Parler d'Amour

Se faire avoir en amour : Aujourd’hui tout va trop vite, il n’y a plus de vrai jeu de séduction

Se faire avoir en amour : Aujourd’hui tout va trop vite, il n’y a plus de vrai jeu de séduction

Envoyez de l'amour à vos proches !

Votre preuve d'amour demain matin dans la boîte aux lettres de ceux que vous aimez...

Auteur

« Si tu vois une femme qui te plait mais que tu n’es pas prêt à ajouter de la valeur à sa vie, admire-la juste de loin. Merci de ne pas interrompre son parcours. » Je suis blasée. Encore une fois. Et me mettre dans cet état pour un homme alors que j’avais juré « qu’on ne m’y reprendrait plus », ça me met hors de moi ! Je suis en colère contre moi-même, énervée d’être dans cet état de remise en question à nouveau. J’en ai marre de ne rien comprendre, de ne plus savoir comment on fait. Aujourd’hui tout va trop vite, il n’y a plus de vrai jeu de séduction. On s’enflamme par écrans interposés, on s’appelle, on se voit, on se plait ou pas, mais ensuite, dans 80 % des cas, les hommes font du moonwalk ! Alors il faut m’expliquer, messieurs, me dire pourquoi ? J’écris donc cette lettre ouverte aux hommes d’aujourd’hui car j’en ai marre que l’on en vienne à avoir peur de se faire avoir en amour.

Souvenir d’un regret…

« Monsieur m’envoie des messages tous les jours, appelle pour faire connaissance, prendre des nouvelles, à base de compliments et d’un savant mélange d’humour et de pseudo galanterie, alors que personne ne l’a forcé. Monsieur est impatient de me rencontrer et a le droit de l’être lui, de l’exprimer, alors que si c’était l’inverse, ne serais-je pas qualifiée de fleur bleue ou pire, de pot de colle, n’aurais-je pas droit au fameux « ne t’emballe pas » ?

Le rendez-vous arrive et se passe plutôt bien, je reste souriante mais détachée. En effet, je ne joue pas ma vie amoureuse sur un rencard, c’est fini ça, j’ai quand même appris à me préserver et à garder un certain recul. Verre, dîner, discussion, sourires échangés, quelques fous rires. Se passe-t-il quelque chose ou monsieur a-t-il simplement activé le mode beau-parleur dans l’art de la séduction minute ? Un bisou viendra clôturer cette soirée, il n’y aura rien de plus, ne lui en déplaise, et il dit qu’il veut me revoir. Dans les jours qui suivent, les messages continuent, un autre rendez-vous est pris, peut-être que cette fois les choses vont se faire tranquillement, qu’il n’y aura pas de pression. Je n’ai pas d’évidence c’est trop tôt, mais se revoir et voir si une jolie histoire peut démarrer, pourquoi pas.

Après plusieurs rendez-vous, il arrive ce qui doit arriver, par envie, par manque, par désir tout simplement. J’assume et décide de faire confiance pour une fois depuis longtemps, même je ne peux pas empêcher mon alarme intérieure de recommencer à faire bip-bip. »

Une nuit et puis s’en va…

Voilà… Et une nouvelle fois, à partir de là, brusquement tout change, il change ! Monsieur devient distant, les messages s’espacent, finie son envie de creuser, apparemment pour lui c’est fait, il n’y a plus d’intérêt à se montrer aussi empressé et intéressé. Bizarrement le « on se revoit quand ? » n’a pas de date fixe cette fois, l’impatience n’est plus aussi vivace !

Lire aussi : Lettre à tous les hommes que j’ai aimés

« Tu te poses trop de questions, tu te prends trop la tête ! », ah cette fameuse phrase, tellement masculine, je ne la supporte plus ! Mais je n’ai pas changé moi, je suis comme ça depuis notre premier échange, et je ne considère pas que coucher ensemble sonne la fin du truc, tu vois pour moi c’est l’inverse, ça signifie plutôt le début de quelque chose à tenter, avec le même intérêt qu’avant s’être retrouvés dans le même lit ! 

Ringarde ? Apparemment, mais honnête et entière, je ne suis pas là pour jouer au fantôme, je ne joue pas tout simplement ! Toi tu as fait le pseudo gentleman version discount, le beau parleur qui clame « moi, les one shot, jamais de la vie je n’ai plus envie de ça je veux tenter quelque chose ; je suis un homme passionné, je veux te revoir, blablabla… »

Mais là, vraiment, il faut m’expliquer l’intérêt qu’il y a à parler pendant des jours, apprendre à connaître une femme, se voir plusieurs fois si au final la conclusion c’est une nuit passée ensemble ? Tu as cru que c’était un jeu, mais tu jouais seul alors ! Si une femme ne couche pas elle est coincée et si elle couche elle est légère ? C’est ça ton analyse ?

Alors la bonne réponse à cocher, c’est laquelle ?

  • Tu n’assumes pas de ne vouloir qu’un plan d’un soir ?
  • Tu es trop lâche, trop menteur ?
  • Tu n’es pas capable de dire à une femme qu’elle ne te plaît pas assez pour tenter un truc sans considérer que le « plus si affinités » fait quand même partie de l’offre ? Tu as cru que c’était un pack « all inclusive »?!
  • On parle, on se voit, on couche et stop ? The end?

Tu as cru être original ? Mais hélas non, vous êtes une espèce en voie de prolifération, des hommes comme toi qui consomment et jettent ensuite sans explications et disparaissent, ça pullule !

Des femmes aussi ? Oui peut-être mais désolée je n’en sais rien, je ne parle pas de ce que je ne connais pas même si j’admets que ce n’est sûrement pas exclusivement masculin. Et justement alors, des femmes qui assument leur envie de légèreté il y en a alors va t’amuser avec elles !

Se remettre en question

Arrête de baratiner celles qui prennent et perdent leur temps pour toi. C’est usant. Usant de se raconter, se confier, y croire un peu pour au final n’être qu’un numéro de plus dans ton lit.

Et ne me dis pas que je suis excessive ou impatiente alors qu’au début tu me reprochais au contraire d’être trop détachée ! Ne me manipule pas avec tes pseudo mots savants de serial lover des sites de rencontres. Tu n’as rien inventé ! Mais à 40 ans franchement tu n’as pas honte ? Tu arrives à te regarder dans le miroir ou c’est plutôt ton tableau de chasse qui te rend fier ?

« La plus grande lâcheté d’un homme est d’éveiller l’amour d’une femme sans avoir l’intention de l’aimer. »

Et surtout une femme de plus qui après s’être encore remise en question pour rien, parce que vraiment tu n’en vaux pas la peine, va renfiler sa carapace blindée, se méfier, prendre du recul en essayant de ne pas mettre tous tes homologues masculins dans le même panier mais ça devient difficile là… La vérité c’est que je ne sais même plus quoi dire, quoi penser. Etes-vous des clones, des copier-coller ? « Je mens, je prends, je consomme, je fuis, je disparais ? »

Tu n’en as pas marre de pourrir la réputation des hommes biens, respectueux qui ont vraiment envie de vivre une vraie relation et savent s’arrêter avant s’ils savent que cela ne mènera nulle part ?

Alors ne t’inquiète pas, je ne tombe pas amoureuse en quelques rendez-vous, en une nuit partagée, en un mois. Donc je vais t’oublier et m’en remettre. Mais ce qui va être plus long à faire, c’est redonner sa confiance et me dire que vous n’êtes pas tous les mêmes.

Et les femmes dans tout ça ?

Beaucoup d’entre vous reprochent aux femmes d’avoir également un comportement de séductrice, d’être indécises face à une relation naissante, de se servir des mêmes arguments avec le fameux « je ne suis pas prête » ou de subterfuges en devenant distantes après le premier rendez-vous ou la première nuit.

Je n’ai jamais dit que c’était l’apanage des hommes, au contraire. Donc :

  • Oui, les femmes aussi peuvent être indécises, malhonnêtes, fuyantes ou joueuses.
  • Non, tous les hommes ne sont pas des salauds et c’est justement parce qu’on aimerait trouver le bon qu’on n’en peut plus de tomber sur un boulet à chaque fois. Où vous cachez-vous messieurs les gentlemen?

Ceci étant dit, je serai ravie, hommes comme femmes, que vous preniez le temps de m’éclairer sur cette façon de faire :

  • Pourquoi cette distance systématique après avoir consommé, dans vos messages, appels, prochains rendez-vous ?
  • Pourquoi ne pas avoir l’honnêteté de dire que ce sont les aventures sans lendemain, tellement à la mode, qui vous intéressent quand c’est le cas ?
  • Pourquoi chercher à faire connaissance, à creuser si au final seule la position horizontale (et ses dérivés) vous intéressent ? C’et un challenge, un défi ?
  • Pourquoi la fameuse première nuit ensemble reste la quête absolue du Graal ? Vous n’avez pas envie de vous rendre compte que c’est nettement mieux les fois suivantes ?

