Parler d'Amour
Plutôt friendzone ou sexfriend ?

Plutôt friendzone ou sexfriend ?

Auteur

En traînant sur des sites de partages d’images comme Tumblr ou WeHeartIt, j’ai remarqué une quantité impressionnante d’images de “couples” avec la mention “friends” ou “just friends”. Cette idée semblait hanter l’esprit de beaucoup de jeunes, c’est pourquoi j’ai choisi de revenir dessus. Petit rappel si vous aviez oublié ce que signifiait ce terme : la friendzone c’est quand la personne dont vous êtes trop amoureux-se vous a catégorisé comme un ami. Un ami est asexué par principe et elle ne veut pas mener de relation avec vous bien qu’elle vous adore et que vous vous entendez à merveille. La friendzone peut s’appliquer aux filles, aux garçons, aux gens ne désirant pas se définir par leur genre…
En gros, tomber dans la friendzone c’est nul.

Pourquoi la friendzone est-elle remise en question ?

Le premier courant d’idée consiste à penser que la friendzone n’est pas définitive.

Le second courant d’idée consiste à penser que la friendzone n’existe pas et n’est qu’une excuse pour expliquer l’absence de désir qu’un personne peut avoir, que la friendzone dénigre l’amitié, n’est qu’un prétexte pour mal regarder la personne qui ne nous aime pas en retour. La friendzone serait en quelque sorte l’arme des frustrés.

A mon humble avis, la friendzone existe bel et bien mais peut être réversible – selon la relation. Tout est toujours joué au cas par cas et on ne sait jamais ce que l’avenir peut nous réserver. J’ai du mal à croire qu’il s’agit d’une arme de frustré, premièrement parce qu’on sous-entend que la friendzone ne s’applique qu’à des garçons brisés dans leur ego de mâle alors que c’est parfaitement faux, deuxièmement parce que la frustration (d’un homme ou d’une femme) dans ce genre de cas est naturelle mais n’est pas nécessairement source de haine, on peut accepter la situation. Le mot friendzone est par ailleurs très souvent utilisé par autodérision.

Quant à penser que la friendzone dénigre l‘amitié : ce n’est pas faux et c’est bien dommage puisque l’amitié, bien que moins passionnelle que l’amour, est une forme de sentiments et de relation sociale tout à fait noble, qui peut apporter le soleil dans les cœurs. Mais que celui qui n’a jamais senti de pincement au coeur quand son grand amour lui a dit “je préfère qu’on reste amis” se manifeste.

C’est ensuite à nous d’apprendre à gérer notre frustration et de savoir mettre nos sentiments trop forts de côté quand cela est nécessaire, qui à prendre du recul. L’autre, quelque soit nos émotions envers sa personne, n’est pas un objet à notre disposition et nous devons respecter ses choix.

Friendzone et attirance sexuelle

Avant de commencer ce paragraphe, rappelons que l’attirance sexuelle ne se joue pas qu’à des questions du pur esthétisme du physique. On peut admettre avoir un ami très beau sans pour autant être sexuellement attiré par cette personne. Ainsi le fameux « il ne m’a pas plu au premier regard il ne me plaira jamais » ne peut être définitif. Même si oui, le premier aperçu joue, même si je ne pense pas qu’on puisse se découvrir une attirance soudaine pour quelqu’un que l’on connaît depuis des années. Mais l’attirance peut dormir, l’attirance peut avoir été étouffée par le fait d’avoir été en couple à l’époque, l’attirance peut aussi être une pure création de la personne attirée, l’attirance peut se tisser et prendre de l’ampleur avec le temps, comme on apprivoise l’autre.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Dans la première définition du mot friendzone, on sous-entend qu’il n’y a pas attirance sexuelle et ce n’est pas totalement faux et dans la majorité des cas, c’est ce qui limite la relation. Mais faire de cette majorité des cas une situation nécessaire serait limiter la place de la sexualité, avoir une sexualité avec quelqu’un c’est tout de même partager des moments forts, pendant lesquels une part de notre personnalité (sauf si vous avez l’âme d’un robot durant vos rapports sexuels) s’exprime. Une relation sexuelle peut être vu comme une forme de communication.

Problème : il ne suffit pas toujours d’être attiré par quelqu’un que l’on apprécie un minimum pour être amoureux et surtout vouloir une relation de couple – même si c’est généralement le cas. Cette situation est très ambigüe et on atteint le douloureux point « 500 jours ensemble » : quand on se fait sexfriendzoner.

Un sexfriend c’est un ami avec qui vous avez régulièrement des relations sexuelles. La sexfriendzone c’est un peu la situation dans laquelle vous êtes si vous avez régulièrement des relations sexuelles avec un ami. Ca marche aussi si votre « plan cul » est devenu votre ami (ce qui est plutôt normal, sauf si vous considérez l’autre comme simple sextoy vivant).

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez être très heureux comme ça. La mauvaise c’est que parfois, vous êtes juste amoureux(se) et pas lui (elle), pas elle mais que vous vous contentez d’obtenir ce que vous pouvez.

Il est important d’encadrer ces relations, il est important d’obtenir un respect mutuel dans ce type de situation. Mais nous reviendrons sur le sujet dans un autre article tellement les avis divergent, les conseils sont denses.

