Parler d'Amour
Célibataire pour la Saint-Valentin

Célibataire pour la Saint-Valentin

Auteur

Le  14 février pointe son nez. Cette journée entremêlée d’amour, de romantisme, de kitschitude (beaucoup), de dépenses (ou pas) et surtout, d’autodérision (enfin, je l’espère), sonne, pour les couples, comme un sacro-saint rituel annuel ou comme un événement qui les gonfle profondément. Mais qu’en est-il pour vous, célibataires larmoyantes, qui prévoyiez de passer votre quatrième année seule, en tête-à-tête avec Arthur ou Jean-Pierre Foucault, engloutissant chocolat Milka et camembert fermenté lors de cette fête amoureuse ? (Il vaut mieux en rire qu’en pleurer !) Que pourriez-vous faire pour rendre cette soirée un peu plus funky ?

Non, vous ne pourrez passer à côté de cette fête

“COMMERCIALE”. Voilà le premier adjectif qui me vient à l’esprit lorsque j’évoque la Saint-Valentin (bien que je n’aie absolument rien contre les couples qui attendent ce jour avec impatience). Vous n’échapperez pas aux boutiques bariolées de stickers en forme de cœur, ni aux pubs de sites de rencontres qui surgissent sauvagement de votre ordinateur, ni aux looonngguues descriptions de vos copines sur leur super-soirée-magique-qui-va-être-trop-géniale-avec-Chouchou. Vous ne pourrez pas non plus éviter les boites encore et toujours en forme de cœur chez votre libraire ou votre chocolatier préféré, aux articles mielleux postés sur les sites (dont Parlerdamour bien sûr !) et qui donnent des idées cadeaux pour conquérir ou reconquérir son chéri, aux soirées à thème « Saint-Valentin », très original en ce jour, il faut le souligner.

L’origine de cette fête diaboliquement ancrée dans les esprits ?

Au fond qu’est ce que c’est la Saint-Valentin ? A l’origine ce jour saint n’était pas associé à l’amour romantique tel qu’on le conçoit aujourd’hui mais à l’amour physique. Vous n’avez qu’à revenir aux valeurs du haut Moyen-âge, dénicher un super-coup en soirée et copuler toute la nuit. C’est une idée parmi tant d’autres bien-entendu !

Hormis ce petit aparté, il serait bien de s’interroger sur la véritable origine de cette fête. Au IIIe siècle, l’empereur Claude II abolit le mariage, pensant que les hommes mariés n’étaient pas assez engagés dans les combats et faisaient de bien piètres soldats. En clair, qu’ils étaient trop sensibles, de vrais mauviettes attristés de quitter leur famille. Mais Valentin encouragea les jeunes fiancés à venir le trouver en secret pour recevoir la bénédiction du mariage. Il fut emprisonné. On raconte qu’alors qu’il attend son exécution, il s’est pris d’amitié pour la fille de son geôlier, lui redonne la vue et lui offre, avant de se faire décapiter, des feuilles en forme de cœur avec le message : « De ton Valentin ». Il existe d’autres explications concernant cette fête mais je ne vais pas m’étendre davantage sur le sujet. D’accord, c’est mignon tout plein cette petite histoire mais de nos jours, n’en faisons-nous pas un peu trop ?

Etre en couple, être en couple, en couple, couple, coooouuppplleeeuuhh (bave qui dégouline)

Finalement, la Saint-Valentin, c’est la fête des commerçants ! Les librairies, les chocolateries, les parfumeries, les restaurants… Ca remplit les fonds de caisse des vendeurs à coup de papier toilette orné de Cupidons, de bijoux en forme de cœur, de canards rouges vibrants, enfin ce genre de choses disons ! Ce sont eux les plus heureux durant cette journée de l’Amour.

                Le couple, le couple, le couple, c’est à croire que notre bonheur dépend de notre statut relationnel.

–          T’es en couple toi ?

–          Non, mais je suis heureuse comme ça tu sais.

–          Ah ma paaauuuvvrreee, ça doit pas être facile tous les jours. T’es un peu une rejetée de la société, on peut le dire !

