Parler d'Amour
Préservatif féminin avis et interview du dirigeant du laboratoire Terpan

Préservatif féminin avis et interview du dirigeant du laboratoire Terpan

Auteur

Pouvez-vous rappeler l’origine du préservatif féminin ?

Le préservatif féminin, pourtant évoqué dans l’Antiquité, a une histoire beaucoup plus récente que celle du préservatif masculin.

La promotion d’un « préservatif pour dames » est retrouvée dans un journal de vente par correspondance en France dès 1908. Il s’agit alors d’un préservatif en caoutchouc, qui est « comme un second vagin protecteur qui garantit la sécurité complète, laisse l’illusion du naturel et ajoute à l’intensité des sensations». Mais la notion de limitation des naissances défendue par les néo-malthusiens est vite réprimée.

Il réapparaît dans les années 1980, un dispositif est conçu par le physicien danois Lasse Hessel et perfectionné par le docteur Erik Gregersen. La Food and Drug Administration américaine donne son approbation en 1993 pour sa mise sur le marché en tant que contraceptif à usage unique.

En 1996, la société commerciale Female Health Company est créée et acquiert les droits, auprès de la firme anglaise Chartex, d’un nouveau dispositif intra vaginal en polyuréthane.

Pour l’Europe, la normalisation du produit (marquage CE) intervient le 15 juin 1998.

Le préservatif féminin de première génération (en polyuréthane) est commercialisé pour la France par la Société Terpan sous l’appellation « Fémidom » ou « Female Condom » (FC1). Le préservatif féminin de seconde génération (FC2) est diffusé depuis 2007 en France et a totalement remplacé le préservatif féminin FC1 de première génération. Les deux modèles sont identiques. Le nitrile utilisé actuellement apporte plus de confort et de « chaleur » que le précédent matériau.

A votre avis, pourquoi est-il moins utilisé que son homologue masculin ? Pensez-vous qu’il ne s’agisse « que » d’une histoire de mœurs et de société ?

Dans les années 80 avec l’apparition du Sida, l’usage du préservatif masculin s’est banalisé grâce à des campagnes de promotion nationale, l’existence de 2 marques mondiales, la multiplication des circuits de distribution (dont les grandes surfaces), et la baisse continue de son prix. De moyen de contraception le préservatif masculin devient le moyen le plus efficace de lutter contre la propagation de cette IST. Le préservatif féminin n’est apparu sur le marché qu’une décennie plus tard, et son usage reste très modéré.

Le préservatif féminin reste mal connu des professionnels de santé, et de ce fait, est peu proposé aux femmes. Il bénéficie pourtant d’une efficacité quasi-comparable à celle du préservatif masculin en matière de contraception et de protection contre les IST. L’intérêt de mieux connaître le préservatif féminin est de pouvoir proposer une alternative au préservatif masculin, et de l’intégrer dans le panel dont disposent aujourd’hui les femmes dans le choix de leur contraceptif. Le préservatif féminin présente de nombreux avantages, mais il souffre d’une image négative, en raison de son aspect inhabituel et de sa taille.

Pour en avoir déjà essayé, mon ami et moi avons trouvé que l’on ressentait moins les sensations, existe-t-il des préservatifs féminins extrêmement fins, comme peuvent l’être certains préservatifs masculins ?

Une fois mis en place, le préservatif féminin épouse les parois du vagin. Il est d’une épaisseur légèrement supérieure à un préservatif en latex mais sa matière (le nitrile) assure une bonne conductivité de la chaleur et des sensations, de plus il ne comprime pas le sexe de l’homme.

Est-il plus pratique selon vous ?

Les préservatifs féminins ne sont pas d’emploi difficile, mais un peu d’habitude facilite leur utilisation. Il est recommandé que la femme s’entraîne à insérer et à retirer le préservatif féminin avant de l’utiliser pour se protéger lors d’un rapport sexuel. Des études ont montré qu’une fois passée cette période « d’apprentissage » les femmes se sentaient parfaitement à l’aise. Le préservatif féminin peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Les préservatifs féminins sont-ils plus chers, moins chers, ou à tarif égal de leurs homologues masculins ?

