Parler d'Amour

C’est quoi l’amour ? Je ne sais plus comment aimer…

C’est quoi l’amour ? Je ne sais plus comment aimer…

Envoyez de l'amour à vos proches !

Votre preuve d'amour demain matin dans la boîte aux lettres de ceux que vous aimez...

Auteur

Ces derniers temps, mon fils me demande régulièrement « Et toi maman, quand est-ce que tu auras un chéri ? » Cette question que j’ai prise en souriant, comme un jeu, à laquelle je n’avais rien à répondre parce que je n’avais personne à lui présenter ou aucune relation digne de ce nom dans ma vie, résonne différemment aujourd’hui. Pourquoi ai-je tant de mal à refaire ma vie comme on dit ? Pourquoi cette sensation qu’il y a encore un blocage au fond de moi ? C’est comme si je ne savais plus comment aimer, comment faire pour aimer. J’ai l’impression qu’en fait je ne sais plus répondre à cette question si importante : c’est quoi l’amour ?

C’est quoi l’amour ? Je ne sais plus comment aimer…

Mon statut de maman célibataire, un prétexte ?

J’ai envie de vivre une belle histoire d’amour avec un homme mais j’ai l’impression d’être bloquée dans une situation de maman célibataire. Immuable. Je ne sais pas pourquoi. J’ai conscience que c’est, d’une certaine façon, moi seule qui m’impose des barrières, des limites à ne pas franchir. Parce que j’ai suffisamment souffert par le passé. Que la méfiance est là. Mais pas seulement. J’ai la sensation que j’ai tellement eu du mal à trouver un rythme de maman solo qu’aujourd’hui que j’y suis arrivée, même si cela ne me rend pas pleinement heureuse, que je ne suis pas totalement épanouie, ça me rassure. Me sécurise.

Ouvrir ma porte à un homme à nouveau, le laisser entrer petit à petit dans ma vie, dans nos vies, relève presque de la science-fiction.

Pourtant, mon fils n’est pas du tout fermé à cela, je ne me sers pas de lui comme d’une excuse pour rester seule, et je n’ai pas l’envie de vivre indéfiniment ainsi ; seulement c’est comme si je ne me souvenais plus des codes d’accès pour accéder à une vie amoureuse, à une vie de couple et un jour à une vie de famille à nouveau. Est-ce le spectre de la famille recomposée qui me bloque ? Je ne crois pas car au fond de moi, j’ai cette envie-là, de trouver un homme qui saura trouver sa place au sein de la famille monoparentale que je forme avec mon enfant, et qui sera peut-être également déjà père. L’idée de la famille recomposée ne fait pas partie de mes peurs, je n’y suis absolument pas opposée.

Si ce n’est pas mon enfant, si ce ne sont pas mes peurs liées à mon passé amoureux, alors de quoi s’agit-il ?

La sensation de ne plus savoir aimer

Est-ce moi ? Ai-je juste peur de refaire confiance, de me livrer à nouveau ? De faire une vraie place à quelqu’un dans ma vie ? De construire une relation ?

En fait me projeter dans tout cela ne me pose aucun problème, ma difficulté se situe en amont, dans le fait de pouvoir ressentir quelque chose de suffisamment fort pour me lancer dans cette nouvelle aventure.

L’envie d’être à deux est là mais les doutes prennent encore trop de place. C’est une drôle de sensation de le vouloir mais de se sentir inapte. De penser que cela n’arrivera plus, que je n’y arriverai plus. Que je ne suis pas prête. Pas digne d’être aimée, pas capable de rendre quelqu’un heureux.

Pas en mesure de recommencer à nouveau ? La peur de l’échec est-elle la vraie raison ? Ou de l’abandon ?

J’ai choisi ma séparation, je ne l’ai pas subi. Je n’étais plus amoureuse mais les séquelles de l’échec de ma famille sont bien là.
Et puis surtout j’ai l’impression de ne plus savoir comment aimer peut-être même de ne jamais l’avoir su, en tout cas de ne pas l’avoir vécu depuis longtemps. Comme si je ne m’attachais qu’aux hommes pas faits pour moi, comme si mes sentiments étaient incapables de durer.

Croire encore à l’amour au quotidien

Tout se mélange dans ma tête. Une seule question de mon fils, anodine pourtant et qu’il pose souvent n’a cette fois pas le même impact. Je suis perdue. Face à un avenir potentiel avec un homme, je ne sais pas si je serai prête à tout recommencer. À prendre le risque de subir à nouveau une désillusion. À essayer pour rien, à y croire en vain, à perdre du temps, de l’énergie et encore une partie de moi-même.
Que du négatif… Je ne sais pas pourquoi. Le poids de mes doutes est encore trop lourd à porter face à cette envie de croire en l’amour. Peut-être faut-il encore du temps. Ou peut-être faut-il seulement lâcher prise… J’ai du mal à envisager l’amour au quotidien, à me dire que ma vie peut évoluer.

On a beau avoir envie, il est parfois difficile de se projeter dans un autre modèle de vie, un autre rythme à prendre, un nouvel équilibre à trouver.

Je me rends compte que plus le temps passe et plus je rationalise, malgré moi, le sentiment amoureux. Je l’envisage dans sa globalité avec l’impact qu’une relation aura potentiellement sur ma vie au détriment du ressenti pur et brut.

C’est comme si mes émotions étaient en berne, comme si je ne voyais une future relation que par le prisme unique du pragmatisme.

C’est triste de ne plus réussir à lâcher prise, j’en ai conscience. C’est dommage de brider ses émotions, de taire ses envies au point de ne plus être en mesure de ressentir l’étincelle du sentiment amoureux.
Je n’ai aucun souci aujourd’hui pour faire la part des choses entre mon statut de femme et mon rôle de mère, je n’ai aucun problème à assumer mon célibat et mon passé, mais je me retrouve confrontée à la peur de croire en l’amour à nouveau, à la peur de savoir aimer, être aimée et construire une histoire.

J’espère être en mesure d’y croire à nouveau bientôt car il n’y a rien de plus triste, de plus fade, qu’une vie sans amour. J’ai toujours été entière, spontanée, passionnée. Alors j’espère que ce détachement va disparaître, que ces questions existentielles vont me laisser en paix. J’ai envie de vibrer, de ressentir, d’aimer. De croire en l’amour à nouveau.

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.