Parler d'Amour
Qu’est-ce que l’amour ?

Qu’est-ce que l’amour ?

Auteur

L’amour…Vaste sujet que voilà…Par quel côté de ce sentiment si puissant pourrais-je commencer pour tenter de vous en parler le mieux possible… ? Celui qui transporte, celui qui détruit ? Celui qui vous donne la légèreté d’une plume, ou bien celui qui pèse… ? Celui qui affiche un sourire radieux et presque niais à votre visage, ou encore celui qui fait couler vos larmes le long de celui-ci?

L’amour est le trouble le plus fort, le plus incontrôlable, le plus beau, et le plus terrible qu’il soit donné de ressentir. Merveilleux, excitant, palpitant, il est source de bonheur. Il est aussi sournois, souffrant, lunatique, ravageur. La vie sans lui vaut-elle seulement la peine d’être vécue… ?

L’amour… L’amour

L’être humain se nourrit de l’amour qu’il porte, autant que de celui qu’il reçoit…Pourquoi alors est-il susceptible de faire si peur ? Et si mal… Aimer…Mon dieu…Aimer…On aime sa mère, on aime son frère, ses grands-parents…On aime ses amis, on aime son chien…On a pourtant tant aimé déjà avant lui, avant elle…Mais le jour où on aime un homme, une femme…Ce jour-là, quel est le processus en notre cœur, en notre corps, nous amenant à éprouver si ardemment cet amour, au point de ne plus être capable de continuer à exister sans lui… ? Comment peut-on seulement, tout en continuant  à aimer tous ces proches qui nous entourent, éprouver à la fois cette sensation étrange et culpabilisante, qu’ils ne nous suffisent plus…Oui, je vous aime, mais sans lui, sans elle je ne suis plus rien…Pourtant, je suis bien un être humain à part entière. Je suis moi… Avec mes idées, mon passé, mes valeurs, ma personnalité bien affirmée. Pourquoi me suis-je à ce point oubliée… ? Il a pris tant de place, qu’il en est arrivé à empiéter sur ma propre personne.

Qu’est-ce que l’amour ?

L’amour, c’est chercher inlassablement à croiser le regard de cet être si spécial tout en le fuyant. C’est se retrouver face à lui, et manquer d’assurance. C’est perdre ses moyens, buter sur les mots, tortiller ses doigts dans tous les sens en voulant lui exprimer l’étendue de notre amour à son égard. C’est se laisser transporter par la profondeur de ses yeux, plonger dedans, puis baisser les nôtres… C’est ne plus rien voir autour que sa seule grâce qui nous subjugue. C’est ressentir à la seule entente de son nom évoqué, au seul son de sa voix qui retentit, les battements de son cœur qui s’accélèrent. C’est à la fois suer et frissonner, sentir ses mains moites et tremblantes, lorsque même de loin on l’aperçoit. C’est traverser le pays pour quelques jours, quelques heures, quelques minutes volées en sa présence. C’est sentir tout son corps frémir lorsque d’un peu trop près, il nous frôle. C’est se remplir d’espoir à chaque mot, chaque geste qui peut nous laisser penser qu’il a pour nous, ne serait-ce qu’une infime quantité de sentiments. C’est lorsque même affublé d’un ridicule accoutrement, on continue à le trouver le plus beau de la terre.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

L’amour c’est se sentir capable de donner dans l’instant, sa vie pour celle de la personne aimée. C’est avoir envie de saisir chaque opportunité de voir un sourire illuminer son visage. C’est rentrer dans une boutique, et regarder ce qui pourrait lui faire plaisir, avant même de penser à se faire plaisir à soi-même.  L’amour, c’est s’inquiéter constamment de comment va l’autre. C’est souffrir de ne pouvoir ressentir la douleur à sa place lorsqu’il est brûlant de fièvre, lorsqu’un danger pèse sur sa personne, ou lorsqu’une peine insoutenable s’empare de lui.

L’amour, c’est bien souvent faire passer l’être  que l’on aime avant soi. Et pourtant, l’amour, c’est craindre constamment pour son propre devenir, si par le plus grand malheur, l’élu de notre cœur devait nous échapper. L’amour c’est être fou de jalousie à la seule éventualité que l’homme ou la femme de notre vie trouve un attrait quelconque à une autre personne. L’amour, c’est une peur démesurée de l’abandon. C’est se sentir capable de mourir de chagrin, si l’objet de nos tourments ne partage pas ou plus nos sentiments. L’amour, c’est chaque soir fermer les yeux avec l’image de notre merveille. Et c’est les rouvrir chaque matin en pensant à elle. C’est parfois ne pas dormir du tout. L’amour, c’est ne pas supporter les « un de perdu, dix de retrouvés… », «  Un clou chasse l’autre… »…Les « Tout passe avec le temps », et les « Tu mérites mieux… ». Ces phrases incontournables, portées par un entourage à la bienveillance certaine, et pourtant tout aussi banales qu’inutiles.

L’amour, c’est sentir que plus jamais nous ne pourrons aimer quelqu’un à ce point. C’est se sentir amputé d’une partie de soi-même quand il ou elle n’est pas là. L’amour, c’est avoir au creux de ses bras, au contact de sa peau,  la conviction intime et inébranlable qu’auprès de cette seule personne, rien ne peut nous atteindre. C’est être imprégné de son odeur, de ces détails physique, de ces petites manies qui n’appartiennent qu’à elle, et que l’on sait irremplaçables.

L’amour, c’est se sentir si bien…Et c’est avoir si mal.

L’amour, parait-il peut arriver plusieurs fois dans une vie…De manières différentes. Lorsqu’il vous tourne le dos, certains vous diront de vous entêter pour la personne que vous aimez, d’autres de tourner la page et de vous ouvrir à d’autres horizons. On écoute bien qui on veut au fond…Surtout notre cœur.

Âmes esseulées, heureux en ménage, amoureux passionnés, inconsolables de l’amour…L’amour est cruel, l’amour est beau, l’amour est fort, l’amour demeure fragile. Il a besoin qu’on l’aime. Aimez l’amour.

Marie.

 

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.