Parler d'Amour

Le jeu de séduction en amour : est-il obligatoire ?

Le jeu de séduction en amour : est-il obligatoire ?

Auteur

L’amour n’est pas un jeu. Ou plutôt ne devrait pas l’être. Quand il est question d’émotions et de sentiments, que le cœur est impliqué, engagé, on ne joue pas. On espère juste que celui ou celle pour qui on vibre ressente la même chose, soit sur la même longueur d’onde que nous. Celle de la sincérité. Seulement au début d’une relation, il existe ce fameux jeu. Celui de la séduction. Qui décide de la suite. Celui des premiers moments pendant lesquels on fait connaissance, on s’apprivoise. Mais aussi où on se taquine, on se cherche. On se teste d’une certaine façon ? Alors c’est une étape nécessaire aux prémices de l’amour, c’est vrai. Mais le jeu de séduction nous mène-t-il à l’amour ? Ou ne constitue-t-il qu’une sorte de rapport de force ? On parle de jeu alors y-a-t-il toujours un gagnant et un perdant ? Ou le jeu de séduction est-il inhérent à l’amour ? Le jeu de séduction en amour : est-il obligatoire ?

Jeu de séduction, jeu des corps et des cœurs ?

Vous connaissez cette expression de plus en plus utilisée « Suis-moi, je te fuis ; fuis-moi, je te suis ». On s’en sert souvent pour dénoncer ce jeu souvent malsain du chat et de la souris dans une relation, comme si lorsqu’on montre son intérêt à l’autre, il prend du recul et si c’est nous qui nous mettons en retrait, il revient à l’assaut.

C’est un peu une histoire de quête, de conquête même, et dans le jeu de la séduction, d’emblée, cette réalité se vérifie. On cherche à se séduire, à se plaire, mais il  faut faire attention à ce déséquilibre qui peut transformer la séduction en simple tentative de conquête éphémère.

Le jeu de séduction répond à certains codes, en fonction des signaux qu’on envoie à l’autre et des signes qu’on reçoit, il faut l’admettre. Le langage corporel tient une grande place dans ce jeu par le regard, le sourire, les expressions, les attitudes mais aussi par ce qu’on décide de partager avec l’autre, de quelle façon, sous quel délai.

De la tendresse au flirt, du premier baiser passionné aux premières caresses, de la découverte à la reddition des corps.

Donc oui on ne va pas se le cacher, la place du corps et du désir physique est très importante dans le jeu de séduction.

Du corps au cœur, du jeu de séduction à une relation à proprement parler, les choses se font-elles naturellement par la suite, ou une fois le corps de l’autre acquis, conquis, le jeu est-il terminé ?

Jeu de séduction, synonyme de défi ou première étape d’une relation ?

Sacha Guitry disait « Quel ravage un être peut causer par la seule force de sa séduction ». C’est si vrai. Séduire quelqu’un, ce n’est pas seulement s’arrêter à séduire son corps, c’est aussi avoir le pouvoir conquérir son âme et son cœur.

Si on se penche sur la définition de l’expression du jeu de séduction et son historique, on trouve ceci : « La séduction désigne, en science sociale, un procédé visant à susciter délibérément une admiration, attirance, voire l’amour d’un ou de plusieurs individus. Le mot est dérivé du latin « seducere », signifiant littéralement « tirer à l’écart », et possède des connotations positives et négatives. Giacomo Casanova, personnage historique et Don Juan, figure mythique (créée par Tirso de Molina dans El Burlador de Sevilla), sont considérés comme les types du séducteur. »

Aujourd’hui appelé flirt, avant marivaudage, on parle aujourd’hui de draguer là où hier on disait « faire la cour ». Quoi qu’il en soit, l’entreprise de séduction semble conserver le même but, se présentant souvent comme une forme de jeu ou de défi entre deux personnes, dans lequel l’un d’eux, ou chacun, s’efforce de susciter de l’attirance et/ou des sentiments chez l’autre.

Le but le plus simple de la séduction consiste à obtenir un avantage, la plupart du temps charnel, de la part de la personne séduite. Mais son but peut être plus complexe et détourné : reconnaissance, estime de soi, narcissisme ou simple satisfaction du désir de vaincre et de gagner.

Si on s’arrête à cela, ça fait peur car on a l’impression que le jeu de séduction est une entreprise malsaine, négative, ne visant qu’à gagner, à avoir l’emprise sur celle ou celui qu’on veut séduire, et à se rassurer sur son propre pouvoir de séduction.

Sait-on encore ce qu’est la séduction aujourd’hui ?

Il semble que les choses de l’amour soient de plus en plus associées à l’idée de consommation ces dernières années. Et cela ôte au jeu de séduction sa saveur originelle, son but premier.

Alors non, en effet, on n’a rien inventé dans le fait de séduire un homme ou une femme pour le simple plaisir du jeu, de plaire, de se rassurer, de conquérir un corps puis de s’en lasser tout aussi vite. Et de ne pas se soucier des conséquences potentielles sur le cœur de l’autre. Cela a toujours existé, seule la manière de faire a évolué avec le temps, avec les mœurs, et ainsi les mots, l’approche, les techniques de séduction d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes que celles d’hier.

Mais le résultat reste le même et être catalogué de séducteur ou de séductrice reste encore péjoratif, car c’est associé à cette idée de jeu, de collection, de légèreté, et souvent de manipulation.

Néanmoins, si on continue à creuser, à s’intéresser au jeu de séduction à proprement parler, sa définition serait incomplète si on ne lui reconnait pas aussi le fait d’être parfois, peut-être même souvent, une étape préliminaire à toute relation amoureuse.

Le jeu de séduction, inhérent à une future histoire d’amour ?

Le jeu de séduction ne constituerait donc pas uniquement un défi, un jeu à part entière. Il peut ouvrir la voie sur une relation amoureuse. « La séduction suprême n’est pas d’exprimer ses sentiments. C’est de les faire soupçonner », selon Jules Barbey d’Aurevilly.

Cette citation résume bien l’idée que la séduction est inhérente à l’amour, car sans séduction, comment montrer à l’autre notre intérêt, comment créer un premier contact, construire un lien, entamer une relation ?

L’amour sans séduction ne peut se nourrir, car il n’aurait aucune base pour se construire.

La séduction est donc nécessaire, elle constitue une sorte d’introduction à une future histoire d’amour. Se plaire, se séduire, c’est la première étape d’une relation, avant de parler de sentiments. On suggère, on envoie des signes, on dévoile son intérêt, ses émotions. Selon les personnes, cela peut prendre plus ou moins de temps, selon le lien créé, cette familiarité naissante et surtout la réciprocité.

Il ne faut donc pas réduire le jeu de séduction à un seul jeu des corps, à une envie charnelle, au désir.

Oui cela en fait partie, mais pas seulement. En fait, tout réside dans l’intention, les véritables motivations des deux personnes qui partagent ce jeu de séduction. Et c’est là que réside toute la difficulté. Savoir si l’autre est sur la même longueur d’onde que nous et considère ce jeu de séduction comme une première étape à une future histoire d’amour, comme une étape naturelle ou si elle ou il s’en sert uniquement pour parvenir à ses fins, moins avouables et servir ses intérêts égoïstes, physiques et narcissiques.

A cette question, il n’y a pas de vérité universelle ; tout est dans l’humain, chaque relation est différente, unique. Les meilleurs réponses à cette question sont votre intuition, votre perspicacité, votre instinct. On dit souvent qu’il faut faire confiance à son cœur et que pour les  choses de l’amour, il faut prendre des risques. Mesurés.

Si le jeu de séduction vous semble d’emblée déséquilibré et malsain, alors oui fuyez, écoutez votre sixième sens.

Séduire ce n’est pas vouloir posséder l’autre tout de suite, à tout prix, grâce à des compliments et de la manipulation. La séduction, ce n’est pas ça. La véritable séduction en oublie le jeu du départ, si un homme ou une femme veut vous séduire sincèrement, alors il ou elle ne sera pas réfractaire aux choses de l’amour, au contraire, le jeu de séduction n’en sera que la première étape pour dévoiler ses sentiments et éveiller les vôtres.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.