule.

Craquer n’est pas une faiblesse. Vous arrivez à décrire tout ce que vous ne supportez plus, et cela fait de vous une personne forte qui souhaite faire évoluer le quotidien.

Vous ne vous sentez pas soutenue, et dans un couple, être soudés et sentir que son partenaire est un pilier au quotidien reste primordial.

Vous dîtes qu’il n’entend pas et qu’il refuse de voir un thérapeute, et je vous sens bien désemparée dans cette phrase-là, puisque vous essayez des choses, mais lui ne veut pas.

J’ai vécu la même chose, et croyez moi, la souffrance que vous supportez ne durera pas.

Je vais vous donner des conseils qui m’ont aidée à ouvrir les yeux, et prendre les bonnes décisions.

Quitter mon mari pour mon amant : votre individualité

Et vous au milieu de tout ça? Oui VOUS.

Vous vivez chaque jour à 1000 à l’heure, sans vous retourner, ni mettre pause et vous poser les bonnes questions.

Votre cerveau vous permet d’être une mère à temps plein, et une compagne. De penser à tous ces plannings et organisations, oui à tout.. Mais avez-vous pensez à l’essentiel ?

La vie est courte, autant qu’elle soit riche, pas de part ce que vous subissez, mais de ce que vous avez décidé de vivre.

Repensez à vous, la femme qui avait ses rêves d’enfant, ses envies, ses loisirs, ses plaisirs.

Il faut vous recentrer sur votre entité propre.

Faire le vide dans votre tête. Et vous posez des questions, simples mais qui nous chamboulent tout de même.

  • Avez-vous souri aujourd’hui?
  • Avez-vous passé une bonne journée?
  • Quelles sont au quotidien les motivations dans lesquelles vous trouvez du plaisir?
  • Et plus important encore : êtes vous heureuse et satisfaite de votre vie?

Là, sont les bonnes questions.

Se remettre en question, être moins attirée par son conjoint, être en difficulté dans une situation, ce sont des périodes que traversent chaque être vivant.

Fermez les yeux. Ouvrez grand votre coeur et écoutez-le.

Pas ce qui est dicté par la société et le « quand dira t-on », mais juste : « suis je amoureuse? Suis je heureuse? » « Comment ma journée pourrait être davantage ensoleillée » « Qu’est-ce que j’aime et qu’est-ce qui me fait sourire »

Votre regard sera tout nouveau sur vous-même, votre situation, et vous allez avoir une vision bien différente de votre situation.

Bien évidemment, chaque femme a besoin d’attention, de regards, de flatteries pour se rappeler qu’en plus d’être une mère, nous sommes des femmes.

D’autant plus si le conjoint est absent ou ignore la situation actuelle.

La femme en plus, physiquement change et évolue au travers du temps, des grossesses.

Se rapprocher d’autres personnes devient alors vitale:

Parler, partager, se sentir écoutée, être flattée… Sont des choses qui deviennent indispensables.

La difficulté supplémentaire qui apparaît alors, c’est la complexité. Si vous rencontrez quelqu’un comment savoir ce qu’il faut faire quand déjà rien est clair en vous.

Je ne peux décider pour vous ce qui sera le meilleur, puisque vous seule le savez.

Néanmoins, après avoir répondu à ces questions, vous serez recentrée sur vous, il ne vous restera plus qu’à faire des choix.

Avancer

Vous avez toutes les clés en main pour faire le point.

  • Réfléchir soi-même : De quoi ai-je envie ? Ëtre seule et réfléchir? Tout quitter et tout recommencer? Tout est envisageable, il suffit de prendre du recul et de se recentrer sur ses envies.
  • Parler avec votre conjoint : vos doutes, vos questions, vos projets éventuels, les efforts à fournir pour vous deux. Un ultimatum? Repartir sur de nouvelles bases?
  • Définir le projet à venir pour le couple actuel et la cellule familiale
  • En parler avec vos enfants avec des mots simples
  • Ecouter cette petite voix qui vous guide. C’est cette même voix qui vous a poussé à nous écrire, en demandant des conseils.

Faire la démarche de demander de l’aide, c’est une action, donc un pas en avant. C’est réfléchir à un avenir. Vous êtes donc prête à avancer. Faites-vous confiance.

Ne perdez pas espoir, et n’oubliez pas que de nombreuses femmes traversent votre situation.

Alors, en essayant vous arriverez forcément à un résultat…

S’il n’est pas satisfaisant, il faudra poursuivre votre quète sur ce chemin de vie.

Et finalement, que risquez-vous ?  D’être heureuse! Tout simplement.

Dans l’espoir d’avoir pû vous aider,

AleKS

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 2 lecteurs ont laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

2 réflexions au sujet de “Dois-je quitter mon mari pour mon amant ? (Question d’Annie)”

  1. Merci beaucoup pour ce retour si rapide j’en ne m’y attendais pas. Je comprends qu’il faut que je pren’e Du recul pour y voir plus clair, je vais aussi parler de notre situation à mon mari mais de manière plus directe … car au fond je crois que mon rêve serait que l’on se retrouve et que l’on forme une famille unie. J’ai l’impression d’être amoureuse de mon amant sans doute parce qu’il m’apporte ce que j’attende de mon mari..: mais au fond en liant votre article je me rends compte que c’est mon mari que j’aime mais que je ne peux plus continuer dans cette situation qui me bouffe au quotidien… merci encore pour vos conseils
    Annie

    Répondre
    • Pour moi quiter votre mari ,j ai vecue la meme chose j ai tenue 10 ans en esperant que sa changera mais rien,,un bon conseil continuer avec votre ami ,
      je vous souhaite de tres bon courage mais pensez a vous et non aux enfants car se serais une grosse erreur et vous le regretterais plus tard car j ai penser a mes enfants et c est du temps perdu et sachez un enfant c est ingrat ils vous remercieront jamais d avoir gaché vos plus belle année
      gros bisous et bon courrage et surtout garder le moral je sais c est tres dure
      Besson Sylvie

      Répondre

Laisser un commentaire