Parler d'Amour

Quelle est la différence entre aimer et être amoureux ?

Quelle est la différence entre aimer et être amoureux ?

Envoyez de l'amour !

Votre preuve d'amour demain matin dans sa boîte aux lettres...

Auteur

Il y a dix ans j’ai lu “Le guépard” de Giuseppe Tomasi di Lampedusa. Dans ce roman, une phrase m’a marquée à tout jamais : “Angelica était amoureuse de lui mais elle ne l’aimait pas“. Elle m’a frappée et ne m’a jamais quittée bien que j’aie mis un certain temps à en comprendre réellement le sens. Alors quelle est la différence entre aimer et être amoureux ?

Quelle est la différence entre aimer et être amoureux ?

J’ai déjà fait plusieurs articles sur le sujet, que je vais compléter avec celui-ci. Néanmoins je vous invite à lire : la différence entre l’amour et l’état amoureux ainsi que la différence entre l’amour et la passion.

Dans les livres, à la télévision, au cinéma, dans les chansons… l’amour est partout. Enfin, en vérité, il n’est nulle part. En effet, l’amour que l’on voit à toutes les sauces est l’amour romantique, aussi appelé amour passion ou état amoureux. Et il ne peut pas durer toute une vie. Le fondement même de cette passion amoureuse réside justement dans son côté éphémère.

L’amour romantique, l’amour passionnel fait rêver parce qu’il représente un idéal.

D’ailleurs, tous les auteurs – aussi brillants soient-ils ou eussent-ils été – n’ont parlé que de passion et (presque) jamais de l’amour véritable qui se construit au fil du temps. Enfin si, ils l’ont fait mais toujours en des termes négatifs. Quand on parle de l’amour qui se construit dans les films ou les livres, on a plutôt affaire à un amour qui fane au fil du temps, ennuyeux. Souvent d’ailleurs, le sujet de l’histoire traitera d’un adultère passionnel – l’héro ou l’héroïne redécouvre “l’amour” auprès d’un amant(e) plein(e) de folie alors qu’il (elle) s’ennuyait mortellement auprès de son époux(se) sécurisant(e).

Les auteurs et l’amour romantique

Les grands poètes et écrivains ont tous un jour écrit sur l’amour. C’est du moins ce que l’on pense. En vérité, ils ont écrit sur la passion.

Dans l’excellent livre du psychiatre Jean-Paul Mialet L’amour à l’épreuve du temps, l’auteur écrit à ce sujet :

L’exaltation de l’amour dans la littérature, la poésie ou les oeuvres lyriques ne peut se concevoir qu’en décrivant un amour exalté ; autrement dit, il n’y a de place que pour le grand état amoureux, cette parenthèse inaugurale de la rencontre affective qui se pare de l’illusion de la fusion avec l’âme soeur enfin révélée, et que l’on a soin d’interrompre par la mort (Tristan et Iseult) ou, dans les cas les plus favorables, par un futur vaguement entrevu dont on épargne le lecteur (“Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants”). La sensation l’emporte sur la construction, le moment sur la durée: le sentiment amoureux peut ainsi s’imposer dans l’absolu qui lui sied.” (Page 79)

Il suffit aussi de regarder quelques citations d’auteurs célèbres pour se rendre compte qu’ils parlent tous de la passion et quasiment jamais de l’amour :

On devrait toujours être amoureux. C’est la raison pour laquelle on ne devrait jamais se marier.
Oscar Wilde

Dans cette citation, Oscar Wilde évoque le fait d’être amoureux et le mariage en une construction paradoxale. Mariage#D’état amoureux. L’amour que l’on construit et dont l’on prend soin au fil des années serait donc incompatible avec une quelconque passion. Et je crois être assez d’accord avec ça. Pour moi, l’amour peut commencer par la passion. Et la passion elle-même peut resurgir de temps à autre (quand il y a une longue absence de l’autre par exemple).

Pour qu’un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s’y rejoignent dès le premier instant.
Kundera Milan

L’amour doit-il forcément trouver son origine dans la passion ?

Culturellement, en France (et plus globalement en Occident) et à l’heure actuelle, il semblerait que ce soit le cas. Il est difficilement envisageable ou acceptable de former un couple avec une personne qui ne nous a pas rempli l’estomac de papillons virevoltants. Et pourtant, nous n’avons jamais connu autant de divorces dans notre société !

Toujours dans le livre L’amour à l’épreuve du temps, le psychiatre Jean-Paul Mialet nous fait part d’une anecdote très intéressante :

Lors d’un voyage en Inde, (…) j’interrogeais le guide sur sa vie privée. (…) Mon guide vivait avec une femme, avait des enfants et s’en trouvait très heureux. Chacun aussi m’indiquait qu’ici, à la différence de nous autres, Occidentaux, on ne se mariait pas par amour : le mariage dit d’amour ne concernait que ceux qui pouvaient faire des études supérieures et se rencontrer dans des universités, ou qui travaillaient à la ville. Il était donc réservé aux milieux fortunés. D’ordinaire, l’alliance conjugale était une alliance de familles, soucieuses toutefois de laisser aux conjoints une certaine marge de choix. Partant de ce constat, je m’autorisais des questions plus personnelles sur la durée du mariage de l’homme, ses enfants, ect… avant d’aller droit au but : “Et vous, vous aimez votre femme ?”. Sursaut offusqué, ponctué d’un éclat de rire : “Quelle question ! Mais oui, bien sûr !”. – Pourtant, ne m’avez-vous pas dit que vous n’aviez pas fait un mariage d’amour ? – Oui mais l’amour pour nous, ça représente un projet, une famille, et pas simplement une attirance comme chez vous !”. (Page 31)

Alors aimer / être amoureux : vous voyez désormais la différence ?

A l’heure où chacun rêve de passion et d’étoiles plein les yeux, beaucoup ont oublié l’essence même de l’amour : la confiance, le respect, l’acceptation, les compromis, les habitudes, la connaissance de l’autre, la communication, la famille…

Stendhal, lui, parle de la cristallisation. La cristallisation amoureuse permettrait selon lui à la relation de durer car chaque peur, chaque doute mais aussi chaque bonheur relance cet amour. La cristallisation est complètement liée à l’imagination, elle permet de sublimer l’autre et également, de se raccrocher à des souvenirs quand le couple bat de l’aile.

Dans une relation amoureuse on ne perd pas la tête, on reste soi-même quoi qu’il arrive dans un respect mutuel.  Même si le début de la relation peut être basé sur un coup de foudre, cette passion éphémère peut, et heureusement, laisser place à l’amour, le vrai.

L’amour est sentiment durable  basé sur la connaissance réelle et non fantasmée de l’être aimé. On voit l’autre tel qu’il est avec ses qualités et ses défauts. Il n’ y a pas d’idéalisation et de fantasme : la réalité reste telle qu’elle est.

La non-distinction entre l’amour et l’état amoureux est à l’origine de bien des maux dans le couple, voire même, de séparations et de divorces. 

En effet, je me rends compte depuis le temps que j’ai créé parlerdamour.fr qu’énormément de gens pensent ne plus aimer l’autre dès que la passion s’estompe. Etre amoureux, c’est ressentir, aimer c’est décider. 

Beaucoup cherchent à reproduire l’état amoureux et enchaînent les conquêtes (ou commettent des adultères répétés).

Et si le secret d’un couple qui dure résidait dans le simple fait que les deux partenaires aient accepté l’amour au sein de leur vie ?

Crédit photo : La talentueuse Natalia Mindru

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.