5 blessures de l’enfance : Découvrez votre propre blessure de l’enfance

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

La blessure de l’injustice – Masque du rigide

Fiche d’identité (simplifiée, pour la connaître dans son intégralité, procurez-vous le petit livre) : Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même

Masque : Rigide

Plus grande peur : la froideur

Vocabulaire : « pas de problème », « toujours/jamais », « très bon/très bien », « très spécial », « justement », « exactement », « sûrement », « d’accord ? ».

Caractère : « froid et difficulté à montrer son affection », « perfectionniste », « se contrôle », « se compare à mieux et à pire », « peut rire pour rien pour cacher sa sensibilité », « se justifie beaucoup », « performant pour être parfait », « n’admet pas qu’il vit des problèmes », « doute de ses choix », « trouve injuste d’en recevoir moins et encore plus injuste d’en recevoir plus que les autres » , « difficulté à recevoir en général », « difficulté à demander de l’aide », « rarement malade, dur pour son corps », « aime l’ordre », « se coupe de son senti », « vivant, dynamique », « ton de la voix sec et raide », « ne respecte pas ses limites, s’en demande beaucoup », « colérique », « envieux », « trop optimiste », etc.

La blessure d’injustice

« Une personne qui souffre d’injustice est celle qui ne se sent pas appréciée à sa juste valeur, qui ne se sent pas respectée ou qui ne croit pas recevoir ce qu’elle mérite. Un personne peut aussi souffrir d’injustice lorsqu’elle reçoit plus que ce qu’elle croit mériter. Donc, la blessure d’injustice peut être causée en pensant que nous avons plus de choses matérielles que d’autres ou, au contraire, que nous n’en recevons pas assez« .

« Celui qui souffre d’injustice favorise sa blessure en étant trop exigeant envers lui-même. Il ne respecte pas ses limites et se fait vivre beaucoup de stress. Il est injuste envers lui-même, car il se critique et a de la difficulté à voir ses qualités et ce qu’il fait de bien. Il souffre quand il ne voit seulement que ce qui n’est pas fait ou l’erreur qui a été commise. Il se fait souffrir en ayant de la difficulté à se faire plaisir« .

Ton masque : le rigide

« Lorsque la blessure d’injustice est déclenchée, tu revêts le masque du rigide qui fait de toi une personne froide, brusque et sèche au niveau du ton et des mouvements. Tout comme ton attitude, ton corps devient rigide lui aussi. Ce masque te fait devenir aussi très perfectionniste et te fait vivre beaucoup de colère, d’impatience, de critique et d’intolérance face à toi-même. Tu es très exigeant et tu ne respectes pas tes limites. Chaque fois que tu te contrôles, que tu te retiens et que tu es dur avec toi-même, c’est aussi signe que tu as mis ton masque de rigide ».

Ta plus grande peur

« La plus grande peur du rigide est la froideur. Il a autant de difficulté à accepter sa propre froideur que celle des autres. Il fait tout son possible pour se montrer chaleureux. Il se croit d’ailleurs chaleureux et il ne réalise pas vraiment que les autres puissent le trouver insensible et froid. Il ne prend pas conscience qu’il évite d’être en contact avec sa sensibilité pour ne pas montrer sa vulnérabilité. Il ne peut accepter cette froideur, car ce serait admettre être sans coeur, ce qui revient à dire injuste. Voilà pourquoi il est très important pour le rigide de se faire dire qu’il est bon, c’est-à-dire bon dans ce qu’il fait et rempli de bonté. Dans le premier cas, il se considère comme parfait et dans le deuxième, chaleureux. Il vit aussi difficilement la froideur des autres. Lorsque quelqu’un est froid avec lui, le coeur lui fait mal et il se demande tout de suite ce qu’il a fait ou dit de pas correct pour que l’autre agisse ainsi avec lui« .

L’émotion la plus courante chez le rigide est la colère, et notamment contre lui même. « Sa réaction première lorsqu’il est en colère est d’attaquer quelqu’un d’autre, même si elle est contre lui-même. En réalité, il est en colère contre lui-même pour ne pas avoir vu juste ou pour ne pas avoir fait la bonne action« .

Lorsque ta blessure prend le dessus

« La blessure d’injustice affecte notre façon de communiquer. Les peurs du rigide qui l’empêchent de communiquer clairement et de faire ses demandes sont les suivantes : peur de se tromper, de ne pas être clair, d’être critiqué, d’avoir choisi le mauvais moment, de trop en dire, de déborder ou de perdre le contrôle, de déplaire, de passer pour trop exigeant, d’être jalousé ou envié, d’être jugé de profiteur. Si tu te vois dans ces peurs, voilà un bon moyen pour découvrir que tu n’es pas toi-même et que c’est ta blessure d’injustice qui prend le dessus ».

La guérison de ta blessure

« Si tu te reconnais dans cette blessure d’injustice et portant le masque de rigide, la première chose à faire est d’admettre le nombre de fois où tu es injuste envers les autres et surtout envers toi-même dans une journée. C’est la partie la plus difficile à admettre mais ce sera le début de ta guérison ».

« Nous ne portons nos masques pour nous protéger que lorsque nous avons peur de souffrir, de revivre une blessure. […] L’idéal est d’arriver à reconnaître rapidement le masque que nous venons de mettre afin d’identifier la blessure que nous essayons de cacher, et ce, sans nous juger, ni nous critiquer ».

La première étape consiste à reconnaître, accepter cette blessure et de devenir conscient du masque que l’on porte. « Aimer et accepter une blessure signifie la reconnaître, savoir que tu es revenu sur cette terre pour guérir ce genre de blessure et accepter que ton ego a voulu te protéger en créant un masque. »

« Aujourd’hui, par contre, ce masque te nuit plus qu’il ne t’aide. Le temps est venu pour toi de décider que tu peux survivre même si tu te sens blessé. Tu n’es plus ce petit enfant qui ne pouvait pas gérer sa blessure. Tu es maintenant un adulte avec plus d’expérience et plus de maturité, avec une vision différente sur la vie et qui a l’intention de s’aimer davantage. »

Tu peux voir que ta blessure est « sur le point de se rétablir lorsque tu te permets d’être moins perfectionniste, de faire des erreurs sans vivre de colère ou de critique. Tu t’accordes le droit de montrer ta sensibilité, de pleurer devant les autres sans perdre le contrôle et sans peur du jugement des autres« .

Ce qui se cache derrière une personne rigide

« Un personne créative, qui a beaucoup d’énergie, dotée d’une grande capacité de travail, sensible, soucieuse, ordonnée et excellente pour produire un travail qui exige de la précision, etc. »

5 / 5Suiv.
 

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire