Parler d'Amour
Réactions hommes-femmes face à un départ

Réactions hommes-femmes face à un départ

Auteur

Les hommes et les femmes ne réagissent que très rarement de façon similaire. Analysons ces différences à travers la situation du départ.

Damien a décidé de partir trois semaines en vacances avec ses amis pour se « ressourcer ». Laura reste perplexe, elle ressent un sentiment d’abandon. Comme si Damien avait besoin de se libérer d’un poids pour retrouver des énergies positives, comme si ce poids, c’était elle. « Il veut partir loin de moi, il n’est pas bien à mes côtés ». Non, Damien a juste besoin d’un peu d’équilibre, il vit avec Laura depuis quatre ans, la voit chaque jour et a simplement envie de passer du temps avec ses amis, comme au bon vieux temps. Chacun a sa place dans son cœur. Laura, quant à elle, est plus exclusive qu’elle ne l’imagine et ne supporte pas l’idée que son homme puisse ressentir l’envie de passer trois semaines loin d’elle.

Dans ce cas, la femme va être dans l’appréhension. Dès lors qu’elle aura appris la nouvelle, son esprit se focalisera dessus. Pendant un mois, deux mois, six mois, elle reviendra sans cesse sur le sujet, créant disputes et larmes de crocodile. Elle se dira malheureuse et incomprise. Deux semaines avant le départ de son conjoint, la femme lui fera mille et un reproches, le poussant, inconsciemment, à vraiment avoir envie d’être loin d’elle. Elle pleurera, lui faisant part de ses peurs, de ses doutes quant à son amour.

L’homme, quant à lui, ne pensera que très peu à son départ. Etant plus dans l’action que dans la pensée, l’homme va naturellement continuer ses activités sans attendre quoi que ce soit de cette virée entre amis et sans appréhender la courte séparation avec sa femme. Il tentera de la rassurer, en vain, sur ses intentions et sur ses aspirations.

Jour « J »

Le jour « J » arrive : La femme est effondrée, comme si elle venait d’apprendre la mort de son conjoint. L’homme, protecteur, va une nouvelle fois tenter de la rassurer en lui chuchotant un petit «tu vas voir, ça va passer vite ». La femme n’y croit pas et compare ces trois petites semaines à plusieurs années.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Une semaine plus tard

 L’homme, qui s’éclate avec ses amis à tel ou tel endroit, va commencer à ressentir un manque. Un manque normal et compréhensible : la tendresse quotidienne, le sourire de sa compagne, sa voix, son corps, les discussions existentielles avant de dormir, les réveils à ses côtés… Bref, le temps commence à se faire long. Et s’il est toujours heureux de participer à ce voyage, il n’arrive plus à profiter autant.

La femme, elle, après avoir pleuré pendant quatre jours consécutifs, commence à prendre goût à l’indépendance. Elle commence à inviter des amies, à se faire belle, à sortir. Elle rit, croque à pleine dents se retour à la liberté et en oublie presque la distance qui la faisait tant souffrir quelques jours auparavant.

Si les deux réactions sont formellement opposées, l’amour entre les deux partenaires n’en n’est pas moins fort. Les deux s’aiment mais ne réagissent pas de la même manière aux événements communs. La femme fonctionne comme au théâtre : elle angoisse, stresse et est tétanisée tant qu’elle n’est pas sur scène, c’est-à-dire dans l’action. Une fois la « chose » arrivée, elle se libère d’un poids et se laisse aller. L’homme, quant à lui, va être dans l’action jusqu’au départ et c’est une fois libérer qu’il ressentira l’absence et le manque.

Il s’agit évidemment d’une généralité, certains couples n’agissent pas ainsi. Toutefois cette petite analyse a été réalisée grâce à une vingtaine de témoignages portant sur la question : les différences hommes-femmes se révélant alors flagrantes.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

2 comments

  • C’est tellement vrai! J’ai faire lire l’article à mon copain et il était mdr tellement on a déjà vécu ça! A chaque fois qu’il doit partir (même pour le boulot), je ne peux pas m’empêcher de réagir autrement alors que pourtant je sais que c’est con ^^ Heureusement il me connait par coeur et ne m’en tient plus trop trop rigueur!!
    PS: J’aime vraiment beaucoup ce blog, merci pour tous ces articles réalistes!!

    Bonne journée 🙂

    Reply
    • Merci Estelle 🙂
      On a toutes fait ce genre de crisettes un jour ou l’autre, il ne faut pas trop s’en vanter car, malgré certains bouquins, NON LES MECS N’AIMENT PAS LES CHIEUSES!! Et on les comprend xD
      Alors hop, on se contient et on crie dans l’oreiller, ça abîmera moins les oreilles du Chouchou :p

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.