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Bref, tu es célibataire et tu as le droit aux regards compatissants, méprisants, ou autres commentaires gentiment sournois « je comprends pas, franchement t’es loin d’être moche » ou encore « Tu sais, ça peut arriver à des gens biens ». TA GUEULE.

Finalement, c’est votre vision du célibat qui vous sauve (ou pas) lors de cette terrible soirée

  • Si vous l’avez choisi, que vous vous sentez bien toute seule, que vous n’avez pas trouvé chaussure à votre pied comme on dit, la Saint-Valentin est un jour ordinaire. D’ailleurs vous ne connaissiez même pas la date. La Saint quoi ? Limite, vous auriez honte d’être à la place de cette jeune femme assise en face de son homme dans cette cantine de couple nommé « restaurant » le soir de cette fameuse fête. Et vous êtes bien contente d’être affalée dans votre canapé à faire votre petite vie comme bon vous semble.
  • Si le célibat vous est imposé, que vous faites partie de ces femmes qui détestent être seules, qui ont toujours été en couple ou on toujours voulu l’être, voire de ces femmes haineuses envers les couples qui s’aiment et sont niais, c’est un autre problème. Pour vous, la Saint-Valentin, c’est le soir où toutes vos souffrances resurgissent  sans parler du rembobinage sur votre vie sentimentale. Le célibat vous apparaît alors comme une prison, comme un manque et non une liberté. C’est donc le moment de se bouger et de ne pas passer la soirée du 14 devant Bridget Jones ! Nous sommes le 13 février, il est encore temps de se réveiller !

Des idées pour que vous aussi, vous puissiez faire la fête

Postez des cartes postales au hasard : avec des mots d’amour, des mots tout court, des appels au secours, dans n’importe quelle boite-aux-lettres. (J’ai toujours aimé faire ça, je vous l’accorde, c’est étrange comme passion).

Organisez une soirée entre copines: vous n’êtes pas la seule célibataire dans votre entourage je suis sûre. Vous trouverez bien une ou plusieurs âmes charitables qui sauront vous comprendre et qui auront également envie de se changer les idées. Champagne, chocolat, super repas, fêter la Saint-Valentin avec vos amis, c’est une fête qui célèbre aussi l’amitié même si on n’en parle que très peu !

Organisez une contre Saint-Valentin : avec des copines, des copains, des collègues, allez dans un bar à concert, buvez des bières, des mojitos, des Sex on the beach, jouez au loto, draguez le serveur, mangez une pizza, vomissez sur les couples (HUMOUR) et célébrez votre célibat.

Rendez-vous à un Speed Dating avec des amies et faites un concours : celles qui récoltent le plus de numéros paye sa tournée ! Ou peut-être trouverez-vous l’amour, ou ferez une jolie rencontre inattendue ?!

Faites plaisir à vos yeux en vous rendant dans un bar à stripteaseurs : avis aux amatrices (je ne suis personnellement pas fan de ces choses bodybuildées).

Allez dans un restaurant romantique (la fameuse cantine de couple) : asseyez-vous à côté de l’un d’entre eux et pleurez, râlez, mouchez-vous bruyamment, pourrissez leur soirée (esprit diabolique niark niark niark).

Regardez un bon gros navet qui vous fait marrer à chaque fois

Sortez en club, si le thème n’est pas « Saint-Valentin » bien évidemment !

Il y a tant de choses à faire ! Soyez libre et heureuse de votre présent, adviendra ce qui adviendra, ne faites pas de plans sur la comète. On souffre plus souvent en couple que seule ou alors, on souffre lorsqu’on est seule à cause d’une relation de couple. Vicieux tout ça. Aller, on sourit, la Saint-Valentin, on s’en fout, on n’a pas besoin d’être en couple pour participer à la fête !

Et vous, qu’avez-vous prévu pour le 14 ?

 

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

2 comments

  • Ca va faire trois années consécutives que je passe la st val’ toute seule et ce soir je vais faire la fête avec une dizaine de potes et on va danser toute la nuit pour oublier qu’on n’a pas encore trouver notre moitié. Mais comme tu dis peut-être que je vais la trouver ce soir éééhé

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.