Parler d'Amour
Le faux nice guy, portrait d’une nouvelle espèce

Le faux nice guy, portrait d’une nouvelle espèce

Auteur

Le nice guy c’est ce mec gentil, parfait, celui qui va vous apporter des fleurs, le lendemain d’une dispute, celui qui va vous amener au restaurant pour votre anniversaire et sacrifier sa soirée entre potes si vous n’êtes pas bien ce jour-là. Seulement, le mec parfait n’existe pas et quelques signes de protestation ont commencé à s’élever parmi les filles.

Le nice guy tellement gentil que vous devez forcément être amoureuse sinon vous êtes méchante

La définition « officielle » du faux nice guy varie un peu. La majorité entend un type de garçon bien particulier. Le nice guy peut être quelqu’un qui, sous ses apparences inoffensives, tentera d’effectuer des jugements de valeur ou morale, pour vous faire devenir la personne qu’il veut aimer plutôt que de vous aimer telle que vous êtes. Le nice-guy peut être quelqu’un qui n’accepte pas que vous ne l’aimiez pas. Parce qu’il est si gentil, justement ! Comment ne pas tomber sous son charme ? Les réponses peuvent être nombreuses mais le nice guy s’en fiche, si vous n’êtes pas amoureuse de lui c’est que vous êtes une affreuse personne et il n’aurait plus rien de gentil à votre égard… Au contraire.

Ce type de faux nice guy peut se retrouver dans le film 500 jours ensemble. Le personnage de Joseph Gordon Levitt refuse de voir que la fille dont il est amoureux peut ne pas l’aimer parce qu’il est « trop gentil », il refuse son amitié pour sa simple satisfaction personnelle. Même si, et attention sujet de débat encore plus épineux que la politique, je considère que c’est Summer la plus méchante parce qu’elle utilise les sentiments de Tom à son grès (ne me dîtes pas qu’elle n’a pas compris qu’il l’aimait, elle n’est pas stupide…), pour coucher avec lui. Cet exemple est donc variable selon le point de vue du spectateur.

Le nice guy quand on ne le contredit pas

L’autre définition du nice guy, et celle sur laquelle je veux me pencher, est souvent utilisée dans le féminisme. Le nice guy est le garçon qui se dit gentil, qui est persuadé d’être toujours très respectueux mais qui ne laisserait jamais une fille prendre le dessus. J’ai récemment vu un film dans un festival avec un garçon qui ramenait une fille chez lui, où il y avait deux de ses copains, un dans le lit qui les attendait et le second qui se tenait devant, avec une caméra (expérience à ne pas retenter chez vous). Lorsque la fille protestait, le garçon disait « mais je suis un bon gars ! ».

Ce soit-disant bon gars, justement, vient sans cesse rappeler quel chouette type il est. Il est généralement très à l’écoute sur le désir sexuel de sa partenaire, par exemple, mais n’hésitera pas à le replacer dans une dispute, comme si l’évidence et le moindre respect accordait de la légitimité à chacun de ses comportements. Le faux nice guy se dit souvent féministe mais n’hésitera cependant pas à positionner les critiques d’une fille à son égard comme étant des paroles de « féminazies ». Le faux nice guy n’est pas méchant, au fond, il ne cache que très rarement un pervers narcissique et il n’est pas souvent dangereux mais reste une créature à fuir. Lâche, il préfère se voiler la face plutôt que d’assumer ses erreurs. Bien qu’il soit plein de bons sentiments et veuille changer le monde, il ne commencera jamais par se changer lui-même. Ce type de gars aime se penser irréprochable et préfère donc accuser les filles qu’il dit tant aimer plutôt que de se remettre en question.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Parfois, le faux nice guy dérape sérieusement, lorsqu’il met en avant le fait qu’il ne soit pas un violeur, alors que c’est la stricte norme et ne mérite aucune médaille. Souvent un peu trop gâté par maman, il n’attend que des compliments à son égard et utilise presque la gentillesse comme moyen de manipulation. Mais, comme tant d’homme, il restera extrêmement lâche et incapable de donner des explications précises à un écart dans son comportement, répétant sans cesse les mêmes paroles : « Je ne suis pas un mec comme ça moi » soit il n’est vraiment pas « comme ça » mais possède d’autres défauts, soit il refuse d’admettre d’être « comme ça ». Le nice guy vous demandera sans cesse pourquoi est-ce que vous êtes si méchante avec alors que vous n’essayez que de la remettre en question !

Le nice guy mais que si vous êtes vous-même parfaite

Enfin, une autre idée consiste à voir le nice guy comme un gars super gentil mais qui veut, sous prétexte de vous aider à devenir une meilleure personne, contrôler chaque parcelle de votre personnalité et vous changer en ce qu’il recherche plutôt que de vous accepter tel que vous êtes.

Cet exemple de nice guy est à la fois celui qui peut être le plus mal interprété par une fille qui refusera de se remettre en question et celui qui est le plus dangereux. Méfiance donc, si après une remise en question bien réfléchie vous ne comprenez toujours pas les remarques de cet adorable garçon rencontré il y a peu, fuyez.

En conclusion

Lorsque vous rencontrez un garçon à priori si parfait, n’oubliez pas que chacun a des défauts et gardez la tête froide ! Vous aurez alors tout le temps pour découvrir la personnalité de l’autre et apprivoiser ses défauts sans être prise au dépourvu.

Bien sûr, il existe aussi de fausses nice girls, les filles ne sont non plus jamais irréprochables ! Mais la recherche de la « gentillesse » n’est, à cause de notre éducation sexuée, rarement totalement identique chez l’homme que chez la femme. On apprendra à l’homme à être fort, à la femme à être gentille. Les filles rechercheront donc un garçon « gentil » pour avoir l’impression de tomber sur la perle rare (ce qui est déjà faux, les garçons peuvent tous être très bien gentils) alors que pour les garçons, la gentillesse de la fille sera une caractéristique évidente, sur laquelle elle ne pourra pas tout miser.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

1 comment

  • ” J’ai récemment vu un film dans un festival avec un garçon qui ramenait une fille chez lui, où il y avait deux de ses copains, un dans le lit qui les attendait et le second qui se tenait devant, avec une caméra (expérience à ne pas retenter chez vous). Lorsque la fille protestait, le garçon disait « mais je suis un bon gars ! » ”

    C’est évident que c’est un blaireau. En gros, si on suit ton article, n’importe quel mec pourrait être ce “Nice Guy”. Je crois que mettre un type de garçon aussi large que ça (Car oui, ce que tu appelles une nouvelle espèce est en fait un garçon qui profite de sa gentillesse pour au final faire en sorte de passer pour la victime ou alors profiter de X choses.. BAH CELA EXISTE DEPUIS OUF… LONGTEMPS

    Un Nice Guy est un nice guy, un “Gars gentil”, en aucun car parfait.. Article stérile menant à une catégorisation inutile d’hommes qui peuvent tout simplement rangé dans la catégorie : Cons et Sociopathe.
    Beaucoup plus simple.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.