Mais je ne comprends plus rien, un ami n’est pas censé être asexué ?

Il y a ami et ami. Votre meilleur ami que vous considérez comme un frère et votre ami que vous appréciez seulement. Il y a tellement d’amitiés que de situations amoureuses, imaginez un peu le nombre de solutions sentimentales que la fusion des deux peut donner ! Tous les amis ne sont pas non plus systématiquement friendzonés au début de l’amitié, n’allons pas jusqu’à opposer couple d’amoureux et duo d’amis, beaucoup de couples ont été des amis. Mais je pense que la relation de sexfriends s’appliquent plus pour deux personnes qui viennent de se rencontrer et tisse une vague amitié plutôt que des amis de longue date.

Personnellement, à partir de quelques années d’amitié, j’encre définitivement mes friendzones et je les sais totalement irréversible, quel que soit ma proximité avec la personne. Mais faut-il encore que ces années soient passées.

Etre ami, être en couple sont des situations très différentes, une véritable amitié sincère et profonde peut valoir beaucoup même si celle-ci ne produit pas de films à la Roméo et Juliette. Un ami est précieux alors n’oubliez pas d’aimer aussi vos amis !

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

1 comment

  • La Friendzone. Vaste débat. Et en quoi on pourrait pas avoir d’amie? Déjà ce qui me gonfle c’est qu’on met toujours la faute sur les gars qui devraient tout faire et si ça merde toujours les fautifs.
    Ton article est un des MEILLEURS sur le sujet car tout en finesse et pas catégorique

    En mai j’ai connu et suis sorti 2 mois avec une fille(36 moi 43) super sympa,pour une fois pas à distance et bcp points communs. Malheureusement juste après une rupture après 2 ans et j’étais en déprime (psy) et très froid, distant, besoin plus de réconfort qu’autre chose. On a couché 5/6x super cool.
    Fin juillet, elle a arrêté aussi dit elle par sa faute (travail sur elle) et à la demande de garder juste de sexe elle a pas dit non (50/50).
    C’est si rare le”peut-être” que j’ai compris “quasi oui” et ca m’aiderait car pour le moment tellement cassé que pas prêt pour nouvelle rencontre doncpas de sexe, ni affection et depuis 2 mois et demi, dur(commencé ma vie sexuelle il y a que 9 ans car timide). Me bat contre problème dépendance affective, estime et confiance en soi, elle le sait.
    On s’est revu après 2 mois mais tjrs rien. Toujours pas “non”,elle repousse ts les mecs, elle en a marre des queutards pourtant elle est assez “chaude “.
    Elle me dit que ca pourrais arriver mais pas attendre (mais moi pas prêt à rencontrer une nouvelle personne).
    Si elle voulait pas, elle dirait non.Comme bcp de filles à la rupture.
    Mais là dure de la taquiner sexuellement car elle met tjrsla barrière (pour les sentiments et son travail en kinésiologie).
    Puis je espérer du sexe même light(massages, affectif, sexe oral)car si pas NON,c’est que jela dégoûte pas?? Là, c’est amitié et discussion ouverte et franche sur tout !
    Cela dit, il y a certaines règles qui régissent les rapports humains ou hommes /femmes. Certes flexibles mais si elles sont connues, c’est bien que dans la généralité elles sont justes.

    A ce propos de trop s’épancher sur nous, sur certains problèmes.
    En amitié pourquoi pas,si le feeling est très bon et que ca soit des 2 côtés (pas un super réservé et l’autre qui s’épanche un maximum) mais quand on voit l’autre autrement il faudrait pas. Paraît il.
    Pas jouer les confidents, les psys ou l’écoute trop compatissante.

    Alors déjà, mais ça, c’est personnel, quelqu’un qui s’ouvre, cela montre une confiance qu’on me porte, le fait d’être à l’aise et ça donne évidemment envie de la rendre !
    Ensuite, ça montre que la personne est consciente des points plus négatifs de sa vie(sans forcément être des problèmes) là où 80%(90%?)des gens vont même pas se poser de questions ou éluder ces points quittent à rester dans un mauvais schéma de répétition toute leur vie

    Nous sommes dans une société hypocrite ou tout doit aller au top, surtout pas montrer ses faiblesses sauf que derrière le bel emballage, l’intérieur est parfois nettement moins alléchant ou prometteur.
    Mais ces gens, auront obtenus au moins un moment, ce qu ‘ils voulaient, dans divers domaines de la vie par ailleurs…

    Je suis peut-être trop naïf ou gentil mais une personne qui est consciente de certains points à améliorer (comme moi ou toi, même si c’estpas identique ; pas sur la vie sociale, professionnelle, familiale, mais plutôt sentimentale (avec recoupement possible…)) et qui, EN PLUS à des recours à des aides ou en auto-didacte; ça va plutôt être rassurant puisque ça veut dire que l”autre prends sa vie en main et que si elle ou il est bien et attirant ou intéressant maintenant, il ou elle le sera encore davantage au fur et à mesure de son avancée!!!

    Et pourtant j’ai nettement l’impression que de plus en plus des aveux de faiblesse sont rédhibitoires même si chacun aura des tas d’exemples de beaux-parleurs, d’une façade clinquante nettement moins reluisante à court ou moyen terme.

    merci

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.