Comment gérer après la première nuit ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Vous avez cédé à l’appel de vos sens et vous avez craqué pour celui avec qui vous étiez en date hier soir ? Vous venez de passer votre première nuit ensemble et au réveil, c’est un peu flou dans votre tête. Non pas que vous ayez abusé de l’alcool au point de ne pas vous souvenir de votre nuit, mais parce que se pose la fameuse question « et maintenant ? ». Est-ce qu’il vous plaît autant qu’hier soir ? Et lui, que veut-il vraiment ? Coup d’un soir ou début d’une histoire ? Le comportement au réveil est révélateur de la suite – ou non- d’une histoire entre vous. Comment gérer après la première nuit ? Décryptage en fonction de ses réactions et de vos envies !

Comment gérer après la première nuit ?

Le réveil après cette première nuit passée ensemble sera l’indicateur de ce qui va se passer ensuite. Vous saurez très vite où vous en êtes en fonction de votre état d’esprit au réveil et de son comportement avec vous. La déception est possible s’il ne veut rien de plus alors que vous, si, ou au contraire de la gêne si c’est l’inverse.

Bien sûr, le mieux serait qu’il y ait réciprocité dans vos comportements et vos envies pour la suite à donner ou non à cette nuit. Comment reconnaître un début de relation d’une aventure d’un soir ? Doit-on rester quand l’autre dort encore ou au contraire partir ? Quid du message à envoyer après ?

Comment le savoir ? C’est assez facile à décrypter !

Comment gérer après la première nuit ?

Le contexte : chez vous ou chez lui ?

Votre attitude sera forcément différente selon que vous vous réveillez chez lui ou chez vous, le temps de flirt préalable – était-ce un premier rendez-vous ? -, selon vos attentes et les siennes, la connexion ressentie la veille, sans oublier les détails pragmatiques comme par exemple si vous travaillez ou non après…

Il y a autant de configurations possibles qu’il existe de premières nuits !

Comment savoir ce qu’il veut après la première nuit ?

Chez lui, vous vous réveillez avant :

Vous pouvez toujours laisser un peu traîner le temps de vous rhabiller. Mais, dans l’idée, rentrez chez vous s’il tarde à émerger. Ainsi, vous vous éviterez la gêne du petit-matin.

Vous pouvez envoyer en message dans la journée pour dire que vous avez passé une bonne soirée et que vous aimeriez bien vous revoir bientôt. Selon sa réponse, vous saurez ce qu’il en est.

Chez lui, vous êtes une marmotte :

Il se lève avant. Il vous propose un café, une douche, il vous demande si vous voulez le revoir : c’est bien parti. Vous vous reverrez.

Il ne vous laisse rien entendre sur son envie de vous revoir, posez la question. Ça vous évitera de vous prendre la tête. S’il est hésitant, gêné ou distant, laissez tomber, c’était pour une nuit. Sauf s’il a besoin de temps pour émerger. D’accord mais pas trois jours, et surtout ne vous prenez pas la tête en cas de ghosting !

Chez vous, vous vous réveillez avant :

Soyez polie et égale à celle que vous étiez la veille au soir, proposez un café, un petit-déjeuner. Et, si vous voulez le revoir, posez-lui la question.
S’il refuse tout d’un bloc, file rapidement, en disant « on s’appelle », c’est — a priori — mal parti.

Chez vous, il se réveille avant :

Généralement, il partira. Normalement, il vous enverra un message dans la journée. On peut espérer un bisou avant de partir ou un SMS. Le petit mot serait le top mais hélas ça se perd…

S’il envoie un SMS, demandez-lui si vous voulez vous revoir ? Un « A bientôt ? », est clair, sans être collant. Au moins, vous serez fixé.

Et vous, vous voulez quoi ?

Comment gérer après la première nuit ?

Quel est votre ressenti au réveil ?

Le réveil est souvent un moment complexe, parfois confus. Après l’ivresse et le désir de la nuit parfois jusqu’au petit matin, voici le brusque retour à la réalité. Sans filtres ! Finie la lumière tamisée, finie l’excitation partagée et les mots doux ou crus partagés dans le feu de l’action.

Contrairement à ce qu’on voit dans les films, on ne peut pas s’enrouler dans le drap et se lever sensuellement déjà recoiffée et maquillée. Alors, on hésite. On ne sait pas trop si l’on doit partir ou non. Si l’on peut se blottir ou non contre lui. Pour le savoir, il suffit juste de voir comment on se sent et ce qu’on aimerait. On peut distinguer trois possibilités :

« Non, ça ne le fera pas »

  • Soit, c’était joué d’avance : cette aventure n’était qu’une aventure d’une nuit avant même d’avoir été consommée.
  • Soit, ça s’est joué pendant ou après la nuit : vous avez passé un bon moment, mais vous ne voulez pas plus.

Dans tous les cas, votre relation s’arrête donc avec la mauvaise haleine du matin. Si vous êtes sûre de vous, soyez honnête, ne laissez pas de faux espoirs, et ne partez pas comme une voleuse ! Et oui il n’y a pas que les hommes qui font ça !

Prenez le temps ou non d’un café mais souhaitez-vous une bonne continuation et poursuivez votre route chacun de votre côté.

« Toi, tu me plais vraiment »

Il vous serre contre lui au réveil et vous vous sentez bien. Vous ne voulez pas partir. Tant pis pour le ménage qui vous attend chez vous ou si vous êtes un peu en retard au boulot…

Vous restez encore un peu sous la couette à vous câliner. Et, si vous le pouvez, peut-être poursuivrez-vous sur une seconde nuit. Ou en tout cas une autre très bientôt.

Laissez faire les choses, sans être collante profitez de ce moment ensemble sans vous torturer l’esprit et voyez avant de partir quand vous pouvez vous revoir.

« On s’appelle ? »

C’est le réveil entre-deux. C’est la phrase qu’on redoute un peu mais qui laisse un espoir en même temps. Vous ne vous comportez pas comme un couple naissant, mais vous voulez le revoir. Vous ne savez pas trop ce qu’il en est pour lui. Il y a une petite gêne, et vous n’osez pas poser la question. Et vous sentez qu’avec la courte nuit, le manque de sommeil, ce n’est pas le moment des grandes questions sur l’avenir de votre relation. C’est trop tôt. Alors misez tout sur le message envoyé plus tard ou son appel.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire