Parler d'Amour
Comment se débarrasser de la timidité ?

Comment se débarrasser de la timidité ?

Auteur

Paraître pour être

 

Si ce site traite particulièrement de l’amour et que la timidité pose problème dans ce domaine, savoir la combattre est nécessaire dans bien d’autres circonstances!

Certains vous diront qu’avoir confiance en soi requiert un certain équilibre intérieur, une stabilité quotidienne dans le travail, une auto-évaluation personnelle de ses capacités, une reconnaissance par les autres (…). Effectivement, toutes ses étapes ne freineront en aucun cas la quête sacrée de la confiance en soi, pourtant, je vous assure que l’on peut faire sans. La confiance en soi est plus un état d’esprit qu’une conséquence d’une vie parfaite et bien rangée. Certaines personnes sont imbues d’elles-mêmes alors qu’elles sont méprisées par tout un chacun et souffrent d’une vie professionnelle et relationnelles bancales.

Si l’on prend une personne victime d’une timidité à toute épreuve, on se rend bien compte que sa vie, qu’elle soit vide, active ou équilibrée, n’a aucune conséquence sur sa capacité à aller de l’avant et à acquérir une confiance en soi inaltérable.

 

On peut accéder à la confiance en soi en faisant semblant d’avoir confiance en soi

 

Différencier ce que l’on croit et ce que les gens voient de nous :

La sensation d’avoir confiance en nous, nous donne confiance en nous. La solution du paraître peut sembler surprenante et superficielle mais elle offre un remède intéressant et valable pour chacun. Le simple fait de se mettre dans la peau d’une personne qui détient cette confiance en soi tant convoitée aura des répercussions positives. Personne ne naît avec une étiquette collée sur son front : vous n’êtes pas « la timide », « la femme qui ne savait jamais dire non » ou je ne sais quoi encore. Vous êtes  « vous », certes, mais ce « vous » qui renvoie à votre identité et à votre personnalité est malléable et perfectible. Ainsi, le fait de s’imaginer être quelqu’un d’autre peut vous donner des ailes. D’autant plus que la timidité est perçue comme un défaut incurable,  que l’on cherche à tout prix à dissimuler, cette technique permet dans un premier temps de se sentir mieux socialement.

Imaginez un homme incapable d’aller vers les femmes et qui pourtant ne rêve que d’une chose : les séduire. S’il se met dans la peau d’un séducteur et qu’il se dit « échec ou réussite, peu m’importe tant que j’aborde et tente de séduire », il éprouvera forcément moins de difficultés à vaincre sa timidité et sa peur de se voir rabaisser face à une femme sans pitié.

Prenons un autre exemple : Toutes ces filles qui, frustrées de ne pas être libres et bien dans leur corps, vont en boîte de nuit et n’ont qu’une idée en tête : imiter celles qui dansent comme des  « biatches » pour se « foutre de leur gueule ». Sauf qu’il n’en n’est rien ; si ces filles imitent d’autres filles, c’est juste parce qu’elles aimeraient leur ressembler et n’éprouver aucun complexe, comme elles.

Faire semblant, c’est déjà un début

Comment faire semblant ? Que faire pour prouver aux autres que vous avez une estime de vous respectable ? Comment rendre visible cet état qui n’est pas le vôtre ?

  •  Adopter une démarche assurée : Lorsque vous marchez dans la rue, ou que vous arrivez sur votre lieu de travail, on a l’impression que vous porter une cargaison de melons tant votre dos est courbé vers le sol ? Quant à vos yeux, ils sont obnubilés par vos chaussures ? Cessez de vous auto-mépriser !Ne marchez ni trop lentement ni trop vite. Si vous vous rendez compte que vous doublez tout le monde sur le trottoir, changez de cadence. En effet, si votre rythme est trop rapide, vos mouvements de bras deviendront grossiers, et votre allure cocasse.Vos bras et vos jambes ne doivent pas être tendus comme des baguettes, vous n’êtes pas à l’armée. Vos mouvements doivent être souples, n’oubliez pas que la nature vous a doté de genoux et de coudes ; ça peut être utile. Tête haute et épaules redressées sont également de rigueur pour avoir une allure élégante : votre visage doit être droit, votre menton légèrement relevé. Fixer un point lointain pour garder ce port de tête peut-être un bon exercice. Quant aux épaules, redressez-les, ne vous recroquevillez pas dans votre coquille pour éviter de faire face au monde.
  • Détendre son visage : Que ce soit dans la rue, comme au travail ou lors d’un repas entre amis, ne gardez pas un visage fermé. Lèvres pincées, demi-sourire, tête baissée : toute ces attitudes sont à bannir de vos habitudes. Ayez le sourire ! Je ne vous dis pas de sourire bêtement et tout le temps, simplement d’avoir un visage détendu, prêt à écouter les autres et à leur répondre. Si vous avez envie de rire, riez de bon cœur, il n’y a rien de plus communicatif que le rire. Il existe même des thérapies du rire où les gens se forcent à rire jusqu’à rire pour de bon. Cela détend tout le corps, et l’esprit avec.Un bon moyen de détendre son visage : chaque matin, au réveil, faites-vous des grimaces dans le miroir, insistez bien, caricaturez-vous. Les comédiens effectuent souvent cet exercice avant des monter sur scène.
  • Avoir de la conversation :C’est un bon point que de savoir écouter les autres, encore faut-il avoir des choses à leur raconter en retour. Il n’y a rien de plus ennuyant que de discuter avec quelqu’un qui n’a aucune opinion sur rien, aucun sujet de conversation, et qui se laisse porter par le flot de parole de son interlocuteur. Conseil : concoctez-vous un petits stock de choses à dire. Prenez des sujets qui reviennent souvent lors des conversation : cinéma, littérature, politique, économie, peinture… Créez-vous une check-list, vous serez plus à l’aise. Quand on est timide, le contrôle de soi est très important. Ainsi, le fait d’avoir préparé à l’avance certaines interactions et différents sujets, vous réconfortera.
  • Savoir intéresser les autres : Vous avez des passions ? Vous faites de la harpe, du judo, de l’escrime ou je ne sais quoi d’autre depuis votre plus jeune âge ? Bravo, vous marquez beaucoup de points pour votre vie sociale ! Mais savez-vous parler de votre passion?Le partage est une notion extrêmement importante lorsqu’il s’agit de l’impact social (et amoureux) : apprenez à vous faire entendre et à intéresser les autres. Mettez de la conviction quand vous parlez du théâtre ou de la danse. Montrez votre intérêt concret : pourquoi aimez-vous ça ? A qui conseilleriez-vous cette activité ? Qu’est ce que ça vous a apporté ou vous apporte ? Parler de ses passions peut s’avérer être un point fort pour une personne timide puisque vous maîtrisez le sujet. Si vous n’avez pas de passion, ni d’activité, il n’est jamais trop tard pour commencer. Inscrivez-vous à des cours de théâtre par exemple. Ainsi, vous pourrez parler d’une activité autre que professionnelle ou quotidienne et qui, en plus, vous aidera à combattre votre timidité.
  • Se faire violence: Vous n’aimez pas aller aux soirées concoctées par votre entreprise ? Allez-y la prochaine fois que l’occasion s’y prête ! On ne vous demande pas de rire à toutes les blagues grotesques de vos collègues, ni d’être le clou du spectacle en vous déshabillant sur le bureau du patron. Non, juste que vous soyez présent et que vous passiez un bon moment en apprenant à connaître davantage vos collègues. Car, s’intéresser aux autres est également un élément important pour gagner confiance en soi.Vous n’aimez pas danser et quand vos amis vous proposent une soirée en boîte de nuit, vous déclinez l’invitation ? Allez-y désormais ! On ne vous demande pas de savoir danser, juste de danser. Vos amis seront ravis de vous voir un peu plus épanoui même s’il savent que ça vous demande un effort. Vous finirez par apprécier et vous vous rendrez compte qu’il n’y a rien d’insurmontable là-dedans.Le timide à tendance à se focaliser sur son propre malaise, non par narcissisme bien sûr, mais par peur d’être jugé par les autres. Cette peur amène à contrôler sans cesse ses propres gestes et à imaginer ce que les autres pensent. Se faire violence permettra au fil du temps, de se désinhiber.

 

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Vous n’avez peut-être toujours pas une grande estime de vous-même, la confiance en soi reste peut-être toujours invisible pour vous. Mais les autres pensent le contraire et voient en vous une personne accomplie, fière de ce qu’elle est, sereine et bien dans ses baskets . Et, même si vous ne vous en rendez pas encore compte, vous avez également accompli un grand chemin. Vous êtes sur la bonne voie pour atteindre une réelle confiance en vous.

(Il s’agit d’un article que j’avais écrit pour le site confianceenmoi.fr vous pouvez aller y faire un tour 🙂 )

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.