Couple mixte : témoignage d’un couple qui a surmonté ses différences

Comment retrouver la complicité des débuts dans son couple ?

Avec le temps, la relation de couple change. On s'éloigne, on communique moins, on s'engueule. Pourtant on s'aime toujours... Alors comment remettre son couple sur les bons rails et retrouver la complicité et les rires qui nous ont fait tomber amoureux ?

Les couples mixtes sont nombreux et font mentir l’adage « qui se ressemble s’assemble ». Cela ne devrait pas relever d’un cas particulier vu qu’on parle d’amour. Et pourtant…. Même s’ils sont plus nombreux, les couples mixtes restent sujets à réflexions, soumis au regard des autres. Pourquoi ? A cause de leur mixité justement, de leurs différences. De couleur, d’origine, de culture, de religion. Pour réussir son histoire d’amour, il faut faire fi des jugements  encore nombreux et assumer sa relation dès le départ. Et trouver au sein de son couple cet équilibre entre l’acceptation des différences et l’affirmation de son identité. L’amour n’a pas de raison d’échouer face à la différence. Couple mixte, voici le témoignage d’un couple qui a surmonté ses différences.

Couple mixte : témoignage d’un couple qui a surmonté ses différences

« Avant notre rencontre, je n’avais jamais eu de relation avec un homme d’une autre couleur de peau, d’une autre culture que la mienne. Mon compagnon si, il avait déjà fait l’expérience de la différence de couleur et il savait donc mieux que moi à quoi s’attendre. Il faut dire que je ne m’étais jamais posée la question. Je ne sais pas si on peut appeler ça de la naïveté ou une ouverture d’esprit trop grande. Quand on s’est mis ensemble, c’était juste naturel, sans aucune arrière-pensée de ce genre. L’attirance que j’ai éprouvée pour lui n’était pas liée à sa couleur de peau.

Je ne me suis pas dit : je suis en couple mixte !

Alors oui, il a la peau d’ébène venant des Caraïbes et moi la peau si blanche qu’on me prend souvent pour une scandinave. Et alors ? Avant lui, mon regard ne s’était jamais posé sur un homme noir tout simplement parce que je suis restée longtemps en couple et que mon ex était blanc.

Notre rencontre a été une évidence des corps et des cœurs. Nos  yeux ne se sont plus lâchés, on ne voulait plus se quitter, c’est comme si on se connaissait déjà. Une complicité s’est créée très rapidement et à aucun moment je ne me suis dit que la différence de couleur et de culture allait peser dans la balance.

J’ai eu tort. Notre mixité était sujette au regard des autres.

 J’ai vécu nos premiers instants avec des papillons dans le ventre, les yeux qui pétillent et la magie des retrouvailles. On était bien ensemble, très vite amoureux, on avait juste envie d’être heureux. Dans ses bras, je me sentais bien et à aucun moment je me suis dit que cela pourrait déranger. Pourquoi d’ailleurs ?

Je n’avais pas pris la mesure de ce que peut représenter un couple mixte pour certains autres.

Je crois que je n’avais pas envie de voir ce que lui voyait, les autres ou plutôt le regard de certains.

C’était au début de notre relation, peut-être qu’aujourd’hui je le vois moins ou que les mentalités ont enfin changé. Plus de 10 ans ont passé depuis. Ceci explique peut-être cela.

 Il y a eu des regards insistants et méprisants, des soupirs, des remarques à peine voilées de la part de gens qu’on ne connaissait pas dans la rue, en faisant nos courses, en vacances…

Ce sont les autres qui mettaient en exergue notre différence. Notre mixité. Qui parlaient de couple mixte.

Mixte, ce mot que je déteste tant quand il s’agit de définir mon couple, des couples, de mettre les gens dans des cases.

Je crois que c’est une des choses qui m’a le plus marquée. Cette anecdote de vacances au bord de la mer. On se baladait sur la jetée au coucher du soleil comme tant d’autres couples. On se tenait la main, on parlait, on riait, insensibles à ce qui se passait autour de nous. Puis j’ai entendu cette phrase et la main de mon compagnon serrer plus fort la mienne. Je n’ai jamais pu oublier cette phrase venant d’une femme d’un certain âge qui avait l’air pourtant si respectable. « Si ce n’est pas honteux de voir un tel spectacle, est-on vraiment en France ? »

A contrario, il y a eu cette complicité avec d’autres couples mixtes qu’on ne connaissait pas non plus, des sourires, des clins d’œil qui voulaient tout dire, qui signifient « on se comprend ».

Je n’aurais jamais pensé que me mettre en couple avec un homme d’une autre couleur que la mienne serait synonyme de mépris.

Que cela susciterait des réactions aussi choquantes et que cela me ferait entrer dans une soi-disant minorité, une communauté.

Cet homme, j’en suis tombée amoureuse, mon cœur l’a choisi comme il aurait pu choisir un homme blanc, un asiatique, un homme de confession juive ou musulmane, un indien, peu importe.

Je ne dis pas que les différences n’ont pas d’importance dans le couple et qu’elles ne peuvent pas être une source de distance ou de conflit mais je pense qu’il est libre à chaque couple de régler ses problèmes.

Un couple mixte n’a pas à justifier son amour, son existence.

Non, on n’a pas à justifier l’amour qu’on éprouve pour quelqu’un en fonction d’une différence visible ou invisible d’ailleurs. Je crois que je ne comprendrai jamais pourquoi certaines personnes se mêlent de la vie des autres à ce point. Chacun ses croyances, son éducation, sa culture, ses préférences. Personne n’a le droit d’imposer sa vision des choses aux autres.

 Il a donc fallu affronter le regard des autres et heureusement, ce n’était pas celui de nos proches.

Je n’ai jamais vu dans les yeux de mes amis et de ma famille comme dans ceux de ses proches, de réticence, de rejet ou de dégoût. Peut-être ai-je décelé tout de même un voile d’inquiétude  au début, encore et toujours à cause des jugements hâtifs, du regard des autres.

Je crois qu’on ne peut jamais empêcher les gens de penser ce qu’ils veulent, de nous sortir des phrases toutes faites, des stéréotypes et des clichés en fonction des origines des gens. Notre couple n’y a pas échappé.

Après m’être voilée la face, je sortais mes griffes pour les affronter et puis j’ai vite réalisé que c’était inutile. La meilleure arme aurait été l’indifférence mais ce n’est pas dans mon caractère alors je me suis choisie une autre arme, celle de l’humour ou plutôt de l’ironie parfois subtile, parfois grinçante.

J’ai accueilli les remarques racistes mais qui n’en sont soi-disant pas avec cet humour qui remet les gens à leur place subtilement. Il y en a eu tant, des remarques à caractère raciste…

Mais perdre son énergie là-dedans, c’était leur donner une trop grande importance. Je n’avais ni l’envie ni l’énergie de perdre du temps avec des gens comme ça. Mon couple est solide, nous sommes toujours aussi amoureux. Il est hors de question que ce soit gâché à cause des autres.

La différence entre nous est notre couleur de peau. Pour ceux qui se posaient la question de l’intimité ; ils ont eu leur réponse quand nos enfants sont nés.

Leur métissage est la plus belle réponse à l’intolérance, à notre façon de surmonter nos différences.

Il  y a évidemment une différence de culture entre nous mais comme beaucoup de familles je pense. C’est peut-être plus marqué avec des traditions culinaires, une foi en Dieu plus importante. Mais rien ne m’a jamais été imposé comme je n’ai jamais rien rejeté et vice-versa.

La tolérance est au cœur de notre couple mixte et elle fait fi de notre pseudo différence.

Peut-être que nous avons surmonté nos différences tout simplement parce que nous ne nous sommes pas sentis différents.

J’ai toujours pensé que la différence était une richesse et c’est en se basant sur cette idée que nous avons construit notre couple, notre famille, nos projets.

Aujourd’hui, nous poursuivons notre route ensemble, nous n’avons ni moins ni plus de problèmes que tous les autres couples, mixtes ou pas.

A-t-on eu de la chance ?

Avec des cultures différentes plus marquées, avec des familles moins ouvertes d’esprit, aurions-nous échoué ? Notre amour n’aurait-il pas suffi ?

Je ne sais pas mais ce que je sais, c’est que si on devait se séparer aujourd’hui, ce ne serait pas lié à notre couleur de peau et de culture. Ce serait un problème de couple comme en connaissent tant d’autres, mixtes ou pas.

Je n’ai pas de recette miracle pour aider les couples mixtes à surmonter leur différence.

Je sais juste que pour que ça fonctionne, il faut croire en la légitimité de son couple. Il ne faut pas se justifier d’être ensemble, d’être amoureux, de s’aimer. Si vous croyez en votre couple, en votre amour, si vous êtes assez fort pour affronter le regard des autres, rien ne pourra ébranler votre couple.

Faites de votre différence une richesse supplémentaire, de votre mixité une chance. Tout simplement. »

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire