Parler d'Amour

Le manque d’une personne qu’on aime

Le manque d’une personne qu’on aime

Envoyez de l'amour à vos proches !

Votre preuve d'amour demain matin dans la boîte aux lettres de ceux que vous aimez...

Auteur

Le manque d’une personne qu’on aime

Ces instants à deux me manquent. Ces petits riens qui font un tout, qui font que l’on se sent vibrante, vivante. Ces petits mots, ces jolies attentions, ces moments de tendresse, ces fous rires partagés. Cette tendresse mais aussi cette passion, cette envie de se laisser porter par ses émotions et réaliser des projets. Ensemble. Oui voilà le mot magique, devenu un mythe quasi inaccessible. Etre ensemble.

Je veux partager à nouveau ma vie avec toi.

Je veux pouvoir plonger dans tes yeux, partager des regards et des sourires.

Je veux rire et m’amuser avec toi.

Je veux connaître à nouveau le plaisir d’être dans tes bras, de se promener main dans la main. Le plaisir d’être ensemble.

De parler pendant des heures, de tout et de rien, de nous et de la vie, sans voir le temps passer. Ne plus savoir comment nous en sommes arrivés à parler de nos valeurs, nos envies, nos projets, nos peurs, nos croyances, nos vies. Créer une complicité des âmes, et aussi des corps.

Te regarder, te sourire, te toucher, sentir ton odeur, être auprès de toi et me sentir à ma place, et surtout connaître à nouveau cette sensation si intense, unique, cette alchimie des corps, cette réciprocité.

Pouvoir être moi-même, rire d’un rien et pleurer d’un tout, ne pas craindre de dévoiler mon vrai visage. Faire tomber ma carapace, révéler mes failles, faire confiance.

Je veux te manquer et ressentir ce manque de toi. Je rêve de retrouvailles passionnées sur le quai d’une gare, la terrasse d’un café ou tout simplement le pas de ma porte. Je rêve de lettres enflammées, de confidences, de belles déclarations qui deviendront des actes.

Je rêve de cette réalité avec toi

Je rêve de cette réalité avec toi. Comment fait-on déjà ? Pour rire ensemble, se parler, s’embrasser, se voir et se revoir ? Une soirée, une nuit, un weekend puis un autre, de rendez-vous en rendez-vous, laisser la relation se construire, ressentir le manque de l’autre, se projeter, vouloir avancer à deux. Ne pas se mettre de barrières, ne pas devoir freiner ses envies, agir avec naturel et simplicité, être sur la même longueur d’ondes.

Savoir que l’autre est là, vraiment là,  pour écouter, soutenir, soulager, partager mais aussi s’abandonner. Se sentir valorisée et utile à l’autre, avoir une vraie place dans nos vies respectives.

Le célibat est un état à double tranchant. Il nous aide à nous connaître, nous valoriser, savoir ce que l’on veut, nous construire. Mais il peut aussi nous isoler, nous endurcir, nous rendre craintive ou égoïste. Plus il dure, plus il semble difficile d’être à nouveau épanouie avec quelqu’un. On a l’impression de ne plus savoir comment faire, d’être perdue dans un univers qui nous est totalement étranger. Et l’inconnu fait peur. Alors on se méfie, on se blinde. On laisse nos peurs prendre le dessus car on a été blessée, déçue, mais aussi parce qu’on ne sait pas si on parle le même langage que l’autre.

Lire aussi : Restez célibataire jusqu’à ce que vous rencontriez une personne qui vous fera découvrir ce qu’est l’amour

On a avancé seule pendant un certain moment, créant notre propre logique, notre mode de fonctionnement, nos limites. Mais l’autre, qui nous fait chavirer, nous fait douter du bien fondé de notre célibat, va-t-il nous comprendre ? Va-t-il vouloir percer notre carapace, être patient, partir à notre découverte ? Se lancer dans l’aventure du couple, de la relation, de l’amour ?

Etre à deux n’est pas une contrainte

Trop de gens considèrent aujourd’hui qu’être à deux est une contrainte, que le couple n’est pas un modèle d’équilibre, d’épanouissement et de bonheur. Et pourtant, quand la relation est saine, c’est une des plus belles aventures que la vie nous offre. Etre ensemble.

Moi, je n’ai plus peur ; j’ai fait le tour d’elles, et de mes doutes, et de mes souffrances ; c’est du passé. Cela m’a apporté mais ce n’est pas une fin en soi, non. Car aujourd’hui, mon autre me manque. Tout ce qui fait un couple me manque. C’est parfois frustrant. Et je ne veux pas laisser la solitude prendre toute la place et la frustration devenir maîtresse de mes émotions.

Ensemble, c’est mon nouveau mantra. Aimer, avancer, construire ; à deux.

Se choisir pour partager les mêmes envies, les mêmes valeurs, regarder dans la même direction, et laisser les sentiments s’exprimer. Quand cela arrivera, je n’aurai plus peur, je ne me renfermerai pas, j’avancerai avec confiance, le sourire aux lèvres.

Je n’ai plus peur d’être ridiculement romantique et totalement passionnée, de régresser comme si j’avais 16 ans tout en assumant, comme l’adulte que je suis, d’être femme, amante, amoureuse, mère. Je veux cumuler tous ces rôles avec sérénité, laisser une nouvelle chance à l’amour d’entrer dans ma vie.

Vivre à nouveau tous ces petits riens et ces grands touts, avec confiance et réciprocité.

« Ensemble, c’est tout ».

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.