Parler d'Amour

“Ce vide, c’est toi” Par Amandine

“Ce vide, c’est toi” Par Amandine

Auteur

J’ai soi-disant tout pour être heureuse, une famille aimante et unie, des amis sur qui compter, un métier que j’adore, et pourtant, je ne le suis pas. Je devrais l’être , mais ce n’est pas le cas. J’ai cette sensation de vide à l’intérieur. Je sens comme s’il me manquait cette chose pour me remplir de bonheur. Ouais, je feins ne pas savoir de quoi il s’agit. Mais en réalité, je sais. Je sais que ce vide, c’est ton absence. C’est les instants joyeux et intenses que tu m’as fais vivre malgré toi. C’est l’amour passionnel que je ressentais pour toi, et l’amour ravageur que je ressens aujourd’hui, même après 6 mois de désespoir, de pleurs entre mes draps, de douleur à l’intérieur.

Je devrais être heureuse pourtant, car tu restes encore dans ma vie, à partager avec moi des instants secrets. Quelques nuits, quelques jours. Mais je ne le suis pas. Chaque jour est une lutte acharnée contre le manque de toi, de ton regard profond, de ton sourire lorsque dans nos moments secrets je pose mes lèvres sur les tiennes, de tes mains caressant ma peau. Non, depuis que notre ‘nous’ n’en est plus un, j’ai mal. Je ne suis plus heureuse. Je me sens vide. Vide de toi. Et puis cette haine de moi, en moi, qui n’arrange rien: Tous les jours je me lève et je me couche en me maudissant chaque fois un peu plus, en aimant ce que je suis de moins en moins. Non, je ne suis pas heureuse. Le sourire que j’affiche, celui qui danse sur mes lèvres en public, n’est qu’un leurre, de la poudre aux yeux, un masque qui trompe.

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.