La peur de l’engagement, une lâcheté ou une peur très masculine ?

Et vraiment, la question BONUS, expliquez-moi pourquoi vous utilisez l’expression « prise de tête » pour définir tout type de relation homme/femme ? Pourquoi ça le serait forcément et ne voir que des contraintes au fait d’être en couple ?

  • Par égoïsme ?
  • Parce que vous n’avez pas fait le deuil de votre dernière relation sérieuse ?
  • Par besoin de séduire ?
  • Par immaturité ?
  • Par effet de mode, pour consommer et faire comme beaucoup ?

Vous croyez que si vous entamez une histoire, la femme va devenir hystérique si vous voyez vos potes, aller à la salle de sport ou faites des soirées match de foot-bières-pizzas, ou si vous n’appelez pas trois fois par jour ? Promis chez les femmes aussi il y a des spécimens équilibrés, indépendants, qui ont leur vie, leurs moments à elles !

Alors qu’aujourd’hui de plus en plus de rencontres se font via internet, où le virtuel prend beaucoup (trop) de place et redéfinit le concept même des rencontres amoureuses, je m’interroge :

  • Pourquoi j’ai l’impression, malgré la banalisation de ce type de rencontres, où monsieur et madame tout le monde tentent leur chance dans la chasse à l’amour, que beaucoup d’entre vous pensent qu’il est impossible d’y rencontrer quelqu’un de bien ? Si vous pensez que les femmes sur ces sites sont forcément des croqueuses d’hommes, peu respectables ou des paumées en puissance, pourquoi s’obstiner ?
  • Les sites ciblent de plus en plus la recherche souhaitée alors pourquoi écrire que vous recherchez une relation sérieuse, un CDI quand au final seule la mission intérim d’une nuit fait partie de l’offre sur votre CV ? Pour que cela fonctionne vraiment entre nous, ce ne serait pas plus simple d’être tout simplement clairs sur les intentions de chacun ? Imaginez le gain de  temps et d’énergie !
  • A quoi servent ces mensonges, pourquoi s’inventer une vie ? La vôtre ne vous satisfait pas ? C’est triste…

A 30 ou 40 ans, voire plus, vous n’avez pas votre conscience qui se rappelle à vous quand même ? Une petite alerte du genre « j’ai déconné » ? Depuis quand atterrir dans le même lit est forcément le but absolu de tout échange, de toute rencontre ?

Au final ce que je me demande vraiment, c’est pourquoi vous avez si peur de l’amour, des femmes, de tomber amoureux ? Promis, non l’amour ce n’est pas « dégueu » !

On n’a plus 15 ans pour mettre tout le monde dans le même panier, pour se venger de son ex en faisant un transfert sur les suivants… Avancer main dans la main, n’est-ce pas plus intéressant ?  Vous n’avez pas envie d’aller au-delà de la consommation à outrance ? Cela vous permettrait de réaliser qu’il y a face à vous une femme ou un homme bien et pas seulement un numéro de plus ou un pseudo de profil sur un site de rencontres.

Si nous sommes là, c’est quand même avec l’espoir, enfoui peut-être mais bien présent, de rencontrer quelqu’un avec qui ça fasse tilt, non ?

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

1 comment

  • Coucou!
    Il m en est arrivé une dans ce genre… mais j’ai même pas eu droit au sexe… je ne sais pas ce qui est le mieux au final… car la j suis vexee et blessée.
    Je m explique
    J ai retrouvé un ami perdu de vue depuis 20 ans…
    On a passé les 2 mois d été à se voir tres tres souvent et à s appeler plusieurs fois par jour.
    Il me fait beaucoup rire. Ce nest pas un appolon mais bcp de charme dans le regard et le sourire…
    Il m a bien prévenue dés le depart qu’il ne cherchait pas de relation pour le moment… et me l a répété plusieurs fois pendant ces 2 mois.
    On a passé bcp de soirees ensemble… main dans la main. Devant la tv dans les bras l un de l autre… pour me dire au revoir il me faisait tjs un calin…
    J ai craqué il y a deux jours. J lui expliqué que mes sentiments envers lui se developpaient mais rien à faire, il ne veut aucune relation pour le moment.
    Je lui ai expliqué que je n avais plus 12 ans pour avoir ce genre de relation et du coup je ne le vois plus. Il me manque mais c’est mieux comme ça.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.