Les préservatifs féminins sont encore nettement plus chers que les préservatifs masculins. Cela s’explique par une notoriété moindre et des circuits de distributions encore confidentiels.

Où peut-on s’en procurer ? Sont-ils aussi facilement trouvables que les préservatifs masculins ? Pourquoi ?

De par sa commercialisation plus tardive, on ne trouve le préservatif féminin que dans certaines pharmacies et sur internet. Il est totalement absent de la grande distribution, ce qui a pour incidence de pénaliser son développement.

Quels sont les retours, positifs et négatifs que vous pouvez avoir ?

Retours positifs du préservatif féminin souvent avancés :

– le préservatif féminin est hypoallergénique car sans latex

– il offre aux femmes et aux hommes un choix supplémentaire dans la protection contre les IST et la contraception, il permet notamment d’alterner le port du préservatif entre les deux partenaires dans les couples

– il est le seul moyen, à l’initiative des femmes, de protection contre les IST, et il leur permet de se réapproprier la maîtrise du risque de contamination pendant un rapport sexuel, notamment dans le cas d’un homme réticent au port du préservatif masculin

– il est possible de le mettre en place et de le retirer à distance du rapport sexuel, et il ne nécessite pas un pénis en érection

– il protège mieux les organes génitaux externes de la femme grâce à l’anneau extérieur

– il est plus résistant que le préservatif masculin

– il épouse la paroi vaginale et ne comprime pas le pénis

– il serait meilleur conducteur de chaleur que le préservatif en latex et préserverait les sensations naturelles des deux partenaires, et cela d’autant plus que le préservatif féminin est mis en place tôt par la femme puisque cela lui permet de s’adapter à la température corporelle et de mieux épouser les parois vaginales

– sa taille plus large que le préservatif masculin peut rendre l’éjaculation plus agréable. Et il permet une alternative pour les hommes qui ne supportent pas de sentir leur pénis serré dans un préservatif masculin

– selon l’anatomie féminine, l’anneau extérieur peut exciter le clitoris

– il permet de poursuivre l’intimité sexuelle après l’éjaculation

– sa lubrification importante présente certains avantages dans les cas de sécheresse vaginale

Retours négatifs du préservatif féminin souvent avancés :

– son prix est nettement plus élevé que celui du préservatif masculin

– il s’agit d’un produit peu diffusé dans le commerce

– son utilisation nécessite un entrainement préalable. Il peut être difficile à insérer au début ; il est donc recommandé que la femme s’exerce seule avant de l’utiliser avec un partenaire

– l’anneau extérieur doit être maintenu lors de la pénétration du pénis afin que celui-ci ne se glisse pas à l’extérieur du préservatif

– il est parfois nécessaire de contrôler le maintien en place de l’anneau extérieur en cas de rapports sexuels vigoureux, parce qu’il peut se retrouver poussé à l’intérieur du vagin.

– il peut surprendre par sa taille

– il peut émettre un bruit désagréable pendant le rapport, en raison des frottements et de l’importante lubrification. Il faut noter que ce problème était surtout rapporté à propos du FC1, mais le FC2 ne présente pas cet inconvénient

– il peut être difficile de le faire accepter au partenaire, en raison de son aspect

– posé longtemps avant un rapport sexuel, le vagin n’est pas encore dilaté par l’excitation sexuelle et une plus grande partie du préservatif se trouve alors à l’extérieur, ce qui peut être ressenti comme inesthétique. Cette partie visible peut être rentrée à l’intérieur du vagin et ressortie au moment du rapport, avant la pénétration

Quel est celui que vous recommanderiez le plus ?

Il est difficile de répondre à cette question. L’une des réponses possibles est que les deux dispositifs permettent aux personnes souhaitant se protéger lors d’un rapport de pouvoir le faire avec deux « outils » différents.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.