Parler d'Amour

Tendre naïveté : un texte qui parle d’amour (Lectrice)

Tendre naïveté : un texte qui parle d’amour (Lectrice)

Auteur

Voici un très joli texte qui parle d’amour, de trahison aussi. Un texte qui résumerait bien des vies et qui peut faire du bien ! Merci à cette lectrice qui a souhaité rester anonyme.

Tendre naïveté

Tomber éperdument amoureuse de quelqu’un parce qu’à vos yeux il est beau, intelligent, gentil, drôle, sincère. Ses p’tits défauts sont pardonnables, ses p’tites erreurs discutables. Et même quand le monde entier vous dit que cette relation ne mènera nulle part, que les promesses n’aboutiront pas, qu’il vous ment, que la vie n’est pas un film, alors “arrête de t’en faire”… il n’y a rien à faire, il n’y a que lui, les autres disent n’importe quoi, ils ne comprennent pas. Sauf que !

Un jour tu te prends une bonne grosse claque dans la tronche qui te fait recouvrer la vue. Tu mets combien de temps à t’en remettre ? un an MINIMUM. Un coeur brisé ça ne se répare pas si facilement.

Puis tu rencontres à nouveau quelqu’un, t’es sur tes gardes, l’armure plus endurcie que jamais.

Il est pas mal, brun, les cheveux en vrac, barbe de 3 jours, (enfin 3 semaines !), il est marrant, il paraît intelligent ce bonhomme, il a fait des sacrés études avant de se lancer dans une carrière de saltimbanque. Il fait des compliments, “t’es trop bien”, “qu’est-ce que t’es belle”, “t’es marrante”… etc… Il fait même des cadeaux, il te fait à manger, il te fait lire ce qu’il écrit, il t’appelle, il t’écrit, il t’invite. Mais, mais… quelque chose cloche !

Ah voilà… j’ai trouvé ! Il ment ! J’ai trouvé cette fille, puis une autre, et encore une… “Mais je les connais pas” dit-il. “Mais j’en ai rencontrée une malencontreusement” dis-je. “Tu me promettais l’honnêteté lorsque tu lui promettais un week-end”.

Evidemment il y en a d’autres, évidemment il s’amuse, évidemment c’est un éternel adolescent, évidemment il est malin et malsain.

Je pense à cette fille, ou ces filles, amoureuse(s), indétachable(s), aveuglée(s), et j’aimerais leur dire, réveillez-vous !

Plus vous êtes loin, plus ça l’arrange. Plus vous êtes naïves, plus il se servira de vous. Ses promesses ne sont que fausses, vous voulez des enfants ? Pas lui. Vous voulez vous mariez ? Pas lui. Vous voulez vivre avec lui ? Pas lui. Rencontrez sa famille ? Non. Et il blablate, encore et encore, tel un avocat qui tente de défendre son client criminel. Il joue, il sait s’y prendre, il sait quoi dire, il sait repartir pour mieux revenir, il n’a rien à perdre puisqu’il sait ! Il sait que vous l’aimez tendre naïveté, il sait que vous serez là quoi qu’il arrive. Lui, il aime, certes, mais lui plus que vous.

Attention tendre naïveté. L’amour existe, il est là, mais il ne faut pas s’aveugler sinon on se trompe.

L’amour c’est celui qui est présent chaque jour, l’homme qui ne cesse de vouloir que votre corps, que vos mots, que votre compagnie. L’homme qui se montre fier de sortir au cinéma, au théâtre, en soirée, main dans la main, sans se cacher. Un amour qui se partage, une confiance, des surprises qui ne cessent, des disputes qui amusent, une organisation de vie bouleversée, un travail qui passe après vous. Un amour proche, où l’un comme l’autre, feraient des kilomètres et bousculeraient son emploi du temps juste pour se retrouver un instant.

Etre amoureuse d’une image que l’on se fait de l’autre, n’est qu’illusion. Ne vous laissez pas aller dans la naïveté. Ne vous donnez pas coeur, corps et âme pour quelqu’un qui n’en donne pas autant.

Tendres naïveté, recouvrez la vue.

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.