Parler d'Amour
Lettre de rupture “tu ne veux plus de moi”

Lettre de rupture “tu ne veux plus de moi”

Auteur

Lettre de rupture écrite sur commande pour une femme qui ne désire plus rester avec son homme, non pas par manque d’amour pour lui, mais simplement parce que, lui, ne l’aime plus.

 

Xxxxx,

Voilà maintenant près de cinq ans que nous sommes ensemble, près de cinq ans que je te donne tout mon amour. Malgré tous les problèmes que nous avons pu rencontrer, et notamment mon père  dans nos débuts, nous nous sommes battus pour ne jamais voir nos sentiments frustrés. Tu avais tes problèmes aussi, lorsque tu ne trouvais pas de boulot. Mais j’ai toujours été à tes côtés, je t’ai toujours soutenu, nous nous étions fait une promesse et je l’ai toujours tenue. Lorsque tu as trouvé du boulot j’étais vraiment heureuse ; et pour toi, et pour moi. Je me suis dit que les choses allaient pouvoir s’apaiser, que nous allions pouvoir enfin vivre une vie « normale ».

Et, finalement, à mon grand regret, c’est là que tout s’est effondré. Tu as commencé à changer. Pourquoi ? Comment ? Je ne saurais te l’expliquer. Je t’ai vu te renfermer sur toi-même, ne plus me prêter attention, te volatiliser sous mes yeux impuissants. J’ai tout fait pour te récupérer alors que tu n’étais même pas parti.

Jusqu’au jour où tu m’as clairement fait comprendre que non, effectivement, tu ne voulais plus de moi. Et moi, de ramper à tes pieds, perdant toute fierté. Parce que je m’en foutais de ma fierté, tu comprends ? La seule chose qui m’importait c’était ton amour ! Aujourd’hui j’ai compris qu’il ne servait à rien de te supplier de m’aimer car ces sentiments-là ne se contrôlent pas, même si je t’avoue que j’aurais rêvé posséder une télécommande qui l’aurait permis! Aujourd’hui, je peine à t’écrire car je sais que ces mots signent la fin de notre histoire.

Tu cherches par tous les moyens à te débarrasser de moi, je l’ai bien remarqué. Aujourd’hui je te fais un cadeau : je pars, toute seule, comme une grande. Je me rends compte que je m’attache à un être éphémère, à un amour déchu. Et il ne sert à rien de s’acharner sur le destin. Je t’aime encore, c’est vrai. Mais je suis prête à partir. Peut-être que, finalement, j’ai besoin de vivre mon indépendance, de vivre tout court. Parce que depuis quelques mois, je n’ai plus d’oxygène, je vis avec la peur permanente de te perdre. Mais je n’ai plus peur. Je suis même soulagée de mon choix. Je vais te laisser vivre et je vais profiter de ma liberté également.

Je voudrais juste te rappeler que j’ai toujours tenu notre promesse, je n’ai qu’une parole contrairement à toi. Je suis faite ainsi et je ne changerai jamais mes principes, et ce, pour qui que ce soit !

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.