Parler d'Amour

Mon mari n’est pas romantique : un témoignage émouvant

Mon mari n’est pas romantique : un témoignage émouvant

Retrouver la complicité des débuts !

Mon livre numérique pour raviver la flamme dans son couple.

Auteur

Il y a une chose qui oppose souvent les couples les plus soudés et les plus amoureux, c’est le manque de romantisme de la part de l’homme dans le couple. La relation peut être saine, harmonieuse, sincère, le manque d’attentions, l’absence de paroles ou de gestes démonstratifs peut se révéler frustrant pour la femme d’un homme non romantique. Tomber amoureuse d’un homme comme ça, c’est l’accepter avec ce défaut. Mais avec le temps, cela peut peser. Au fil des années, il est normal d’espérer autre chose, de ressentir une frustration, d’en avoir marre d’être la seule à apporter à son couple ce cocon de tendresse et de romantisme. Alors comment gérer le quotidien avec un homme peu démonstratif et pas romantique ? Comment faire pour que les choses évoluent ou pour trouver d’autres sources de complicité ? Pour l’accepter ? Voici un témoignage à ce sujet : même si je sais qu’il m’aime, mon mari n’est pas romantique.

Témoignage : mon mari n’est pas romantique

« En tombant amoureuse de lui il y a des années, je savais pertinemment que je n’avais pas rencontré le prince charmant au sens romantique du terme. Celui qui allait par la suite devenir mon concubin puis mon mari est un homme sincère et droit dont je n’ai jamais douté.

Mais pour autant, il n’a jamais intégré ce qu’être romantique veut dire. Je crois même qu’il ne sait tout simplement pas comment faire.

Quand je parle de romantisme, je ne dis pas que j’attends de mon mari des énormes bouquets de roses rouges, des dîners aux chandelles et des lettres d’amour enflammées toutes les semaines. Absolument pas.

Non, quand j’évoque le non-romantisme de mon mari, je pense surtout à toutes ces petites attentions qu’une femme aime et dont il semble totalement dépourvu.

Toutes ces petites attentions…

Le petit SMS de bonne journée du matin ? Celui de bonne nuit du soir si nous ne sommes pas ensemble cette nuit-là ? Le « je t’aime » susurré à l’oreille ? Le compliment lorsque j’étrenne une nouvelle robe ? Le dîner maison fait par ses soins quand je rentre tard d’une grosse journée de travail ?

Toutes ces petites choses, ces petits riens, qui font du bien, qui font plaisir tout simplement, je ne les connais quasiment pas.

En des années de vie commune, de mariage puis de vie de famille, je peux presque compter sur les doigts de la main le nombre de fois où mon époux m’a fait une surprise romantique.

Pour autant, je sais qu’il m’aime et que notre couple est important pour lui.

Seulement, le montrer n’est pas son fort. C’est comme un blocage, comme s’il était inapte à le faire. Ce n’est même pas qu’il ne veut pas, c’est qu’il n’y pense pas, qu’il ne sait pas comment s’y prendre pour être démonstratif et verbaliser ses sentiments.

Est-ce de la pudeur ? Trouve-t-il cela inutile ? Ou pense-t-il que c’est un manque de virilité, un aveu de faiblesse, une marque de soumission ?

Peut-être est-ce tout cela à la fois. Ou peut-être qu’il ne le sait pas lui-même, enfin qu’il n’a jamais pris la peine de se poser la question à ce sujet pendant longtemps.

Seulement, le temps passant, notre couple construit, même si je suis tombée amoureuse de lui en connaissance cette facette de sa personnalité, j’ai eu besoin de comprendre.

Et j’ai eu envie aussi que cela change.

La frustration devenait trop forte, le manque trop important et j’en avais marre d’être la seule à entretenir la flamme de notre histoire par des petites attentions, des mots doux et des surprises.

Même s’il m’aime et me le montrait à sa façon, ce n’était plus assez pour moi. J’avais la sensation qu’il s’était installé dans une zone de confort qui lui convenait très bien, que pour lui tout était acquis et qu’il n’avait donc aucune raison de changer quoi que ce soit. Et ce malgré nos discussions à ce sujet.

Pourquoi ? Parce que je continuais à faire les choses pour deux, à prendre les initiatives pour nous créer nos moments de complicité. J’ai réalisé que je faisais mon propre malheur.

Au final c’est en changeant ma façon d’être que j’ai fait évoluer mon couple.  J’ai pris sur moi mais j’ai cessé ces petites attentions pendant quelques semaines.  Finis les petits messages de ma part, les propositions de sorties à deux. J’ai fait la grève. Et j’ai attendu une réaction de sa part.

Sa prise de conscience n’a pas été totale, ni immédiate, mais il a compris les choses.

Car mon absence d’attentions lui manquait, ce qui a mis en exergue ce dont il me privait.

Bien sûr, mon mari ne sera jamais l’homme le plus attentionné du monde. Il ne se transformera pas en prince charmant ou en héros romantique du jour au lendemain. Et je l’accepte.

Mais nous avons trouvé un équilibre et aujourd’hui il réussit même parfois à me surprendre. »

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.