J’ai peur de dormir seule : Comment vaincre cette phobie

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Aujourd’hui je vais me livrer à vous (oh yeaahh) mais ne vous moquez pas hein ! 😀 Je vais vous parler d’un sujet un peu étrange, d’une phobie que vous connaissez peut-être, ou pas : la peur de dormir seule.

Alors oui, dit comme ça, ça fait rire. Moi-même, je me faisais rire quand j’en parlais, personne ne comprenait quand je l’évoquais. Tout le monde tentait de décrypter mon problème, chacun me sortait son analyse bancale. J’ai creusé dans mon passé pour comprendre et même si quelques souvenirs auraient pu expliquer cette horrible peur, je restais quand même perplexe.

La peur de dormir seule

Toute ma vie j’ai dormi avec quelqu’un, ou presque. Quand j’étais toute petite, ma mère m’a enlevée de la sieste collective car apparemment je n’arrivais pas à dormir. Ainsi, pendant plusieurs années, j’ai fait la sieste avec ma maman l’après-midi.

A côté de ça, ma soeur et moi avons dix ans d’écart (elle est l’aînée) et j’ai dormi avec elle pendant trèèèèsss longtemps. Quand elle n’était pas là, il m’arrivait de finir la nuit au pied du lit de mes parents, tellement j’étais pétrifiée la nuit.

Quand je suis partie de chez mes parents, c’était pour vivre avec mon chéri.

Lorsqu’il partait en vacances ou juste en weekend, je m’organisais pour aller dormir chez des amies ou qu’elles viennent dormir à la maison. J’ai fini par leur expliquer mon problème. On a ri, beaucoup ri parce que ça semblait ridicule. Pourtant, la peur était bien là.

J’ai bien du mal à mettre des mots sur cette peur. J’avais peur qu’il m’arrive quelque chose pendant mon sommeil et que personne ne soit là pour me sauver. Peur que quelqu’un se soit glissé chez moi. Peur d’être kidnappée, agressée. Peur d’entendre un bruit, de faire un cauchemar et de me mettre à angoisser totalement.

Alors, quand mon chouchou partait et que mes amies étaient prises, je faisais en sorte de sortir jusqu’au bout de la nuit pour ne pas avoir à être seule chez moi. Hyper contradictoire tout ça ! Parce que je n’avais pas peur de marcher seule à 5h du matin dans les rues de Pigalle, je n’avais pas peur de m’asseoir sur un banc place de Clichy jusqu’au petit matin. Mais j’avais peur d’être toute seule dans le lit. Pour mon mec, ce n’était pas simple non plus, il devait culpabiliser à chaque fois qu’il partait.

Cette peur était ultra handicapante, j’avais l’impression d’être une enfant de 8 ans alors que j’avais l’âge d’en avoir et de les protéger.

Je me suis ensuite rappelée que, lorsque je dormais seule dans ma chambre chez mes parents, je fermais TOUJOURS le verrou. Je me suis aussi souvenu que je n’avais pas peur de dormir seule quand nous vivions dans un 10 mètres carré (suite à un incendie). J’avais peur d’être dans un « grand » appartement et d’être seule dans la chambre.

Il n’y a rien de rationnel à tout ça. Pourtant qu’est-ce que j’avais peur. J’étais dans la panique totale ! Il suffisait que mon mec me dise je pars tel weekend pour que je me mette à psychoter 20 jours à l’avance.

Une contradiction énorme entre le jour et la nuit

Ce qui est dingue, c’est que j’adore être seule la journée. Je suis quelqu’un de très indépendant, je n’ai pas peur de grand chose. Mais la nuit, ah cette terrible nuit, qu’est-ce qu’elle m’en a fait baver !

Personne n’aurait pu imaginer que je sois en proie à une phobie aussi ridicule sur le papier (mais il n’y a pas de phobies ridicules, au fond).

Chaque nuit que je devais passer seule était un véritable Enfer. Quand le moment de se coucher arrivait, des questions et des images ultra angoissantes voire même écœurantes me venaient en tête. J’imaginais que quelqu’un était dans le placard, je repensais à tous les films d’horreur que j’avais pu voir, je me posais des questions ultra existentielles et pas des plus positives. Bref.

Et puis un jour…

Un jour, il n’y a pas si longtemps que ça pour être honnête, mon mec est parti en weekend. DRAAAAMMEE (haha je me marre toute seule). Du coup, qu’ai-je fait ? J’ai appelé ma meilleure amie pour lui dire, je suis allée dîner chez elle avec mon baluchon pour y dormir. Et puis, après le repas, je lui ai dit « je rentre chez moi ». WHAAATTT ??? Ça paraît tellement con mais c’était une vraie épreuve pour moi que de faire ce choix. Mais je voulais me prouver à moi-même que tout était dans ma tête, que j’étais capable, qu’il FALLAIT que je sois capable de pioncer toute seule !

