Comment ne plus souffrir en amour

Comment retrouver la complicité des débuts dans son couple ?

Avec le temps, la relation de couple change. On s'éloigne, on communique moins, on s'engueule. Pourtant on s'aime toujours... Alors comment remettre son couple sur les bons rails et retrouver la complicité et les rires qui nous ont fait tomber amoureux ?

Vous vivez des relations dysfonctionnelles et vous vous demandez comment ne plus souffrir en amour. Les schémas amoureux répétitifs et dysfonctionnels sont hérités des blessures affectives et du manque d’estime de soi. Ces fêlures entraînent des attentes disproportionnées à l’égard de l’autre afin de les combler. Comment protéger votre cœur et ne plus souffrir en amour ? Il est évident qu’une prise de recul sur vos choix amoureux et sur vous-même est indispensable.

Choisir le·a bon·ne partenaire

Comment faire pour vivre une relation amoureuse harmonieuse ? En premier lieu, l’échec ou la réussite de votre relation dépend du·de la partenaire que vous choisissez. Bien souvent, nous portons notre dévolu sur une personne qui nous plaît, qui nous attire.

L’attirance est bien sûr un moteur puissant en amour qui nous pousse vers l’autre. Néanmoins, l’intuition et la raison ont aussi leur place dans le domaine des sentiments ! L’intuition est la petite voix intérieure qui vous alerte face à des détails que vous remarquez inconsciemment. La raison, ce sont les réflexions qui vous amènent à peser le pour et le contre. En quoi cet homme ou cette femme pourrait-iel mieux vous convenir que votre ex ? Avez-vous des valeurs et des modes de vie compatibles ?

Si vous ne voulez plus souffrir en amour, vous devez prendre en compte ces paramètres. Un choix heureux se fonde sur l’élimination de certains critères rédhibitoires que vous affinez au fil des expériences.  

Vaincre vos fausses croyances pour ne plus souffrir en amour

L’attirance n’est donc pas l’alpha et l’oméga de l’amour sain. En effet, elle trouve sa source dans l’inconscient. Ce dernier est le creuset des blessures de l’enfance, des manques affectifs, des peurs et des fausses croyances que vous entretenez vis-à-vis de vous-même. Ainsi, l’attirance ne vous guide pas nécessairement vers le·a partenaire qui vous rendra heureux. Si vous avez des conflits intérieurs non résolus, votre inconscient risque de vous diriger vers des personnes qui appuient sur vos blessures.

De ce fait, il y a lieu de vous remettre en question si vous constatez que vous jetez constamment votre dévolu sur des individus qui sont toxiques pour vous. Il arrive que certaines personnes se coupent de leurs sentiments pour éviter de souffrir. Pourtant, il ne s’agit pas ici de vous blâmer ou de vous empêcher d’aimer. La réaction adéquate est plutôt d’entamer un travail sur vous-même.

Vous vous demandez peut-être pourquoi vous « tombez sur » des hommes ou des femmes qui vous ignorent. Revenez à votre enfance et demandez-vous comment vous avez été aimé·e. Vos parents étaient-ils présents ? Si non, il est possible que vous ayez intégré l’idée que l’amour se fondait sur l’indifférence. Au fond, croyez-vous vraiment mériter d’être aimé·e ? Êtes-vous intimement persuadé·e d’en valoir la peine ?

Il se peut aussi que vos relations n’aboutissent pas parce que vos partenaires sont systématiquement phobiques de l’engagement. Vous vous en plaignez sans doute auprès de vos proches. Pourquoi n’avez-vous donc pas droit vous aussi à la belle histoire romantique et durable dont vous rêvez ?

Pourtant, à partir du moment où une même situation se répète, c’est qu’une partie du problème vient de vous. Pourquoi vous sentez-vous plus à l’aise lorsque vous essayez de forcer la main d’une personne rétive à s’impliquer avec vous ? Et si vous rencontriez quelqu’un qui affiche d’emblée sa volonté de s’engager avec vous, cela ne vous ferait-il pas finalement reculer ?

Pour ne plus souffrir en amour, ayez une vie équilibrée !

On l’a vu, le problème de la souffrance amoureuse est plus intérieur qu’extérieur. Les manques hérités de l’enfance nous font prendre de mauvais chemins et des impasses. En particulier, la blessure et la peur d’abandon provoque beaucoup de souffrance. Les personnes qui en sont victimes ont été délaissées par un parent, fréquemment celui du s.e.x.e opposé. Si vous êtes concerné.e, votre style d’attachement est anxieux. Vous craignez que votre partenaire se détourne de vous. Vous guettez les signes annonciateurs, et vous lui demandez donc constamment de vous rassurer. Dans ce cas, même si votre partenaire ne vous cause pas objectivement du tort, vous souffrez.

Pour ne plus souffrir en amour, il est important de reprendre confiance en vous. L’estime de soi passe notamment par le fait de développer votre propre vie, vos passions, vos activités, vos compétences. La vie est un équilibre entre les sphères affective, sociale et professionnelle. Ensemble, elles forment la roue qui vous fait avancer. Or, si l’un des rayons est atrophié, la roue est bloquée ! Il est également essentiel de prendre soin de votre corps, de votre santé et de votre apparence. Le bonheur vient de soi avant de venir de l’autre. 

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

⮯ Vers les commentaires

Laisser un commentaire