Cette nuit-là, j’ai dormi comme un baby. Et depuis, je n’ai plus peur. Alors ce n’est pas parti d’un coup, ça fait des années que j’essaye de comprendre et de combattre cette peur et je pense qu’elle est partie grâce à plusieurs facteurs.

En tous cas, si vous aussi vous êtes dans ce cas (j’espère ne pas être la seule, la fille qui se rassure :D), cette phobie peut passer. Pas entièrement, une petite angoisse sera toujours un peu présente mais on peut passer au-dessus !

Et si vous n’avez jamais vécu ça, ne vous moquez pas sivoupliii 😀

Cet article suscite le débat

Apparemment ce sujet fait couler l'encre... ou du moins donne envie de s'exprimer car 12 lecteurs ont laissé un commentaire. N'hésitez pas à prendre la parole et à donner votre propre avis dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

12 réflexions au sujet de “J’ai peur de dormir seule : Comment vaincre cette phobie”

  1. Quel soulagement de lire cet article, je suis exactement comme ça et j’ai 29 ans.. Mais contrairement à toi je le vis plutôt mal.. Je ne sais plus quoi faire..

    Répondre
    • Ne crois pas que je le vivais bien ! J’ai vécu un véritable enfer jusqu’à mes 25/26 ans ! Et encore, aujourd’hui, j’en ai 28 et ça m’arrive encore d’avoir peur de dormir seule. Heureusement, je n’y suis confrontée que très très très rarement, mais quand ça arrive, je dois m’assurer par exemple, que j’ai des amis ou de la famille pas trop trop loin, si jamais je venais à trop paniquer la nuit… Ca va 1000 fois mieux qu’avant, pour moi, je suis « quasi-guérie » mais ne va pas croire que je le vivais bien :/ Car en plus de la peur, s’ajoutais la honte, honte de ne pas être capable d’une chose aussi simple… Les angoisses ne se choisissent pas mais je crois que travailler dessus est une excellente chose ! 🙂 Je te souhaite plein de courage, tu y arriveras toi aussi !

      Répondre
  2. Mdr, c’est la nuit et je lis ça. C’est exactement ce que je ressens et je me demande pourquoi j’ai subi la malédiction d’avoir cette phobie. J’ai l’impression de ne jamais pouvoir réussir à passer cette cap. ;–;

    Répondre
  3. Bonjour alors moi j’ai peur d’en dormir toutes seule et de rester toute seule chez moi, j’ai vraiment peur des « fantômes » et sa me gâche la vie j’ai peur de rester seule que ce soit le jour ou la nuit.

    Répondre
  4. Bonjour, personnellement j’ai très peur quand il n’y a personne chez moi j’ai 18 ans et je vit dans une assez grande maison avec ma famille mais des qu’il ne sont plus là où qu’il n’y a personne je ne dors plus de la nuit et j’ai tout essayé pour dormir seul si quelqu’un a une idée je suis preneuse.

    Répondre
  5. Bonsoir , j’ai 20 ans je vis chez mon père . La journée je reste seule jusqu’à qu’il rentre et je n’ai pas peur. Ça arrive qu’il travaille loin donc il dort là-bas. Donc je suis seule la nuit et là ben je suis pas du tout rassurer jai très peur. Je ne sais pas quoi faire pour ne pu avoir peur. 😥💔

    Répondre
  6. Moi je lis cet article parce que j’ai tapé « phobie dormir seule » dans Google alors que je suis exceptionnellement seule dans ma grande maison avec des planches qui craquent au moment où j’écris. Je suis rassurée de voir que c’est une peur très répandue chez les femmes. Ps : il est 00h04 la nuit va être longue

    Répondre
  7. Bonsoir, sa me rassure de voire que je ne suis pas là seul dans ce cas.
    J’ai 19 ans et je suis seul avec mes chiens dans la grande maison de mes parents pour 2 semaine et dans quelque mois j’aurais un studio sur leur terrain et j’angoisse déjà.
    Sa met déjà arriver l’année dernière et la nuit je regarde la télé sans dormir je ne dors que pendant la journée c’est horrible surtout quand je travaille la journée d’après.
    Merci pour ton témoignage.

    Répondre
  8. Bonjour, j’ai 24 ans et j’ai toujours peur dormir seul la nuit mais suis soulagé de savoir que je ne suis pas seul dans cet état et ça me rassure beaucoup. Je dors avec mon petit frère lui qui a 11 ans et avait peur de dormir seul mais maintenant non, et moi toujours je ressens cette peur malgré mon âge. Mais bien je me suis décidé de ne plus laisser cette peur me vaincre et je la vaincrai.

    Répondre

Laisser un commentaire